Archives
Année 2013
Année 2012
Année 2011
Année 2010
Année 2009
Année 2008
Année 2007
Année 2006
Année 2005
Année 2004
Année 2003
Année 2002
Année 2001
Année 2000
Santetropicale.com
Accueil La Bibliothèque de Santé tropicale Le Kiosque des revues médicales africaines Dictionnaire Internet Africain des Médicaments Actualités de la santé en Afrique Web médical africain Annuaire de la santé en Afrique Qui contacter ?
Le kiosque

Odonto-Stomatologie Tropicale Odonto-Stomatologie Tropicale
N°106 Juin 2004

Ce numéro est encore disponible !
Commandez le


Au sommaire de ce numéro
Applicability of Rosenstock-Hochbaum Health Behaviour Model of prevention of periodontal disease in Enugu students
E. NDIOKWELU
Association between temporo-mandibular disorders and oral parafunctions in Saudi children
N. FARSI, N. ALAMOUDI, R. FETEIH, M. EL KATEB
Quantification de la malocclusion initiale en fonction du mode de respiration chez l'enfant africain mélanoderme
J.B. BEUGRE, A.L. KOUASSI, N.K. SONAN, K. DJAHA
Oral health knowledge and sources of information among male Saudi school children
AMJAD H. WYNE, A.N. CHOHAN, K. AL DOSARI, M. AL DOKHEIL
L'hypersialorrhée chez le retardé mental : intérêt d'une dénervation salivaire
G. ONDZOTTO, J. GALIBA
Extrinsic tooth discolouration in 11-16 year old Nigerian children
D.C. KOLEOSO, O.P. SHABA, M.C. ISIEKWE
Prevalence of intrinsic tooth discolouration among 11-16 year old Nigerians
D.C. KOLEOSO, O.P. SHABA, M.C. ISIEKWE
Place des produits chimiques d'hygiène bucco-dentaire dans la prévention et le traitement des maladies parodontales
A KAMAGATE, D. KONE, N.T. COULIBALY, A. AHNOUX, M. SIXOU

 Applicability of Rosenstock-Hochbaum Health Behaviour Model of prevention of periodontal disease in Enugu students

 

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 106 - Juin 2004 - pages 4-8

Résumé
L'application de la méthode de conduite de santé de Rosenstock-Hochbaum pour la prévention des maladies odontologiques

A partir de l'étude de sept cents étudiants âgés de 14 à 21 ans, trois cents ont été sélectionnés sur les critères suivants : s'être brosser les dents régulièrement et avoir un bilan de routine régulier chez un dentiste. Leurs réponses ont été analysées pour savoir si leur connaissance et leur comportement correspondaient au modèle de croyance de la santé de Rosenstok Hochbaum. Nous avons découvert qu'ils connaissaient peu les causes des maladies odontologiques, surtout ceux qui avaient déclarés se brosser les dents et consulter un dentiste régulièrement. Ceci nous fait mettre en doute I'application du modèle de la conduite de santé de Rosenstok-Hochbaum, pour prévenir les maladies odontologiques.


Abstract

From a survey of seven hundred students whose ages ranged from fourteen to twenty one, three hundred were selected on the basis of regular brushing and having seen a dentist for 'routine' check up. Their responses were analysed to see if their knowledge and behaviour conform to the Rosenstock-Hochbaum health belief model. It was found that they had little knowledge of the causes of dental diseases. Nevertheless they were those that brushed regularly and claimed to have gone for routine check up. This then casts some doubt about the applicability of Rosenstock-Hochbaum model of health behaviour to prevention of death diseases.

Retour au Sommaire


 Association between temporo-mandibular disorders and oral parafunctions in Saudi children

 

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 106 - Juin 2004 - pages 9-14

Résumé
Association entre les signes et symptômes des troubles temporo-mandibulaires et des parafonctions orales chez les enfants saoudiens de 3-15 ans

Le but de ce travail est de déterminer l'effet des parafonctions orales sur le développement des troubles temporo-mandibulaires (TTM). 1,976 garçons et filles de 3-15 ans ont été examinés cliniquement pour découvrir s'ils présentent des signes de troubles temporo-mandibulaires. Concernant les symptômes de TTM et l'histoire des parafonctions orales un questionnaire a été soumis aux parents. Les résultats ont confirmé une relation significative entre l'habitude de se mordre les joues, de se ronger les ongles, le bruxisme, la succion du pouce et les signes et symptômes des TTM. Le résultat est en accord avec le thème qui prouve que les parafonctions orales jouent un rôle significatif dans la cause des TTM et doit être soumis au dentiste pédiatrique pour diminuer son influence sur le système stomatologique.


