Archives
Année 2013
Année 2012
Année 2011
Année 2010
Année 2009
Année 2008
Année 2007
Année 2006
Année 2005
Année 2004
Année 2003
Année 2002
Année 2001
Année 2000
Santetropicale.com
Accueil La Bibliothèque de Santé tropicale Le Kiosque des revues médicales africaines Dictionnaire Internet Africain des Médicaments Actualités de la santé en Afrique Web médical africain Annuaire de la santé en Afrique Qui contacter ?
Le kiosque

Odonto-Stomatologie Tropicale Odonto-Stomatologie Tropicale
N°110 Juin 2005

Ce numéro est encore disponible !
Commandez le


Au sommaire de ce numéro
Prévalence des levures endodontiques dans les pathologies péri-apicales
N.D. ZBIDI, A. ZAKI, S. ZOUITEN, A. BOUGHZALA, C. BACCOUCHE

Le traitement de choix de l’améloblastome récurrent
L. MUVOVA, N. DILU, M. SOKOLO

Etude céphalométrique de la croissance crânio-faciale de 902 enfants et adolescents mélano-africains âgés de 8 à 20 ans
A.M.L. BEUGRE-KOUASSI, J.B. BEUGRE, N.K. SONAN, J. FAURE, H. ROUX, K. DJAHA

Prévalence des affections rhino-pharyngées en présence d’anomalie orthodontique chez les enfants scolarisés de la ville d’Abidjan
J.B. BEUGRE, A.M.L. BEUGRE-KOUASSI, N.K SONAN, R. ADJOUA, M. BAMBA, K. DJAHA

Expectations of orthodontic treatment and satisfaction with dental Nigerian parents
C.O. ONYEASO

Etude comparative de deux formes d’associations des antibiotiques dans le traitement des P.P.R.
D. KONE, A. KAMAGATE


 Prévalence des levures endodontiques dans les pathologies péri-apicales

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 110 - Juin 2005 - pages 5-12

Résumé

Dans la littérature, les résultats microbiologiques des lésions péri-apicales sont limités, quelques espèces sont fréquemment isolées dans les cas rebelles. Ceux-ci incluent le groupe des entérocoques faecalis du groupe Faecium, des entérocoques Gram.
Récemment, un regain d’intérêt s’est porté aux discussions concernant les levures endodontiques, ce qui a motivé nos recherches dans ce sens.
Sur les 81 cas de prélèvements endodontiques étudiés, 20 % étaient positifs isolant des Candida dont 14 % étaient des C. albicans, pour le reste on a identifié C. glabrata, C.sp., C. kefyr, C. kruseii.
La prédominance des Candida albicans était justifiée par leur fréquence comme flore commensale de la cavité orale, expliquant en partie les échecs de certaines médications intracanalaires.
Mots-clés : Infection rebelle, levure endodontique, Candida albicans

Summary

In literature, microbiology results of periapical lesions are limited.
Only several types are frequently isolated in rebellious cases. These ones include Enterococcus Faecalis and Enterococcus gram.
Recently, a gain of interest is focused on discussion concerning endodontic yeasts that is why we developed our research in this way.
From the 81 cases of endodontic culture studied, 20 % were positive isolating Candida in which 14 % weren’t C. albicans, for the rest we identify C. glabrata, C.sp., C. kefyr, C. kruseii.
The predominance of Candida albicans was justified by their frequency as commensal oral flora, explaining someway the failure of some intracanal endodontic medication.
Key words : Rebellious infection, endodontic yeast, Candida albicans

Retour au Sommaire


 Le traitement de choix de l’améloblastome récurrent

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 110 - Juin 2005 - pages 13-18

Résumé

92 malades avec améloblastome récurent des maxillaires étaient suivis. L’issue après soumission de ces patients sous thérapie chirurgicale conservatrice était évaluée sur base des critères biostatistiques et biocliniques comparés. Parmi ces 92 malades, 66 étaient de la série négro-africaine avec un taux de succès de 82 % et 26 autres étaient de la série blanche caucasienne avec un taux de succès de 85 %. Ce qui sous-entend que ta chirurgie conservatrice sur l’améloblastome récurrent est plus bénéfique que négative aux deux races à plus de 80%. Les auteurs ont ainsi conclu que cette méthode chirurgicale garde encore sa place de choix dans le traitement des récidives de l’améloblastome et que ce facteur a une valeur pronostique.
Mots-clés : Traitement, choix, améloblastome, récurrence,

Summary

92 patients with recurring ameloblastoma of jawbones were followed. The result after submitting these patients under preserving surgical therapy were evaluated on the basis of compared biostatistical and bioclinical criterion. Among these 92 patients, 66 were Negro African series with a success rate of 82% and 26 others were white “Caucasian” series with a success rate of 85%. What implies that the preserving surgery on the recurring ameloblastoma is more beneficial than negative with the two races with more than 80%. The authors thus concluded that this surgical method still keeps its place of choice in the treatment of the repetitions of the ameloblastoma and that this factor has a prognostic value.
Key words : Treatment, choice, ameloblastoma, recurrence,

