Archives
Année 2013
Année 2012
Année 2011
Année 2010
Année 2009
Année 2008
Année 2007
Année 2006
Année 2005
Année 2004
Année 2003
Année 2002
Année 2001
Année 2000
Santetropicale.com
Accueil La Bibliothèque de Santé tropicale Le Kiosque des revues médicales africaines Dictionnaire Internet Africain des Médicaments Actualités de la santé en Afrique Web médical africain Annuaire de la santé en Afrique Qui contacter ?
Le kiosque

Odonto-Stomatologie Tropicale Odonto-Stomatologie Tropicale
N°111 Septembre 2005

Ce numéro est encore disponible !
Commandez le


Au sommaire de ce numéro
Incidence of retained deciduous teeth in a Nigerian population : an indication of poor dental awareness/attitude
C.O. ONYEASO

Traitement de la malocclusion de classe I avec dysharmonie dento-maxillaire sévère chez le jeune patient africain mélanoderme en denture permanente
J.B. BEUGRE, A.M. BEUGRE-KOUASSI, N.K SONAN, K. DJAHA

Pourquoi une empreinte primaire mucostatique au plâtre en prothèse amovible totale
NJ KOFFI, KG KOFFI, KD ASSI

Traumatic fracture of anterior teeth in 12-year old Nigerian children
G.A. AGBELUSI, S.O. JEBODA

A radiographic study of the prevalence of endodentically treated teeth and procedural errors of root canal filling
K.D JAMANI, M.A. FAYYAD

Bell’s palsy. A review of five cases seen at UNTH dental clinic, Enugu, Nigeria
E. NDIOKWELU

Syndrome algo-fonctionnel de l’appareil manducateur (SADAM). A propos de 60 cas
R. NJOCK, C. BENGONDO, O. MVOUNI, D. NIDA, G. BENGONO


 Incidence of retained deciduous teeth in a Nigerian population : an indication of poor dental awareness/attitude

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 111 - Septembre 2005 - pages 5-9

Abstract

This pilot study aimed at assessing the incidence of retained deciduous teeth in a Nigerian orthodontic population, which could be helpful in teaching, as well as motivation of the community.
A total of 361 patients were seen between January 2001 and May 2003 at the orthodontic clinic of University College Hospital, Ibadan, Nigeria, and 60 (16.6%) of them comprising 31 (51.7%) males and 29 (48.3%) females with age range of 7-23 years (mean age, 12.3 + 4.8 SD) presented with retained deciduous teeth. The social classification of the patients was according to the Registrar General’s Social Class with no significant differences between the social classes (p > 0.05). Generally, more males had this occlusal anomaly than females.
Angle’s class I occlusion was found most in the subjects with the anomaly. Bilateral presentation of the anomaly was more than unilateral cases.
The incidence was considered high and suggests a need for intensified dental education for the community for earlier preventive/interceptive measures.
Key words : Retained deciduous teeth; incidence; dental awareness / attitude; preventive/interceptive measures.

Résumé

Une étude pilote a été faite pour évaluer l’incidence de rétention des premières dents de lait chez une population orthodontique nigériane, ce qui pourrait être utile pour l’enseignement aussi bien que pour l’éducation de la communauté.
Un total de 316 patients était enregistré entre janvier 2001 à mai 2003 à la clinique orthodontique du Centre Hospitalier Universitaire d’Ibadan, Nigeria. Soixante patients (16.6 %) composés de 31(51.7%) hommes et 29 (48.3 %) femmes âgés entre 9 et 23 ans avec une moyenne d’âge de 12.16 ± 8SD, avaient encore leurs premières dents de lait. La classification sociale des patients était fonction du registre général de la classe sociale et il n’y avait pas de différence statistiquement significative entre les deux différences groupes (P > 0.05). Généralement, plus d’hommes que de femmes avaient cette anomalie. L’occlusion d’Angle de classe I était la plus élevée chez les patients ayant cette anomalie. La présence d’anomalie bilatérale était plus fréquente que celle unilatérale. L’incidence était considérée comme élevée et cela suggère le besoin d’intensifier l’éducation dentaire par des mesures préventives/interceptives dans la communauté.
Mots clés : Dents de lait, incidence, précaution/attitude dentaire, mesures préventives/interceptives.