Abstract

The purpose of the present investigation was to determine the relationship between oral parafunctions and the development of temporomandibualr disorders (TMD). A group of 1,976 children aged 3-15 years old, were randomly selected and underwent an examination that consisted of palpation and assessment of the temporomandibular joints and associated muscles for tenderness and joint sounds. Maximum vertical opening and deviation during jaw opening were also recorded. The parents were requested to complete a questionnaire contained questions regarding symptoms of TMD and history of oral parafunctions. Results showed significant correlations between cheek biting, nail biting, bruxism, thumb sucking and most of TMD signs and symptoms. The results of the study support the concept that oral parafunctions have a significant role in the aetiology of TMD and should be tackled by the paediatric dentists to minimise their effects on the stomatological system.

Retour au Sommaire


 Quantification de la malocclusion initiale en fonction du mode de respiration chez l'enfant africain mélanoderme

 

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 106 - Juin 2004 - pages 15-21

Résumé

Les relations entre le mode de respiration et le développement des malocclusions ont fait l'objet de nombreuses études suscitant parfois des polémiques (2, 3, 7, 9, 20). Par conséquent, l'impact du mode de respiration sur l'occlusion n'est pas encore clarifié. Le but de cette étude est de quantifier les traits caractéristiques qui constituent la malocclusion en fonction du mode de respiration. 100 enfants africains mélanodermes âgés de 6 à 15 ans ont été soumis à une évaluation rhinologique basée sur le réflexe narinaire de GUDIN et le test de ROSENTHAL (12). D'après cet examen, ces enfants ont été repartis en un groupe de 50 respirateurs nasaux et en un autre groupe de 50 respirateurs buccaux. Chaque enfant a subi une séance de prise d'empreintes dentaires et un examen radiographique qui a servi à faire une analyse céphalométrique. L'analyse statistique des données relevées sur les moulages dentaires et les tracés céphalométriques (test t de student) indiquent que le mode de respiration n'est pas associé à une malocclusion initiale type. En revanche, lorsque la divergence faciale, qui est caractéristique de la respiration buccale augmente, la sévérité de la malocclusion initiale devient importante.
Mots-clés : Malocclusion, respiration buccale, céphalométrie, mélanoderme


Summary

The relations between the mode of breathing and the development of the malocclusions were the subject of many studies causing polemic sometimes (2, 3, 7, 9, 20). In fact the impact of the mode of breathing on occlusion is not clarified yet. The goal of this study is to quantify the dental characteristics, which constitute the malocclusion according to the mode of breathing. 100 African melanodermic children old from 6 to 15 years were subjected to a rhinologic evaluation based on the nostril reflex of GUDIN and the test of ROSENTHAL (12). Of this examination these children were left again in a group of 50 nasal respirators and in another group of 50 mouth breathers. Each child underwent a radiographic examination which was used to make a cephalometric analysis and a meeting of catch of dental prints. The statistical analysis of the data recorded on the dental casts and the layouts cephalometric (test t of student) indicate that the mode of breathing is not associated standard initial malocclusion. But, when the facial divergence, which is characteristic of mouth breathing increases, the initial malocclusion becomes significant.
Key words : Malocclusion, mouth breathing, cephalometrics, Black African

Retour au Sommaire


 Oral health knowledge and sources of information among male Saudi school children

 

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 106 - Juin 2004 - pages 22-26

Résumé

L'objectif de cette étude est de déterminer le degré de connaissance de l'hygiène buccale et des sources d'informations chez les élèves saoudiens de sexe masculin. Les informations nécessaires ont été recueillies à travers un questionnaire spécial. 130 élèves d'une moyenne d'âge de 13,3 (SD 1,9) ans ont répondu au questionnaire. Il n'y avait pas de différence majeure dans les connaissances de l'hygiène buccale ou dans les sources d'informations par rapport à l'âge et au niveau d'éducation. Moins de la moitié (44,6 %) des élèves a entendu parler de fluor, un tiers (34,6 %) a identifié correctement l'action du fluor comme préventive de la carie dentaire. Presque tous les élèves (97,2 %) pensaient que les sucreries (chocolat et bonbons) causaient des caries dentaires. Cependant, un grand nombre d'élèves (31,5 %) n'était pas au courant du potentiel cariogénique des boissons gazeuses. Plus de la moitié (53,1 %) des élèves a rapporté que leur dentiste leur a enseigné comment se brosser les dents proprement. Cependant, pour 11.5 % des élèves, personne ne leur a enseigné comment se brosser les dents correctement. Un grand nombre (40 %) d'élèves pensait qu'on ne consultait le dentiste qu'en cas de douleurs dentaires. Les dentistes sont les sources d'informations en hygiène buccale les plus populaires (61, 5 %). En conclusion, les élèves ont besoin d'une éducation plus importante en hygiène buccale pour la prévention des caries dentaires. Les parents, les enseignants ainsi que les médias peuvent jouer un grand rôle dans l'éducation en hygiène buccale.
Mots-clés : Connaissance de l'hygiène buccale, élèves, sources d'information


