Archives
Année 2013
Année 2012
Année 2011
Année 2010
Année 2009
Année 2008
Année 2007
Année 2006
Année 2005
Année 2004
Année 2003
Année 2002
Année 2001
Année 2000
Santetropicale.com
Accueil La Bibliothèque de Santé tropicale Le Kiosque des revues médicales africaines Dictionnaire Internet Africain des Médicaments Actualités de la santé en Afrique Web médical africain Annuaire de la santé en Afrique Qui contacter ?
Le kiosque

Odonto-Stomatologie Tropicale Odonto-Stomatologie Tropicale
N°113 Mars 2006

Ce numéro est encore disponible !
Commandez le


Au sommaire de ce numéro

Prevalence of post-treatment pain after cleaning and shaping of the root canal system using manual step-back versus rotary nickel titanium
J. AQRABAWI, K. JAMANI

Pathologie bucco-dentaire et antibiothérapie en pratique odontologique quotidienne à Yaoundé
J. ONANA, M.C. BENGONDO, G. BENGONO

Weaning practices among some Nigerian women : implication on oral health
O.O. BANKOLE, G.A. ADERINOKUN, O. ODENLOYE, A.T. ADEYEMI

Cellulites et phlegmons d’origine dentaire au CHU de Yaoundé
C.H. BENGONDO, R.C. BITA, N.T.C. AVANG, H. MENGONG, G. BENGONO

Etude de la teinte des dents des noirs africains
N.J. KOFFI, K.G. KOFFI, K.D. ASSI

La prothèse maxillo-faciale : un enjeu en santé publique
C. BOU, P. POMAR, J.L. MIQUEL, P. POISSON


 Prevalence of post-treatment pain after cleaning and shaping of the root canal system using manual step-back versus rotary nickel titanium

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 113 - Mars 2006- pages 5-9

Summary

To evaluate the effect of ProTaper rotary NiTi instrumentation technique on post-treatment pain at different time periods when compared with step-back technique, one hundred forty-six patients with 160 teeth participated in this study. All treated teeth (160) are having vital pulps and divided into two groups according to the canal instrumentation technique. Group (1) consisted of 80 teeth, cleaned and shaped with manual step-back technique using K-Flexo hand files. Group (2) was 80 teeth cleaned and shaped using ProTaper (NiTi) rotary files. Patients assessed post-treatment pain at 8 h, 24 h, and 48 h as none, mild, moderate, or severe. Evaluation of the two groups, according to the three post-treatment time period, was tabled as to the number of responses at each pain level at each interval. Comparisons were made by subjecting the collected data to a multiple- regression test. The results demonstrated that there was no statistically significant difference in post-treatment pain between the two groups at any time period P > 0.05.
Key words : Nickel-Titanium, post-treatment pain, rotary files.

Résumé

Afin d’évaluer l’effet de ProTaper NiTi rotatoire, technique d’instrumentation sur la douleur après traitement à différentes périodes de temps, comparé à la technique d’étape-en arrière, 146 patients (160 dents) ont participé à cette étude. Toutes les dents traitées (160) ont été diagnostiquées avec pulpe vitale et divisées en deux groupes selon la technique d’instrumentation du canal. Le groupe 1 est composé de 80 dents, nettoyées et évaluées avec la technique manuelle d’étape-en arrière K-Flexo. Le groupe 2 était constitué de 80 dents nettoyées et évaluées en utilisant les techniques rotatoires ProTaper (NiTi). La douleur des patients après traitement, a été évaluée à 8 h, 24 h et 48 h comme nulle, faible, modérée ou forte. L’évaluation des deux groupes, selon les 3 durées post-traitement, a été notée en fonction du nombre de réponses à chaque stade de la douleur et à chaque intervalle. Des comparaisons ont été faites en analysant les données collectées par un test de régression multiple.
Les résultats ont démontré qu’il n’y avait pas de différence significative sur la douleur post-traitement entre les deux groupes et à aucun moment de la période P > 0.05.
Mots-clés : Nickel-Titane, après traitement douleur, dossiers rotatoires.