Retour au Sommaire


 Traitement de la malocclusion de classe I avec dysharmonie dento-maxillaire sévère chez le jeune patient africain mélanoderme en denture permanente

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 111 - Septembre 2005 - pages 10-16

Résumé

La malocclusion de classe I avec dysharmonie dento-maxillaire (DDM) sévère peut constituer un sérieux handicap psychosocial et fonctionnel chez les jeunes patients ; d’où l’importance du traitement orthodontique.
Dans la présente étude les auteurs présentent le traitement de deux cas cliniques dont les problèmes initiaux sont semblables. Ce sont deux cas de malocclusions de classe I mais dont certains facteurs cliniques diagnostiqués ont contraint dans un cas à maîtriser au maximum l’ancrage au niveau des molaires et dans l’autre à contrôler les axes dentaires.
Les résultats finaux sont satisfaisants du fait de la restauration d’une occlusion physiologique. Concomitamment nous obtenons une nette amélioration du sourire.
Mots clés : Malocclusion de classe I, dysharmonie dento-maxillaire, extraction, traitement orthodontique.

Summary

Class I malocclusion with severe dental crowding can constitute a serious psychosocial and functional damage among young patients ; from where orthodontic importance of the treatment.
In the present study the authors present the treatment of two clinical cases whose initial problems are similar. They are two cases of class I malocclusion but whose certain diagnosed clinical factors have constrained in a case to control to the maximum anchoring on the level of the molars and in the other to control the dental axes.
The final results are satisfactory because of the restoration of a physiological occlusion. Concomitantly we obtain a clear improvement of the smile.
Key words : Class I malocclusion, dental crowding, extraction, orthodontic treatment.

Retour au Sommaire


 Pourquoi une empreinte primaire mucostatique au plâtre en prothèse amovible totale

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 111 - Septembre 2005 - pages 17-22

Résumé

La réussite d’une restauration prothétique amovible totale commence par une bonne empreinte primaire. L’empreinte primaire mucostatique qui sera complétée par une empreinte secondaire fonctionnelle est la meilleure solution. Et le matériau le mieux indiqué pour atteindre les objectifs assignés est le plâtre à empreinte. Une revue de la littérature sur trois décennies nous montre que de par ses qualités non compressives, sa stabilité dimensionnelle, sa fidèle reproduction des détails, transcendent largement la difficulté d’emploi, en adoptant la technique simple décrite par RIGNON-BRET (10, 11). Nos pratiques cliniques ont révélé une meilleure stabilité des prothèses en adoptant cette méthode. C’est pourquoi, nous proposons aux praticiens de pays moins nantis où le suivi thérapeutique des patients n’est pas évident par faute de moyens, de réaliser les empreintes primaires de prothèse amovible totale au plâtre.
Mots-clés : Prothèse amovible totale, empreinte, plâtre.

Abstract
Why should we use plaster for the prime impression in complete removable prosthodontics

This thirty years literature review about removable complete denture prime impressions show that the plaster static impression is better. This product doesn’t induce abnormal pressure on the biologic and anatomic support structures of the prosthesis. The plaster for impression physical properties is adapted to reproduce the details needed by the laboratory to manufacture the individual impression tray for the definitive functional impression. The only precaution is to follow the method. Our clinical experiences advise us to propose RIGNON-BRET (10, 11) simple plaster impression techniques. The one case where it is forbidden is when the patient has recently been treated by radiotherapy. All the other materials induce irritated pressure on the alveolar bone and consequently the second functional pressure added the stability of the denture may be defected.
Key words : Removable complete denture, impression, plaster.

Retour au Sommaire


 Traumatic fracture of anterior teeth in 12-year old Nigerian children

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 111 - Septembre 2005 - pages 23-27