Abstract

The purpose of present study was to determine the oral health knowledge and sources of information in male Saudi school children. The required information was collected through a especially designed questionnaire. A total of 130 children completed the questionnaire with the mean age of 13.3 (SD 1.9) years. There was no significant difference in oral health knowledge or sources of information in relation to age and educational level. Less than half (44.6%) of the children actually had heard about fluoride, one-third (34.6%) correctly identified the action of fluoride as preventing tooth decay. Almost all (97.2%) the children thought that sweets (chocolates/candies) could cause tooth decay. However, a large number of children were not aware of cariogenic potential of soft drinks (31.5%). More than half (53.1%) of the children reported that their dentist taught them how to brush properly. However, 11.5% children were not taught by any one about proper tooth-brushing. A large number (40.0%) of children thought that one must visit the dentist only in case of pain in the teeth. Dentists were the most popular (61.5%) source of oral health information. It can be concluded that the children need further oral health education in areas of caries prevention, and there was a need to utilise parents, schoolteachers and media to enhance their oral health knowledge.
Key words : Oral health knowledge, school children, sources of information

Retour au Sommaire


 L'hypersialorrhée chez le retardé mental : intérêt d'une dénervation salivaire

 

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 106 - Juin 2004 - pages 27-28

Résumé

L'hypersialorrhée chez le retardé mental est une situation clinique handicapante, à retentissement psycho-affectif majeur, à risque d'accès dyspnéique par stase salivaire pharyngée et de traitement souvent décevant. Nous présentons une observation chez un enfant de 22 ans dont le traitement a consisté à une dénervation salivaire. Cette technique est simple, efficace et sans risque.
Mots-clés : Hypersialorrhée, retardé mental, dénervation salivaire, enfant


Summary
Hypersialorrhea with mental retardation : interest of salivary denervation

Hypersialorrhea with mental retardation is a handicapping clinical situation with a greater psychoaffective impact and a risk of dyspneic attack by a pharyngeal salivary stasis and a disappointing treatment. We report an observation about a 22 years old child ; as for as this child is concerned, the treatment has been a salivary denervation. This method is simple, efficient and without risk.
Key words : Hypersialorrhea, mental retardation, salivary denervation, child

Retour au Sommaire


Extrinsic tooth discolouration in 11-16 year old Nigerian children

 

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 106 - Juin 2004 - pages 29-34

Résumé

Cette étude a été faite pour confirmer la prédominance et la cause des tâches dentaires externes parmi les écoliers âgés de 11 à 16 ans dans un quartier de Lagos-Nigeria appelé Surulere. 600 élèves étaient sélectionnés au hasard provenant de 6 écoles dont 3 écoles primaires et 3 secondaires du même quartier. Environ 100 enfants étaient examinés dans les catégories d'âge de 11 à 16 ans pour les tâches externes, nous avons également recueilli leur connaissance en matière d'habitudes alimentaires. 64 % de la prédominance des tâches externes fut trouvé parmi la population étudiée (garçons = 64,5 % ; filles = 63,4 %). La couleur des tâches externes partait du jaune, brun, vert, orange, noir au rouge et cela était dû principalement au manque d'hygiène buccal. Les tâches externes provenaient principalement des aliments consommés et de l'action des bactéries chromogènes. Le niveau élevé des tâches externes vu dans cette étude est aussi une réflexion de la faible utilisation des services dentaires et consécutivement de la prévention professionnelle de la santé bucco-dentaire parmi les sujets étant donné que 91,5 % n'ont jamais consulté un dentiste et que 94,8 % n'ont jamais eu de prévention de la part d'un professionnel. La prédominance des tâches vue dans l'étude de la population est plus élevée que ce que l'on attendait chez les adolescents de cet âge qui en principe devraient en être conscients. Les adolescents les plus âgés avaient même une prédominance de tâches plus élevée que celle des plus jeunes adolescents (p < 0,05). Aucune différence statistique des tâches externes n'était trouvée selon les sexes (p = 0,7) ou selon les classes sociales (p > 0,05). L'établissement d'un programme scolaire de soins de santé dentaire dans le quartier serait préconisé sachant que cela peut constituer la seule source de soins de la bouche pour ces enfants. L'éducation sur la santé dentaire et la promotion des services sont les principaux objectifs de tels services qui peuvent être sous forme de cliniques dentaires fixes ou mobiles.
Mots-clés : Tâches externes, hygiène buccale, adolescents


