Archives
Année 2013
Année 2012
Année 2011
Année 2010
Année 2009
Année 2008
Année 2007
Année 2006
Année 2005
Année 2004
Année 2003
Année 2002
Année 2001
Année 2000
Santetropicale.com
Accueil La Bibliothèque de Santé tropicale Le Kiosque des revues médicales africaines Dictionnaire Internet Africain des Médicaments Actualités de la santé en Afrique Web médical africain Annuaire de la santé en Afrique Qui contacter ?
Le kiosque

Odonto-Stomatologie Tropicale Odonto-Stomatologie Tropicale
N°116 Décembre 2006

Ce numéro est encore disponible !
Commandez le


Au sommaire de ce numéro

Modification des muqueuses des crêtes édentées dues au port de la prothèse adjointe partielle en résine
F.Y. DIENG SARR, M. SEMBENE, G. WOTO GAYE, F. GAYE

Evaluation de l’état gingival chez l’enfant et l’adolescent drépanocytaires homozygotes au Sénéga
H.M. BENOIST, A. SECK-DIALLO, I. DIAGNE, R. NDIAYE, M. SEMBENE, P.D. DIALLO

Pattern and distribution of cervical dentine hypersensitivity in a Nigerian tertiary hospital
C.I. UDOYE

Prise en charge chirurgicale et orthodontique de canines incluses : rapport d’une observation clinique
P.I. NGOM, H.M. BENOIST, F. DIAGNE, L. DIOP, B. DIALLO

Performances et compatibilité de l’adhésif Prime &Bond NT auto-polymérisable et du composite LuxaCore® à traitement dual
F.Y. DIENG SARR, O.H. SALL, B. FAYE, F. N’DIAYE GAYE, M. SEMBENE

Occupational exposures and infection control among students in Nigerian dental schools
I.L. UTOMI


 Modification des muqueuses des crêtes édentées dues au port de la prothèse adjointe partielle en résine

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 116 - Décembre 2006- pages 5-11

Résumé

Objectif : confirmer ou infirmer les modifications structurales survenant sur la muqueuse buccale au sommet des crêtes édentées, après quinze jours de port de la prothèse adjointe partielle en résine.
Matériel et méthode : notre étude s’est déroulée au centre de santé de Rufisque Sénégal de janvier1998 à juillet 1998. Elle a porté sur 14 patients, répartis en deux groupes selon le sexe : 7 hommes et 7 femmes venus pour des prothèses adjointes partielles en résine. Un examen macroscopique est effectué par inspection et palpation de la muqueuse au niveau du sommet des crêtes édentées, avant le port de la prothèse. Puis sur chaque patient, une biopsie est faite avant et après le port de la prothèse adjointe partielle en résine. Une étude histologiquement comparée des biopsies est effectuée avant et après port de la prothèse en résine. La réaction tissulaire a été appréciée selon le paramètre qualitatif basé sur l’analyse morphologique.
Résultats des 28 prélèvements : (14 avant et 14 après). 
Avant le port de la prothèse adjointe partielle : au niveau de l’épithélium 92,9 % des patients présentés un épithélium hyperplasique ; 7,1 % une hypoplasie épithéliale et 85,7 % de kératose.
Au niveau du chorion : les nombres de fibres collagènes (28,6 % discrets ; 50 % modérés ; 21,4 % importants), fibroblastes (35,7 % discrets ; 42,9 % modérés ; 21,4 % importants), cellules inflammatoires (71,4 % discrets ; 28,6 % modérés ; 0 % importants) et de vaisseaux sanguins (64 % discrets ; 35,70 % modérés ; 0 % importants).
Après quinze jours de port de la PAP : au niveau de l’épithélium 85,7 % d’hyperplasie épithéliale ; 14,3 % d’épithélium normal et 100 % de kératose. Le nombre de fibres collagènes (14,3 % discrets ; 21,4 % modérés ; 64,3 % importants), fibroblastes (42,9 % discrets ; 42,9 % modérés ; 14,3 % importants), cellules inflammatoires (50 % discrets ; 35,7 % modérés ; 14,3 % importants), vaisseaux sanguins (43 % discrets ; 28,6 % modérés ; 28,6 % importants).
Conclusion : La biopsie au niveau du sommet des crêtes est un apport fiable, elle donne des informations précises sur l’état des tissus soutenant la prothèse adjointe partielle en résine, qui d’apparence saine à l’examen clinique (inspection et palpation) pouvant présenter des signes de souffrance après examen anatomopathologique.
Mots-clés : Muqueuse buccale, prothèse adjointe, résine.