Abstract

Introduction : The WHO has chosen the 12year-old age group as one of the sentinel groups for the monitoring of oral health of the population. Tooth loss in 12year olds is significant because the dentition is still developing and any disruption will affect the development of the arch, occlusion and patient’s aesthetic.
Materials and methods : 1600 12-year- old secondary school pupils were examined in six local government areas of Lagos State. The WHO pathfinder methodology was used.
Results: In this study, more boys 86 (10.8%) had various degrees of trauma to their anterior teeth compared to 71 girls (8.9%)(M : F Ratio is 1.2:1). The overall prevalence of tooth fractures was 9.8%. The most frequent injury was class II fractures (52.2%) and there were more fractures to the maxillary teeth than mandibular teeth, the difference is statistically significant p<0.01. The central incisors were the teeth most frequently fractured in both sexes.
Discussion : The prevalence of fractured anterior teeth in this study, even though is lower than earlier studies can be said to be high for this age group because the greatest number of injuries occur at about 14 years of age. Maxillary incisors in this study have a higher prevalence of fractures. A significant finding in this study is that none of the students with fractured anterior teeth have received dental treatment for the fractures
Conclusion : There is a high prevalence of fractured anterior teeth in 12year- olds and this problem has not received the necessary attention of the dental profession. Oral health education with the provision of school dental services is recommended as means of solving this problem.
Key words : Fracture, anterior teeth, aesthetics, 12 year-olds.

Résumé
La fracture traumatique des dents inférieures chez les enfants nigérians ages de 12 ans

Introduction : L’O.M.S (l’Organisation Mondiale de la Santé) a choisi le groupe d’âge de 12 ans comme l’un des groupes sentinelles pour le contrôle de la santé buccale de la population. La perte des dents chez les enfants de 12 ans est importante parce que la dentition est encore en développement et toute interruption touchera au développement de la voûte, de l’occlusion et de l’esthétique dentaire du patient.
Matériels et méthodes : 1600 élèves âgés de 12 ans en cours secondaire étaient examinés dans six localités de l’état du Lagos. La méthodologie première de l’O.M.S était utilisée.
Résultats : Dans cette étude, plus de garçons (86 soit 10,8%) ont eu des traumatismes des dents inférieurs à des degrés variés par rapport aux filles (71 soit 8,9%). la proportion M : F est de 1,2 :1. La prédominance d’ensemble des fractures dentaires était de 9,8%. La lésion la plus fréquente était celle des fractures de la classe II soit 52,2 % et il y avait plus de fractures des dents maxillaires que des dents mandibulaires, statistiquement la différence est importante p < 0,01. Les incisives centrales étaient fréquemment les plus fracturées chez les deux sexes.
Discussion : Bien que la prédominance de la fracture des dents inférieures dans cette étude soit moins élevée par rapport aux études antérieures, on pourrait dire qu’elle est trop élevée pour ce groupe d’âge, ceci parce que la plus grande partie des lésions se produit vers 14 ans.
Dans cette étude, la prédominance des fractures va aux incisives maxillaires. Une conclusion significative de cette étude est qu’aucun des élèves ayant les dents antérieures fracturées n’a été traité.
Conclusion : Il y a une prédominance accrue de fracture des dents inférieures chez les enfants de 12 ans et ce problème nécessite l’attention de la profession dentaire. Une éducation sur la santé bucco-dentaire avec l’aide des médecins scolaires est recommandée pour pouvoir résoudre ce problème.
Mots clés : Fracture, dents inférieures, esthétique, 12 ans.

Retour au Sommaire


 A radiographic study of the prevalence of endodentically treated teeth and procedural errors of root canal filling

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 111 - Septembre 2005 - pages 29-33

Abstract

The aim of this radiographic investigation was to study procedural errors encounterd in root canal treatment in a Jordanian population as evidenced using periapical radiographs
A total of 2380 periapical radiographs including 3178 endodontically treated teeth were assessed in respect of the quality of endodontic treatment.
The results indicated that the prevalence of endodontically treated teeth in the maxilla was higher than that in the mandible (P < 0.001 ), the maxillary central incisors have the highest prevalence of endodontic treatment, and the maxillary second molars have the lowest prevalence of endodontic treatment.
In respect of the quality of endodontic treatment, 30.2% of endodontically treated teeth exhibited an ideal length of root canal filling, 23.64% of the evaluated teeth were mummified, 37.45% of the teeth have short root canal fillings, 6.25% were overfilled, 1.35% were with preparations which deviated from the line of the root canal and 1.10% of the evaluated teeth have perforations of the root walls or the floor of the pulp chamber.
It is concluded that the Maxillary teeth were found to be endodontically treated more frequently than the mandibular teeth, anterior teeth were found to be endodontically treated more than premolar and molar teeth, maxillary central incisors have the highest prevalence of endodontic treatment whilst the maxillary second molars have the lowest prevalence. The quality of endodontic treatment was disappointing. Therefore, emphasis on continuing education and post graduate courses in endodontics must be a priority in Jordan.
Key words : Root canal fillings, Jordan, prevalence, procedural errors.

