Archives
Année 2013
Année 2012
Année 2011
Année 2010
Année 2009
Année 2008
Année 2007
Année 2006
Année 2005
Année 2004
Année 2003
Année 2002
Année 2001
Année 2000
Santetropicale.com
Accueil La Bibliothèque de Santé tropicale Le Kiosque des revues médicales africaines Dictionnaire Internet Africain des Médicaments Actualités de la santé en Afrique Web médical africain Annuaire de la santé en Afrique Qui contacter ?
Le kiosque

Odonto-Stomatologie Tropicale Odonto-Stomatologie Tropicale
N°130 Juin 2010

Ce numéro est encore disponible !
Commandez le


Au sommaire de ce numéro

Caries experience and oral hygiene status of cerebral palsy children in Riyadh
Nouf S. Alhammad, Amjad h. Wyne

Fluoride contents of some Nigerian dentifrices
E. Ndiokwelu, V. Zohoori

Aspects immunologiques d’un cas d’endométriose extra-génitale à localisation buccale à Abidjan
Akre D.P, Konan K.E, Seka Sj, Dasse S.R, Koffi K.A, Abauleth R.

The sensitivity, specificity and accuracy of fine needle aspirational cytology in the diagnosis of oro-facial neoplasms at Lagos university teaching hospital, Nigeria
O.G. Omitola, O.F. Ajayi, A.A.F. Banjo, C.C. Anunobi, G.T. Arotiba

Do active ingredients in non alcoholic chlorhexidine mouth wash provide added effectiveness? Observations from a randomized controlled trial  
K. Santhosh, L. Surbhi, T. Harish, T. Jyothi, T. Arvind, D. Prabu, K. Suhas

A review of orthodontic bond failure using a chemical cure adhesive
A.E. Moninuola, Oo. Da costa, M.C. Isiekwe


 Caries experience and oral hygiene status of cerebral palsy children in Riyadh

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 130 - Juin 2010- pages 5-9

Abstract

The purpose of this study was to determine the caries experience and oral hygiene (OH) status of cerebral palsy (CP) children in Riyadh area. One hundred and forty CP children [82 (58.6%) males & 58 (41.4%) females] were examined for dental caries and OH status in dental clinic of the Disabled Children’s Association Center, Riyadh. The children were divided into three age groups; first group 3 - 6 years old (41 children), second group 7-9 years old (52 children) and third group 10-12 years old (47 children). The mean DMFS (decayed, missing and filled surfaces) score for the first group was 18.8 (±16.3), with the DS component of 10.9 (±7.5), MS component of 3.7 (±10.4) and FS component of 4.1 (±8.9). For the second group the mean DMFS was 23.4 (±17.7) with DS component of 15.4 (±12.1), MS component of 4.1 (±9.0) and FS component of 3.8 (±8.5). The corresponding values for the third group were 20.5 (±14.0), 12.4 (±9.7), 5.1 (±12.4) and 2.9 (±5.5) respectively. There was no statistically significant difference (p>0.05) in caries experience between the three age groups. Very few (5.7%) CP children were rated as having good OH. There was a strong association between poor oral hygiene status and high DMFS score. It can be concluded that the caries experience of CP children in Riyadh is very high, and that very few of these children have good oral hygiene.
Keywords: Cerebral palsy, children, dental caries, oral hygiene

Résumé

Le but de cette étude était de déterminer la prévalence de la carie et le statut de l’hygiène buccale (HB) des enfants atteints de paralysie cérébrale (PC) dans la région de Riyad. Cent quarante enfants atteints de PC dont 82 garçons (58,6%) et 58 filles (41,4%) ont été examinés à la clinique dentaire du Centre de l’Association des enfants handicapés de Riyad. Les enfants ont été divisés en trois groupes d’âge : un premier de 3 à 6 ans (41 enfants), un deuxième de 7-9 ans (52 enfants) et un troisième de 10 -12 ans (47 enfants). Le CAOF moyen (faces cariées, absentes ou obturées) était de 18,8 (± 16,3), pour le premier groupe ; le volet C était de 10,9 (± 7,5), le composant A, 3,7 (± 10,4) et la composante O, 4,1 (± 8,9). Pour le deuxième groupe le CAOF moyen était de 23,4 (± 17,7), avec le volet C de 15,4 (± 12,1), la part A de 4,1 (± 9,0) et la composante O de 3,8 (± 8,5). Les valeurs correspondantes pour le troisième groupe étaient de 20,5 (± 14,0), 12,4 (± 9,7), 5,1 (± 12,4) et 2,9 (± 5,5) respectivement. Il n’y avait aucune différence statistiquement significative (p> 0,05) pour les caries entre les trois groupes d’âge. Très peu des enfants ayant une paralysie cérébrale ont été classés comme ayant une bonne hygiène buccale (5,7%). Il y avait une forte association entre la mauvaise hygiène bucco-dentaire et le score CAOF élevé. On peut en conclure que la prévalence de la carie des enfants atteints de PC à Riyad est très élevée, et que très peu de ces enfants ont une bonne hygiène buccale.
Mots-clés : Paralysie cérébrale, enfants, carie dentaire, hygiène bucco-dentaire