Summary

Purpose : to confirm or infirm structural modification of oral mycosis at the summit after fifteen days of wearing removable resin partial dentures.
Methods : our study took place at the health center of Rufisque in Senegal from January to July 1998, involved four-teen patients divided into two groups according to sex : seven males and seven females who came for removable resin partial dentures. The macroscopic examination was conducted through to inspection and touching of mycosis at the level of toothless summit before the wearing of the denture. A biopsy was conducted on each patient before and after the wearing of the resin dentures. Tissue reaction was appreciated qualitatively through morphological analysis.
Results : Before the wearing of the removable resin partial dentures 92,9 % of patients had epithelial hyperplasia ; 7,1 % epithelial hypoplasia and 85,7 % keratosis at the level of the chorion the number of collagen fibbers (28,6 % discrete, 50 % moderate, 21,4 % important), fibroblasts (35,7 % discrete ; 42,9 % moderate ; 21,4 % important), inflammatory cells (71,4 % discrete ; 28,6 % moderate ; 0 % important) and for blood vessels (64 % discrete ; 35,70 % moderate ; 0 % important) after fifteen days of wearing partial denture.
After fifteen days of the wearing removable resin partial dentures : 85,7 % of patients had epithelial hyperplasia ; 14,3 % normal epithelial and 100 % de keratosis at the level of the chorion the number of collagen fibbers (14,3 % discrete ; 21,4 % moderate ; 64,3 % important), fibroblasts (42,9 % discrete ; 42,9 % moderate ; 14,3 % important), inflammatory cells (50 % discrete ; 35,7 % moderate ; 14,3 % important), blood vessels (43 % discrete ; 28,6 % moderate ; 28,6 % important).
Conclusion : Biopsies of the summit are reliable contribution ; they provide precise information on the quality of tissue supporting resin partial dentures. This tissue may seem healthy appearance (inspection and touching) but show sign of suffering at this anatomy-pathological examination.
Key words : Oral mycosis, removable dentures, resin.

Retour au Sommaire


 Evaluation de l’état gingival chez l’enfant et l’adolescent drépanocytaires homozygotes au Sénégal

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 116 - Décembre 2006- pages 12-18