Retour au Sommaire


 Pathologie bucco-dentaire et antibiothérapie en pratique odontologique quotidienne à Yaoundé

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 113 - Mars 2006- pages 10-14

Résumé

Portant sur 309 patients (171 femmes et 138 hommes) consultés par 15 odonto-stomatologistes de Yaoundé pendant un an, cette étude avait pour objectif l’évaluation de la mise en œuvre d’une antibiothérapie en pratique quotidienne. Nous avons enregistré 10 affections bucco-dentaires les plus fréquentes, ayant nécessité une antibiothérapie curative, représentant 87 % des prescriptions. Une antibiothérapie prophylactique a été prescrite dans trois pour cent des cas, chez des patients porteurs de pathologies générales (cardiopathies, diabète…) ou de fractures mandibulaires. Dans 10 % des cas, une antibiothérapie de couverture a été instituée lors des extractions simples de dents non infectées chez des sujets sains. La durée de l’antibiothérapie était courte dans 48 % des cas (moins de huit jours) et dans 32 % des cas les doses étaient infrathérapeutiques. Nous avons relevé trois pour cent de prescriptions d’antibiotiques (sulfamides, phénicolés…) inadaptés aux germes habituels de la cavité buccale. Des génériques ont été prescrits dans 12 % des cas. Les antibiotiques les plus prescrits étaient les amoxicillines, les macrolides et les céphalosporines. Seule une bonne connaissance des familles d’antibiotiques avec leurs indications, sont de nature à éviter certaines maladresses. La prescription des médicaments génériques dans notre environnement économique si difficile devrait être plus courante.
Mots-clés : Infection, antibiothérapie curative, antibiothérapie de couverture, antibiothérapie de couverture.

Summary

Based on 309 patients (171 women and 138 men), consulted by 15 dental surgeons of Yaounde during one year, the aim of this study was the evaluation of bringing into use an antibiotherapy in daily practice. A questionnaire on the subject was distributed to practitioners. We registered 10 most frequent mouth dental diseases that needed curative antibiotherapy, being 87 % of prescriptions. A prophylactic antibiotherapy has been prescripted in three per cent of cases to patients carriers of general pathologies (cardiopathies, diabetes…) or mandibular fractures. In 10 % of cases, a covering antibiotherapy has been established during simple extractions of teeth without infections, from healthy patients. In 48 % of cases the duration of antibiotherapy was short (less than eight days) and in 32 % of cases, the quantities were infratherapeutic. There were three per cent of prescriptions concerning antibiotics (sulfonamides, phenicoles…) unsuited to usual germs of mouth cavity. Generics drugs have been prescribed in 12 % of cases. The more prescribed antibiotics were amoxicillins, macrolides and cephalosporines. Only a best knowledge of antibiotics’ families and their indications are able to avoid clumsiness. At last generic drugs prescription in our difficult economical environment should be common.
Key words : Infection, curative antibiotherapy, prophylactic antibiotherapy, covering antibiotherapy.

Retour au Sommaire


 Weaning practices among some Nigerian women : implication on oral health

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 113 - Mars 2006- pages 15-21

Summary

The objective of this study was to document the various weaning diets given by some Nigerian women and consider their implication on the oral health of their children. A cross sectional survey was conducted among 700 volunteer mothers of young children aged between 6-18 months in Ibadan, a city in south-western Nigerian. Results revealed that pap was the most frequently given food to the infants as 607 (86.7 %) of them ate it. Chocolate beverages, natural fruit juice and soft drinks were the most commonly given drinks as 88.1 %, 79.9 % and 70.3 % babies were said to be given these respectively. Over 57 % of mothers sweetened pap with sugar. Forty seven percent of mothers added glucose to children’s drinking water. Over two-third (64.9 %) of children ate biscuits several times a day. Soft drinks, commercial fruit juices and squash were consumed by 16.1 %, 9.6 % and 7.7 % of the infants respectively on a daily basis. Judging by the findings of this study, it is evident that many infants are being exposed to a highly cariogenic diet at an early age. In the light of the harmful effect of these foods and drinks on the body and teeth, it is important that oral health care workers initiate moves to discourage this habit via health education programmes. Nurses, community health workers at various levels, pregnant women and mothers of young children should be the targets of such intervention.
Key words : Weaning, infant, oral health, Nigerian women.