Abstract

This study was done to ascertain the prevalence and aetiology of extrinsic stains among 11-16 year-old school children in Surulere, which is one of the Local Government Areas (LGAs) in Lagos, Nigeria. 600 school children were randomly selected from 6 schools, 3 primary and 3 secondary, in the LGA. About 100 children were examined from each age category of 11 to 16 years for extrinsic stains, and information on their dietary and oral habits was obtained. A 64.0% prevalence of extrinsic stains was found among the study population (boys =64.5%, girls = 63.4%). The colour of the extrinsic stains ranged from yellow, brown, green, orange, black to red and were mainly due to poor oral hygiene. The extrinsic stains were derived mainly from food consumption and the action of chromogenic bacteria. The high level of extrinsic stains seen in this study is also a reflection of the low utilisation of dental services and subsequently of professional oral prophylaxis among the subjects as 91.5% had never visited a dentist and 94.8% had never had a professional oral prophylaxis. The prevalence of stains seen in the study population is higher than would be expected in adolescents who should be rather self-conscious at that age, the older adolescents even having a significantly higher prevalence of stains than younger adolescents (p < 0.05). No statistical difference in extrinsic stains prevalence was found among the sexes (p = 0.7) or among social classes (p> 0.05). The establishment of a school oral health care programme in the Local Government Area is advocated, as this may be the only source of oral care for these children. Dental health education and promotion services should be the main thrust of such services, which may be in form of fixed or mobile dental clinics.
Key words : Extrinsic stains, oral hygiene, adolescents

Retour au Sommaire


Prevalence of intrinsic tooth discolouration among 11-16 year old Nigerians

 

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 106 - Juin 2004 - pages 35-39

Résumé

600 enfants âgés de 12 à 16 ans ont été examinés dans un quartier de Lagos / Nigeria appelé Surulere pour déterminer la fréquence et les types de décoloration interne des dents. 306 garçons et 294 filles furent sélectionnés dans six écoles dont trois écoles primaires et trois autres secondaires, et cela par une subdivision au hasard. Les dents des enfants étaient examinées dans un état humide pour les tâches internes, toutefois aucune tentative de diagnostic étiologique ne fut faite pour déterminer les causes d'hypoplasie et des opacités d'émail ; le diagnostic était basé sur les exposés cliniques. La fréquence de décoloration interne de dents parmi les sujets était de 37,7 % (226). 36,0 % (110) des garçons et 39,5 % (116) des filles avaient une décoloration interne de dents. Les différences de fréquence de la décoloration interne de dents par rapport au sexe et à la classe sociale n'étaient pas significatives de façon statistique (p = 0,375 et p = 0,272). Toutefois, il y avait une différence statistique de fréquence de décoloration de dents parmi les catégories d'âges (p = 0,0013). Les adolescents les plus âgés avaient une fréquence de tâches plus élevée. Ceci est lié au fait que plus on avance en âge plus on présente une acquisition de décoloration interne de dents. Les types les plus communs de décoloration interne de dents étaient les opacités d'émail (23,0 %), les tâches causées par la tétracycline (9,2 %) et l'hypoplasie d'émail (7,3 %), les autres cas de décoloration interne étaient dus à la carie dentaire (4,3 %), nécrose de la pulpe/hémorragie (0,8 %), usure dentaire (0,3%) et les restaurations décolorées (0,3 %). On a remarqué un niveau très bas d'utilisation des services dentaires avec 91,5 % (549), des sujets ont confirmé qu'ils n'ont jamais consulté de dentiste. Les décolorations internes de dents observées dans cette étude étaient celles qui sont habituellement associées à la malnutrition de l'enfance, aux maladies évitables d'enfance, et à l'usage irrationnel de médicaments (tétracyclines). Il est important d'intensifier les efforts d'immunisation dans l'enfance dans la communauté aussi bien que l'éducation sanitaire, la promotion des activités vers une bonne nutrition appropriée et l'usage rationnel des médicaments. L'établissement d'un système offrant les repas aux écoles primaires ainsi que secondaires dans le quartier contribuera à une bonne nutrition, et préviendra les types de décoloration de dents associés à la malnutrition. Les services dentaires pourraient ainsi être plus disponibles et accessibles aux enfants par l'établissement d'une école de programme des soins de santé orale.
Mots-clés : Décoloration interne de dents, école de soins de santé orale, repas à l'école