Résumé

La drépanocytose ou anémie falciforme est une maladie hémolytique héréditaire qui touche plus 50 millions de personnes dans le monde et 10 % de la population au Sénégal. Seule la forme homozygote est symptomatique et se manifeste par des crises douloureuses de type vaso-occlusif avant l’âge de 20 ans. Peu de travaux au Sénégal ont été effectués ou publiés sur l’état parodontal au cours de l’anémie falciforme. L’objectif principal de cette étude est d’évaluer l’état gingival d’enfants et adolescents drépanocytaires homozygotes sénégalais. L’objectif secondaire est de déterminer la corrélation entre l’état gingival et une caractéristique de l’anémie (régénérative) à savoir le taux élevé de réticulocytes d’une part, et l’hygiène bucco-dentaire d’autre part.
Les sujets de l’étude sont constitués de 50 malades homozygotes âgés entre 3 et 16 ans, consultant à l’hôpital d’enfants Albert Royer de Dakar et indemnes d’autres pathologies systémiques. L’état gingival a été évalué par la mesure de l’indice gingival et de l’indice de saignement sulculaire. Les malades sont âgés de 9,4 ans ± 3,8. Une corrélation partielle des deux indices a été effectuée avec le taux de réticulocytes.
L’indice gingival moyen est de 1,7 ± 0,6 et 66 % des malades présentent une inflammation sévère, qui est plus fréquente dans la tranche d’âge de 3 à 12 ans. Le SBI moyen est de 1,0 ± 1,1 et 68 % des malades présentent un saignement, qui est moyen à sévère chez 18 %, avec une plus grande fréquence dans la tranche d’âge de 13 à 16 ans. L’indice de plaque est fortement corrélé au GI et au SBI. L’altération de l’état gingival chez l’homozygote ne semble pas être liée à l’anémie en considérant l’augmentation du taux de réticulocytes et en contrôlant l’hygiène bucco-dentaire.
Les enfants et adolescents drépanocytaires homozygotes ont un parodonte superficiel inflammatoire associé à une hygiène bucco-dentaire inadéquate, qui met en évidence leurs besoins en soins parodontaux. Le dépistage précoce des affections parodontales et des traitements préventifs lors de visites bucco-dentaires systématiques, sont nécessaires.
Mots-clés : Anémie falciforme, inflammation gingivale, saignement gingival, enfant, adolescent.

Summary

Sickle cell anaemia is an inherited disorder of haemoglobin synthesis leading to haemolytic anaemia. It touches more than 50 million people in the world and 10 % of the population in Senegal. Only the homozygous form is symptomatic and appears by painful crises of vaso-occlusive type. There is a lack of works carried out or published in Senegal about potential link between periodontal conditions and sickle-cell anaemia. The main objective of this study is to assess the gingival conditions in Senegalese children and adolescents homozygous sickle cell anaemic. Secondary, the gingival state is correlated with oral hygiene and rate of reticulocytes to determine their relationship.
Fifty homozygous attending the Albert Royer Paediatric Hospital of Dakar and unscathed of other systemic pathologies, were examined. The patients are old between 3 and 16 years with an average age 9,4 years ± 3,8. The gingival state is assessed by measurement of the gingival index (GI) and index of sulculary bleeding (SBI). Partial correlation is performed between the two indexes and average of reticulocytes.
The gingival index mean is 1,7 ± 0,6 and 66 % of the patients present a severe inflammation, which is more frequent in the age bracket from 3 to 12 years. The SBI mean is 1 ± 1,1 and 68 % of the patients present gingival bleeding, which is moderate to severe in 18 %, with a greater frequency in the age bracket from 13 to 16 years. Strong correlation is found between plaque index, GI and SBI. Damage of gingival state seems not to be linked to the high average of reticulocytes controlling for oral hygiene.
Children and adolescent homozygous have an inflammatory periodontium associated to poor oral hygiene, which highlights their needs in periodontal treatments. Early tracking and preventive treatment of periodontal diseases during systematic oral visits must be required.
Key words : Sickle cell anaemia, gingival inflammation, gingival bleeding, children, adolescent.

Retour au Sommaire


 Pattern and distribution of cervical dentine hypersensitivity in a Nigerian tertiary hospital

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 116 - Décembre 2006- pages 19-22

Summary

The purpose of the study was to investigate the prevalence of Cervical Dentine Hypersensitivity in a Nigerian Tertiary Hospital and to highlight its pattern of distribution intraorally. Two hundred and twenty subjects, aged 18 to 60 years, attending the Restorative Clinic of the hospital were assessed for dentine hypersensitivity gingival recession and oral hygiene status over a 3 month period. Whereas the sensitivity occurred in 16,3 % of the study population, it was seen most frequently in the 31 to 40 year age range (48,5 %). Furthermore, the incidence was higher in women (66,7 %) than in men (33,3 %). Also, it occurred most often in subjects with good oral hygiene (63,6 %) and in right handed (81,8 %) subjects. It was commonest on the buccal surfaces of teeth (60,6 %) canines (39,4 %) and mandibular arch (63,6 %).
Conclusion : within the limitations of the current study, cervical dentine hypersensitivity was fairly common and it also occurs mostly on the buccal surfaces of teeth, canines and in the mandibular arch.
Key words : Cervical dentine hypersensitivity, prevalence, intra-oral distribution, Nigerian Tertiary Hospital.