Retour au Sommaire


 Etude céphalométrique de la croissance crânio-faciale de 902 enfants et adolescents mélano-africains âgés de 8 à 20 ans

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 110 - Juin 2005 - pages 19-26

Résumé

Les études téléradiographiques de la croissance sont nombreuses et représentent une contribution au domaine de la connaissance anthropologique des étapes de la croissance crânio-faciale et pour une meilleure adaptation des traitements orthodontiques. Cependant, en Afrique noire il y a très peu d’études de ce genre.
L’objectif de cette étude est d’analyser la croissance de la base du crâne, du maxillaire et de la mandibule chez les jeunes sujets africains mélanodermes. L’échantillon d’étude est constitué de 386 filles et 516 garçons en période de croissance, âgés de 8 à 20 ans, supposées orthomorphiques et ayant une téléradiographie de profil en occlusion de convenance.
L’analyse statistique des données relevées sur les tracés céphalométriques (test U de Mann Whitney) signale l’existence d’un dimorphisme sexuel qui est fortement significatif vers 9 ans, 11 ans et 17 ans. La mandibule et le maxillaire présentent des rythmes de croissance différents tout en restant actifs jusqu’à 20 ans mais la croissance de la base du crâne semble se stabiliser plus tôt, après 11 ans.
La prise en compte de ces variations morphologiques sont déterminantes pour la conduite de traitements plus stables et adaptés à nos populations.
Mots-clés : Croissance crânio-faciale, céphalométrie, mélano-africain,

Summary

Cephalometric studies of the growth are numerous and represent a contribution to the field of the anthropological knowledge of the stages of the cranio-facial growth and for a better adaptation of the orthodontic treatments. However, in Black Africa people there are very few studies of this kind.
The purpose of this investigation is to analyze the growth of the cranial base, the maxillary skeletal region and mandibular skeletal region at the young African subjects. The sample of study consists of 386 girls and 516 boys in period of growth, old from 8 to 20 years, presumedly orthomorphic and having lateral cephalometric radiograph in occlusion. The statistical analysis of the data recorded on the layouts cephalometric (test U of Mann Whitney) announces the existence of a sexual dimorphism which is strongly significant around 9 years, 11 years and 17 years.
Maxilla and mandible present different rates of growth while remaining active up to 20 years but the growth of the base of cranium seems to be stabilized earlier, after 11 years.
The taking into account of these morphological variations are determining for the conduit of treatments more stable and adapted to our populations.
Key words : Craniofacial growth, cephalometry, Black African,

Retour au Sommaire


 Prévalence des affections rhino-pharyngées en présence d’anomalie orthodontique chez les enfants scolarisés de la ville d’Abidjan

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 110 - Juin 2005 - pages 27-35

Résumé

Une enquête épidémiologique menée à Abidjan dans trois écoles publiques (primaire, collège et lycée) a permis de déterminer la prévalence des affections rhinopharyngées en présence d’anomalies orthodontiques. C’est une étude prospective, transversale menée conjointement par deux équipes de spécialistes en ORL et en ODF sur un échantillon d’enfants africains mélanodermes scolarisés âgés de 5 à 21 ans. Les résultats ont montré la présence de malocclusions dans 73,30 % des cas (n= 220). Les anomalies rhinopharyngées représentent 38,3 % (n = 115). Chez les sujets porteurs d’une dysmorphose alvéolo-dentaire les anomalies rhino-pharyngées sont de 48,30 % et elles sont dominées par la rhinite chronique allergique (40 %) suivie des amygdalites hypertrophiques obstructives (16,5 %). Cependant, ces états qui occasionnent une obstruction nasale entraînant certes une respiration buccale, ne sont pas forcément source de perturbation alvéolo-dentaire. Nous ne pouvons donc pas affirmer sans équivoque un lien entre les anomalies orthodontiques et les affections rhinopharyngées (p > 0,05). Elles sont néanmoins autant d’indications pour interroger le patient sur d’autres symptômes et référer à un spécialiste ORL. Notre enquête étant limitée à l’étude occlusale, il nous semble indispensable de poursuivre ces analyses pour dépister la prédisposition éventuelle de certains patients à développer des dysmorphoses dento-squelettiques en présence d’affections rhinopharyngées.
Mots-clés : Malocclusion, affection rhino-pharyngée, épidémiologie, mélanoderme,