Résumé

L’objectif de cette étude est répertorier certains régimes de sevrage donné par quelques Nigérianes à leurs enfants afin de considérer leur incidence sur la santé orale. Une étude coupe transversale a été effectuée parmi 700 mères volontaires de jeunes enfants âgés de 6-18 mois à Ibadan, une ville au sud-ouest du Nigéria. Les résultats ont démontré que la bouillie était fréquemment donnée aux enfants et, 607 (86,7 %) d’entre eux, la mangeaient. Les boissons les plus fréquemment données étaient respectivement les boissons chocolatées (81.1 %), les jus de fruit naturels (79.9 %) et les boissons non alcoolisées (70.3 %). Plus de 57 % des mères mettaient du sucre dans la bouillie de leurs enfants,. 47 % des mères ajoutaient du glucose à l’eau de boisson. Plus de deux tiers (64.9 %) des enfants mangeaient les biscuits (petits gâteaux secs) plusieurs fois par jour. Les boissons non alcoolisées, les jus de fruits achetés dans le commerce et l’orangeade concentrée étaient respectivement consommées quotidiennement par 16,1 %, 9,6 % et 7,7 % des enfants. Partant des résultats de cette recherche, il est évident que de nombreux enfants sont exposés au régime très cariogénique à un âge très bas. A cause de l’effet nuisible de ces aliments et boissons sur le corps et les dents, il est important pour le personnel de  santé orale d’initier des démarches pour décourager ces pratiques en mettant en place des programmes d’éducation sanitaire. Les infirmiers, le personnel des centres médico-sociaux, de différents niveaux, les femmes enceintes et les mères de jeunes enfants, devraient être ciblés pour une telle intervention.
Mots-clés : Sevrage, nourrisson, santé orale, femmes nigérianes

Retour au Sommaire


 Cellulites et phlegmons d’origine dentaire au CHU de Yaoundé

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 113 - Mars 2006- pages 22-26

Résumé

Cellulites et phlegmons sont des complications des infections dentaires, fréquentes en zone tropicale en général et au Cameroun en particulier. Elles concernent tous les âges, affectent plus le sexe masculin que féminin. Elles sont très répandues dans les classes sociales défavorisées. Leur fréquence est plus élevée chez les élèves et étudiants, financièrement dépendants des parents qui eux-mêmes sont démunis. Les dents le plus souvent à l’origine de ces complications étaient les molaires. Les formes géniennes hautes et basse ont été les plus rencontrées. Ces pathologies perturbent la vie à cause des douleurs qu’elles induisent et peuvent mettre en jeu le pronostic vital, faisant d’elles des urgences diagnostiques et thérapeutiques.
Mots-clés : Carie dentaire, complication, cellulite, phlegmon.

Summary
Cellulitis and phlegmons of dental origin in the CHU of Yaoundé

Cellulitis and phlegmons are frequent complications of teeth infections in tropics in general and particularly in Cameroon. They concern all ages and affect more men than women. These pathologies are more developed in disfavoured social classes. Their frequency is very high among pupils and students, whose the financial power depends on poor parents. Cellulitis and phlegmons are more induced by molar’s infections. The upper and lower parts of the check were the most frequent. These pathologies disturb the life because of pain they entertained and they can modify life prognosis. They constitute emergencies for diagnosis and treatment.
Key words : Dental decay, complication, cellulitis, phlegmon.  

Retour au Sommaire


 Etude de la teinte des dents des noirs africains

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 113 - Mars 2006- pages 27-33

Résumé

L’étude porte sur la teinte des dents des incisives aux prémolaires de 243 noirs africains en fonction des teintiers existants sur le marché. Les résultats montrent des dents très claires, dans bien des cas, inexistantes sur les teintiers utilisés. Par conséquent, la nécessité d’études approfondies pour confectionner des teintiers tenant compte des spécificités du noir africain s’impose.
Mots-clés : Teinte des dents, noir africain, prothèse.

Summary

The 243 sample prospective study shows specifities about black African teeth shade particularly the colour. The results after the use of a study mixed shader composed from three standard shaders are ; first : the sequence from the clearest tooth to the less is : central incisor, lateral incisor. Second : the maxillary teeth shade is clearer than the  mandibulars. Third, 16 % teeth shade not be conducted to determine the objective parameters for black African dentogenics. Therefore : esthetic restorative treatment will be more efficient.
Mots-clés : Teeth shade, Black African, prosthesis.