Résumé

L'objectif de cette étude était d'évaluer la prévalence de l'hypersensibilité de la dentine cervicale dans un hôpital nigérian et de souligner sa localisation intra-buccale.
Deux-cent vingt patients, âgés de 18 à 60 ans, consultant au service de restauration clinique de l'hôpital, ont été suivis pendant 3 mois pour hypersensibilité de la dentine, récession gingivale et évaluation de leur état bucco-dentaire. La sensibilité était présente dans 16.3 % de la population étudiée, plus particulièrement dans la tranche d'âge 31-40 ans (48.5 %). De plus, l'incidence était plus grande chez les femmes (66.7 %) que chez les hommes (33.3 %). Egalement, cela était plus fréquent chez les sujets ayant une bonne hygiène orale (63.3 %) et chez les droitiers (81.8 %). La sensibilité était plus courante sur la surface de la dent (60.6 %), les canines (39.4 %) et l'arc mandibulaire.
Conclusion : De notre étude, il ressort que l'hypersensibilité de la dentine cervicale était assez courante, elle était plus présente sur la surface de la dent, les canines et l'arc mandibulaire.
Mots-clés : Hypersensibilité, dentine cervicale, prévalence, localisation intra-buccale, hôpital d'enseignement supérieur nigérian.

Retour au Sommaire


 Prise en charge chirurgicale et orthodontique de canines incluses : rapport d’une observation clinique

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 116 - Décembre 2006- pages 23-29

Résumé

L’inclusion dentaire est une situation dans laquelle l’éruption d’une dent est empêchée généralement à cause d’un déficit d’espace ou la présence d’une dent surnuméraire sur son trajet d’éruption. L’inclusion des canines revêt un caractère particulier en raison de son importance sur l’équilibre occlusal et l’esthétique.
Le cas d’une jeune fille présentant une inclusion des 2 canines maxillaires et de la canine mandibulaire gauche est rapporté ici. De bons résultats thérapeutiques ont été obtenus après 18 mois de traitement par une équipe pluridisciplinaire composée de spécialistes de chirurgie buccale, de parodontologistes et d’orthodontistes.
Mots-clés : Inclusion dentaire, éruption partielle.

Summary

Impaction of tooth can be defined as a failure of a tooth to emerge usually due to insufficient space or the presence of a supernumerary tooth blocking its path of eruption. Impaction of the canines deserves particular attention due to their importance regarding occlusal stability and aesthetic. 
A case of a young girl who presented with an impaction of both upper canines and the lower left canine is reported here. Good therapeutic results have been obtained after 18 month of treatment with a multidisciplinary team involving oral surgeons, periodontists and orthodontists.
Key words : Tooth impaction, partial tooth eruption.

Retour au Sommaire


 Performances et compatibilité de l’adhésif Prime &Bond NT auto-polymérisable et du composite LuxaCore® à traitement dual

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 116 - Décembre 2006- pages 30-34