Résumé
Etude radiographique de la prévalence des dents traitées par endodontie et fautes techniques des obturations canalaires

Cette étude radiographique vise a étudier les fautes techniques trouvées dans le traitement de l’obturation des canaux dans un échantillon de population jordanienne par rapport aux radiographies péri-apicales.
Un total de 2380 des radiographies péri-apicales comprenant 3178 dents traitées par endodontie étaient analysées pour la qualité de leur traitement. Les résultats indiquaient que la prévalence des dents supérieures traitées était plus grande que celle des dents infé-rieures ( P < 0.001 ), les incisives centrales supérieures avaient la plus haute prévalence de traitement endodontique, et la seconde molaire supérieure avait la plus basse prévalence.
Concernant la qualité de traitement endodontique, 30.2 % des dents traitées faisaient preuve d’une obturation canalaire idéale, 32.64 % des dents évaluées étaient momifiées, 37.45 % des dents avaient une obturation courte, 6.35 % avaient des faux canaux et 1.10 % étaient perforées dans la paroi du canal ou dans le plancher pulpaire.
En conclusion, les dents supérieures ont plus étaient traitées par endodontie que les dents inférieures, les dents antérieures étaient plus traitées que les prémolaires et molaires, l’incisive centrale supérieure avait la plus haute prévalence de dents traitées et la seconde molaire supérieure avait la plus basse prévalence. La qualité du traitement endodontique était décevante. Par conséquent, il faut augmenter l’importance des formations continues et des études supérieures en endodontie qui doivent être une priorité en Jordanie.
Mot clés : Obturation canalaire, Jordanie, prévalence, fautes techniques.

Retour au Sommaire


 Bell’s palsy. A review of five cases seen at UNTH dental clinic, Enugu, Nigeria

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 111 - Septembre 2005 - pages 34-36

Summary

Five cases of facial nerve palsy seen over a period of ten years (1988-1998) at the University of Nigeria Teaching Hospital Dental Clinic were retrospectively reviewed. The materials on file for the five patients were studied and the presenting features sex, age and clinical presentation were reviewed.
There were three males and two females. Their ages were between 25 and 28 years. Diagnosis was based on sudden onset, history and clinical presentation.
Key words : Facial palsy, Bell’s palsy, idiopathic, impaired functions.

Résumé

5 cas de paralysie faciale colligés sur une période de 10 ans (1988-1998) à la Clinique Dentaire du Centre Hospitalier Universitaire du Nigeria ont fait l’objet d’une étude rétrospective. Les dossiers des 5 patients ont été étudiés : sexe, âge, clinique.
Il y avait 3 hommes et 2 femmes. L’âge variait entre 25 et 28 ans. Le diagnostic était fait en tenant compte du début brutal, des antécédents et de l’étude clinique.
Mots-clés : Paralysie faciale, paralysie de Bell, idiopathique, fonctions diminuées.

Retour au Sommaire


 Syndrome algo-fonctionnel de l’appareil manducateur (SADAM). A propos de 60 cas

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 111 - Septembre 2005 - pages 37-40

Résumé

Les auteurs rapportent 60 cas de SADAM à l’Hôpital Général de Douala. La plupart des patients était découverte lors d’une consultation ORL, soit 88,3 % des cas pour otalgie réflexe, ou algie crânio-faciale avant d’être prise en charge de façon concomitante par les services d’ORL et de stomatologie. L’ORL droit donc être sensibilisé à rechercher cette affection devant toute otalgie réflexe survenant chez une femme et compléter le bilan par un examen bucco-dentaire, à la recherche et correction de facteurs favorisant avec en prime une prise en charge complémentaire à base d’une gouttière occlusale.
Mots clés : SADAM, otalgie réflexe, algie crânio-faciale, gouttière occlusale.

Summary

Costen syndroma or temporo-mandibular joint disorders is not welknow in the ENT service, despite the common presentation with otalgia. We therefore present 60 cases diagnose in our hospital and present clinical and therapeutic aspect.
Key-words : Costen syndrom, otalgia, headache.

Retour au Sommaire


Copyright © 2009 Santé tropicale - APIDPM.
Tous droits réservés - Site réalisé et développé par Santé tropicale - APIDPM