Summary

An epidemiological survey of randomly selected school children led to Abidjan in three public schools made it possible to determine the prevalence of the rhinopharyngeal diseases in presence of malocclusions. It is an exploratory study jointly undertaken by two teams of specialists in ORL and Orthodontics within a sample of African schoolchildren old of 5 to 21 years. The results showed the presence of malocclusions in 73,30% of the cases (N = 220). The rhinopharyngeal diseases account for 38,3% (N = 115). At the subjects carrying a malocclusion the rhinopharyngeal diseases are 48,30% and they are dominated by the allergic chronic rhinitis (40%) followed obstructive hypertrophic tonsillitis (16,5%). However, these states which cause certainly a nasal obstruction involving an oral breathing do not cause inevitably malocclusion. We cannot thus affirm unambiguous a bond between malocclusions and rhinopharyngeal diseases (p > 0,05). They are nevertheless as many indications to question the patient on other symptoms and to refer to an ORL specialist. Our investigation being limited to the occlusal study, it seems essential to us to continue these analyses to detect the possible predisposition of certain patients to develop dento-skeletal anomalies in the presence of rhinopharyngic diseases.
Key words : Malocclusion, rhino-pharyngic disease, epidemiology, Black African,

Retour au Sommaire


 Expectations of orthodontic treatment and satisfaction with dental Nigerian parents

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 110 - Juin 2005 - pages 36-40

Résumé

Le but de cette étude était de rechercher des corrélations entre la satisfaction de l’apparence dentaire et les attentes du traitement orthodontique. Le sexe et de l’âge sur ces variables étaient aussi explorés. Une population de 466 parents comprenant 238 hommes (51.1%) et 228 femmes (48, 9%) était choisie au hasard et inclue dans cette étude dans la ville d’Ibadan au Nigeria. Leur age variaient de 18 à 73 ans avec une moyenne de 36.89 ± 12.27 (SD). Ils ont répondu aux questions sur la satisfaction ou autres avec l’apparence dentaire et indiquaient leurs attentes du traitement orthodontique.
Une analyse de régression multiple était utilisée pour estimer l’effet de la satisfaction dentaire sur l’attente du traitement orthodontique aussi bien que l’influence de l’âge et du sexe sur ces attentes orthodontiques. Une corrélation non significative était trouvée entre la satisfaction de l’apparence dentaire et l’attente du traitement orthodontique des parents. Ces corrélations étaient invariables quel que soit le genre mais pas quel que soit l’âge.
Il était conclu que la satisfaction de l‘apparence dentaire n’est pas un facteur significatif dans l’attente des parents par rapport au traitement orthodontique parmi la population étudiée mais le devient selon l’âge.
Mots-clés : Satisfaction de l’apparence dentaire, attente du traitement orthodontique, parents nigérians,

Summary

The aim of this study was to investigate correlations between satisfaction with dental appearance and expectation of orthodontic treatment. The effects of sex and age on these variables were also explored. A sample of 466 parents comprising 238 (51.1%) males and 228 females (48.9%) were randomly surveyed in Ibadan Nigeria. Their ages ranged from 18 to 73 with mean age of 36.89 ±12.27 (SD). They were asked whether they were satisfied or otherwise with their dental appearance and to indicate their expectation of orthodontic treatment.
A multiple regression analysis was used to estimate the effect of the dental satisfaction on expectation of orthodontic treatment as well as the influence of age and sex on orthodontic expectations. Significant correlation was not found between satisfaction between dental appearance and parents’ expectations. These correlations were invariant over gender, but not over age. It was concluded that satisfaction with dental appearance is not a significant predictor of parents’ expectations of orthodontic treatment among the study sample but age was.
Key words : Satisfaction with dental appearance, expectations of orthodontic treatment, Nigerian parents,

Retour au Sommaire


 Etude comparative de deux formes d’associations des antibiotiques dans le traitement des P.P.R.

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 110 - Juin 2005 - pages 41-44

Résumé

L’antibiothérapie en parodontologie s’oriente maintenant vers l’association de 2 ou 3 antibiotiques, pour pouvoir éradiquer efficacement, les bactéries anaérobies strictes qui composent la flore associée aux parodontites. Cette étude a pour objectif de comparer l’efficacité de l’association amoxicilline plus acide clavulanique et l’association amoxicilline plus métronidazole chez 20 sujets atteints de parodontites à progression rapide, à partir des paramètres cliniques. Les résultats indiquent que les 2 formes d’associations sont efficaces dans le traitement des P.P.R. avec une action identique sur les paramètres cliniques.
Mots-clés : Bactéries anaérobies strictes, parodontite à progression rapide, thérapeutique parodontale, association d’antibiotiques,

Summary

To get rid efficiently of anaerobics bacteria, which constituted the flora associated to periodontitis, the periodontal therapy is now moving towards 2 or 3 antibiotics association. The aim of this study is to make a comparison between the efficacy of the association of amoxicillin plus clavulanic acid and that of amoxicillin plus metronidazole into 20 patients suffering from rapidly progressive periodontitis. The results have shown that both forms of antibiotics association are efficacious in rapidly progressive periodontitis treatment, with the same action on clinical parameters.
Key words :Anaerobics bacteria, rapidly progressive periodontitis, periodontal therapy, antibiotics association,

Retour au Sommaire


Copyright © 2009 Santé tropicale - APIDPM.
Tous droits réservés - Site réalisé et développé par Santé tropicale - APIDPM