Résumé

Objectif : évaluer la performance des forces de collage et la compatibilité de la résine adhésive Prime &Bond NT auto polymérisable sans activateur sur la surface dentinaire avec une résine composite LuxaCore® à traitement dual. Vérifier l’apport d’un co-activateur. 
Matériel et méthode : 24 dents humaines non cariées, des molaires ou prémolaires, sont sélectionnées. La couronne dentaire est sectionnée avec un disque montée sur contre angle, la surface radiculaire mésiale aplanie sous irrigation copieuse. Chaque dent est enrobée dans une résine polymérisant à froid (Plexil Excil).
Les échantillons sont divisés en deux groupes de 12. Dans le premier groupe sur la dentine radiculaire mésiale aplanie est appliquée une résine adhésive Prime &Bond NT auto polymérisable sans activateur, puis une résine composite LuxaCore® à traitement dual est collée. Le deuxième groupe a subi le même traitement mais avec l’apport d’un co- activateur à la résine adhésive Prime &Bond NT auto polymérisable. Les échantillons vont subir le test de cisaillement. Des décollages étaient réalisés avec une machine à test universelle et des forces de cisaillement moyennes étaient enregistrées pour chaque groupe testé. L’information était sujet à Anova (P < 0001).  
Résultats : forces de collages obtenus avec Prime &Bond NT auto polymérisable sans activateur : 10,635MPa. Avec l’apport d’un activateur : 15,185MPa.
Conclusion : l’apport d’un activateur a amélioré de façon sensible les forces de collage.
Mots-clés : Adhésif, composite, collage.

Summary

Aim : To evaluate the performance of bond strength and the compatibility of Prime &Bond NT self etching adhesive resins without activator on dentin surface with dual composite resin LuxaCore®, and verify the contribution of a co-activator.
Material and methods : twenty-four human teeth without decay, molars or pre-molar are used. The dental crowning is cut with diamond disc mounted on a hand piece; the roof surface is flattened and well humidified. Each tooth is embedded in cold self-etching resin (Plexil Excil). Samples are divided into two groups of 12. In the first group, self-etching Prime &Bond NT resin adhesive without activator is supplied on the flat mesial dentin roots, then dual cure compo-site resin LuxaCore® is bonded.
The second group was subject to the same treatment but with addition of co-activator the Prime &Bond NT self-etch-ing adhesive resin. Debonding was achieved with Universal testing machine and mean shear bond strengths were determined for each test group. The data were subjected to ANOVA (p < 0001).
Result : Bond strength obtained with self-etching Prime &Bond NT without activator is 10.635 MPa. With addition of activator it is 15.185 MPa
Conclusion : supplementing with an activator has significantly improved bonding strength.
Key words : Adhesive, bonding, composite.

Retour au Sommaire


 Occupational exposures and infection control among students in Nigerian dental schools

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 116 - Décembre 2006- pages 35-40

Summary

Objective : To assess the incidence of occupational exposures to body fluids and infection control practices among students in Nigerian dental schools.
Materials and methods : A self-administered questionnaire survey of 112 students from three Nigerian dental schools.
Results : 57 (50,9 %) of the students had experienced one or more occupational exposures in the previous six months. There was no statistically significant association between year group and reported number of exposures (p > 0,05). There was also no statistically significant association between sex and reported number of exposures (p > 0,05). 50,7 % of the exposures were percutaneous injuries, 26,1 % splatter of saliva and 23,2 % splatter of aerosol. Percutaneous injuries were most frequently caused by scalers (42,9 %) and needlesticks (37,1 %) Most incidents occurred during scaling (37,7 %),use of dental handpiece (21,7 %) and cleaning of instruments (18,8 %). 96,4 % of the exposures were not reported. Only 36,6 % of the students were immunized against Hepatitis B. None of those immunized had been post-screened for seroconversion. The routine use of gloves, masks and protective eyewear was reported by 87,5 %, 65,5 % and 17 % of students respectively.
Conclusions : This study indicates a high rate of exposure to body fluids and low compliance with infection control guidelines. There is a need for interventions to improve safe work practices, hepatitis B vaccination, HBV post-immunization serology and use of protective barriers. Also appropriate policies and procedures are needed for reporting and managing exposures.
Key words : Occupational exposure, bloodborne pathogens, infection control, dental students.

Retour au Sommaire


Copyright © 2009 Santé tropicale - APIDPM.
Tous droits réservés - Site réalisé et développé par Santé tropicale - APIDPM