Retour au Sommaire


 La prothèse maxillo-faciale : un enjeu en santé publique

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 113 - Mars 2006- pages 34-40

Résumé

Position du problème : La face peut faire l’objet d’une mutilation suite à une perte de substance acquise ou congénitale. Elles peuvent être à l’origine d’une destruction de l’identité, et entraîner certaines formes d’exclusion, nécessitant une reconstruction chirurgicale et parfois prothétique. La Prothèse Maxillo-Faciale (P.M.F.) se définit comme l’art et la science de la reconstruction artificielle du massif facial. La demande des patients pour ce type de prothèse est sans cesse croissante avec le développement de nouveaux matériaux et de nouvelles méthodologies et techniques.
Méthodes : A Toulouse, le CHU de Rangueil possède une consultation de prothèse maxillo-faciale rattachée au Service d’Odontologie. Une étude descriptive exhaustive à visée rétrospective va nous permettre à partir de l’ensemble des dossiers des patients vus en consultation de juillet 1996 à juillet 2002, de comprendre les caractéristiques de ces derniers, mais également quantifier la dialectique de la satisfaction des besoins pour la réhabilitation de ces pertes de substance maxillo-faciale.
Résultats : De juillet 1996 à juillet 2002, 215 dossiers de patients ont été traités. La répartition des patients en fonction du sexe met en évidence une prévalence masculine de 66 %. L’analyse de la répartition du sexe pour les différentes étiologies, montre que les pathologies tumorales concernent préférentiellement les hommes, et cette différence  est plus marquée avec les traumatismes et notamment les tentatives d’autolyse. Au total 401 prothèses maxillo-faciales ont été réalisées, dont 116 épithèses faciales (nouvelles prothèses ou renouvellement de prothèse).
Conclusion : Les pertes de substance faciale qu’elles que soient leurs étiologies représentent un véritable problème de santé publique. La prothèse maxillo-faciale va permettre une surveillance cancérologique du site, tout en offrant un traitement ambulatoire. Et par delà son aspect artisanal ou empirique elle doit prendre sa place en médecine du fait de l’ensemble des réhabilitations qu’elle apporte tant sur le plan esthétique, que psychologique, mais aussi et surtout fonctionnel.
Mots-clés : Prothèse Maxillo-faciale, étude épidémiologique, réhabilitation maxillo-faciale, qualité de vie.

Summary

Background : Acquired or congenital loss of structure can cause facial deformity. This can destroy identity and lead to certain forms of exclusion. Surgical and sometimes prosthetic reconstruction is required. The Maxillofacial Prosthesis (P.M.F) can be defined as the art and science of artificial reconstruction of facial bones. There is a continual increase in patient demand for this type of prosthesis with the development of new materials, methodologies and techniques.
Methods : In Toulouse, the Rangueil University Hospital houses a maxillofacial prosthesis consultation facility linked to the Odontology Service. An exhaustive descriptive study carried out retrospectively on the basis of the files of all patients examined between July 1996 and July 2002 will provide us with an understanding of patient characteristics and also enable us to quantify the level of satisfaction of requirements for rehabilitation of these losses of maxillofacial structure.
Results : 215 patient files were processed between July 1996 and July 2002. Separating the patients by sex shows a male prevalence of 66 %. An analysis of variations between male and female patients for different aetiologies shows that tumour pathologies are more common in men and that this distinction is all the more marked as regards traumatic facial injuries and in particular suicide attempts. In total, 401 maxillofacial prostheses were carried out, including 116 facial epitheses (new prostheses or renewal of prosthesis).
Conclusion : Loss of facial structure, whatever its aetiology constitutes a real public health issue. The maxillofacial prosthesis will allow cancer monitoring of the site while at the same time offering out patient treatment. Above and beyond its crafted or empirical aspect, it should find its place in medicine thanks to the overall scope of the rehabilitation that it can offer from both an aesthetic point of view but also a the psychological one, but above all from a functional perspective.
Key words : Maxillofacial prosthesis, epidemiological study, maxillofacial rehabilitation, quality of life. 

Retour au Sommaire

Copyright © 2009 Santé tropicale - APIDPM.
Tous droits réservés - Site réalisé et développé par Santé tropicale - APIDPM