Abstract

600 children aged 12 to 16 years were examined in the Surulere Local Government Area of Lagos State, Nigeria to determine the prevalence and types of intrinsic tooth discoloration. 306 boys and 294 girls were selected from six schools (3 primary and 3 secondary schools) by stratified random sampling. The teeth of the children were examined in a wet state for intrinsic stains, however, no attempt was made at aetiologic diagnosis of enamel hypoplasia and enamel opacities, diagnosis were based on clinical presentations. A 37.7% (226) prevalence of intrinsic tooth discolouration was recorded among the subjects. 36.0% (110) of the boys and 39.5% (116) of the girls had intrinsic tooth discolourations. The differences in prevalence of intrinsic tooth discolouration among the sexes and among the social classes were not statisti-cally significant (p =0.375 and p = 0.272). There was, however, a statistical difference in prevalence of intrinsic tooth discolouration among the age categories (p = 0.0013), with the older adolescents showing a higher prevalence of stains. This is linked to the greater possibility of presenting with acquired intrinsic tooth discolouration as one gets older. The commonest types of intrinsic tooth discoloration were enamel opacities (23.0%), tetracycline staining (9.2%) and enamel hypoplasia (7.3%). Other intrinsic tooth discolourations were those due to dental caries (4.3%), pulp necrosis/ haemor-rhage (0.8%), toothwear (0.3%), and discoloured restorations (0.3%). A very low level of utilisation of dental services was noted, with 91.5% (549) of the subjects reporting that they had never visited a dentist. The common intrinsic tooth discolorations seen in the study are those usually associated with childhood malnutrition, preventable childhood diseases and the irrational use of drugs (tetracyclines). There is a need to intensify child immunization efforts in the community as well as health education and promotion activities geared toward proper nutrition and the rational use of drugs. The establishment of school meals in primary and secondary schools in the LGA will go a long way in improving nutrition and prevent the tooth discolouration types associated with poor nutrition. Dental services may be made more available, accessible and affordable for the children by the establishment of a school oral healthcare programme.
Key words : Intrinsic stains, school oral health care, school meals

Retour au Sommaire


Place des produits chimiques d'hygiène bucco-dentaire dans la prévention et le traitement des maladies parodontales

 

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 106 - Juin 2004 - pages 40-44

Résumé

L'élimination mécanique de la plaque bactérienne constitue la base de la prévention et du traitement des gingivites et des parodontites. Les produits chimiques utilisés pour contrôler la plaque supra et sous-gingivale présentent un grand intérêt, à cause des difficultés individuelles et professionnelles qui sont une entrave à l'élimination efficace de la plaque bactérienne. Cependant, à l'heure actuelle, il n'existe pas de produit miracle d'hygiène bucco-dentaire capable de remplacer à long terme la brosse à dents et la pâte dentifrice. L'utilisation à long terme de produit chimique de contrôle de la plaque bactérienne ne peut être recommandée à cause de leurs effets secondaires et leur faible rapport efficacité/coût. Toutefois, les produits chimiques d'hygiène bucco-dentaire associés au traitement mécanique donne d'excellents résultats, surtout lorsqu'ils sont utilisés sous forme d'irrigation sous-gingivale ou de matériaux de libération lente placés dans la poche parodontale.
Mots-clés : Antiseptiques à usage buccal, maladies parodontales, thérapeutique parodontale, détartrage-surfaçage, irrigation sous-gingivales matériaux de libération lente


Abstract

The mechanical elimination of the bacteria plaque is the basis of the prevention and the treatment of gingivitis and periodontitis. Chemicals products used in the control of supra and subgingival plaque show a great importance because of individual and professional difficulties which constitute an impediment to the effective elimination of the bacteria plaque. However, by this time, there's no miracle product for oral hygiene capable at long term to take over from the tooth-brush and paste. The use at long term of chemicals in the bacteria plaque control can't be recommended because of their following effects and their slight effectivity-cost ratio. Nevertheless, oral hygiene chemicals combined with mechanical treatment provide very good results. Particularly, when used in the form of subgingival irrigation or slow liberation materials set in the periodontal pocket.
Key words : Oral used antiseptics, periodontal diseases, peril therapy, scalingoverrating subgingival irrigation, slow liberation materials set

Retour au Sommaire

Copyright © 2009 Santé tropicale - APIDPM.
Tous droits réservés - Site réalisé et développé par Santé tropicale - APIDPM