Retour au Sommaire


 Fluoride contents of some Nigerian dentifrices

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 130 - Juin 2010- pages 10-14

Abstract

Objectives: To analyze the fluoride content of different brands of toothpastes and powders commercially available in Nigerian markets, to compare the claims of the manufacturers with the objectively obtained results of the analysis and to make recommendations to the Regulatory Agencies based on the results of analysis.
Method: Standard Operating Procedures (SOP) were used to measure the concentration of fluoride in randomly selected samples using fluoride ion selective electrode.
Results: Of the twelve samples analyzed, two toothpastes were purchased at Newcastle. Ten samples (eight toothpastes and two powders) were brought over from Nigeria. Three of the twelve were found to be deficient in the quantity of fluoride contained. All the deficient three samples found wanting were from Nigeria- a thirty per cent (30%) of the Nigerian samples.
Conclusion : The importance of fluoride in caries prevention has been well documented and appreciated as public health measure. All efforts geared towards making fluoride available to the public especially through the dentifrices should be encouraged and guarded against mercantilism and abuse. To this end, the Nigerian Dental Association and the National Agency for Food and Drug Administration and Control (NAFDAC) should increase their surveillance over the quality of the products marketed.
Keywords: Toothpastes, Fluoride, Prevention

Résumé

Objectifs : Analyser la teneur en fluor des différentes marques de pâtes et poudres de dentifrices disponibles dans le commerce Nigérian, comparer les teneurs annoncées par les fabricants à celles obtenues par des analyses et faire des recommandations en se basant sur ces analyses.
Méthode : Les procédures d’opération standards (POS) ont été utilisées pour mesurer la concentration en fluor des échantillons par électrode sélective d’ions.
Résultats : Sur les douze échantillons analysés, douze pâtes dentifrices ont été achetées à Newcastle. Dix échantillons (8 pâtes et 2 poudres) ont été achetés au Nigéria. Trois d’entre eux ont montré contenir moins de fluor que prévu. Ces trois échantillons provenaient du Nigéria, soit 30% des échantillons nigérians.
Conclusion : L’importance du fluor dans la prévention de la carie est bien documentée et représente un bon indice de mesure en santé publique. Tous les efforts, pour rendre accessible le fluor au plus grand nombre par le biais du dentifrice, doivent être encouragés, il faut lutter contre le mercantilisme et la tromperie. Enfin, l’Association Dentaire Nigériane et l’Agence Nationale pour le contrôle des aliments et des médicaments doivent accroître leur surveillance sur la qualité des produits vendus dans le commerce.
Mots-clés: Mots clés : Pâtes à dentifrice, Fluor, Prévention

Retour au Sommaire


 Aspects immunologiques d’un cas d’endométriose extra-génitale à localisation buccale à Abidjan

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 130 - Juin 2010- pages 15-20

Résumé

Dans cette étude expérimentale et analytique, les auteurs rapportent les résultats de l’exploration de certains paramètres immunologiques chez une patiente présentant une endométriose extra-génitale à localisation buccale, avant tout traitement hormonal et après cicatrisation des ulcérations. Le but du travail était d’apprécier l’état des acteurs du système immunitaire et de déterminer le rôle joué par l’immunité humorale et cellulaire dans l’implantation et le développement des cellules de l’endomètre au niveau de la bouche.
L’étude de l’immunité humorale a été faite par le dosage de certaines protéines à déterminisme immunologique notamment les immunoglobulines (A, G, M) et les fractions C3 et C4 du complément, par technique d’immunodiffusion radiale de MANCINI. La numération des lymphocytes TCD4+, des lymphocytes TCD8+ et des lymphocytes B par cytométrie en flux, a permis d’apprécier l’immunité cellulaire. Une recherche d’auto-anticorps : le facteur rhumatoïde et l’anti-DNA par technique d’agglutination pour le premier et technique d’immunofluorescence indirecte pour le second, a permis de rechercher une éventuelle maladie auto-immune sous-jacente.
Il ressort des résultats du travail, un trouble de l’immunité humorale avec une augmentation des IgA et IgG, une chute des IgM et de la fraction C3, tan disque le taux des sous-populations lymphocytaires est normal. La recherche de facteur rhumatoïde et d’anti-DNA s’est avérée négative.
L’exploration d’autres paramètres notamment le dosages de certaines cytokines (IL-8 et IL-2), l’étude de la cytotoxicité des lymphocytes T et des cellules NK vis-à-vis des cellules endométriales, nous aurait permis de mieux cerner l’implication du système immunitaire. Cependant l’augmentation du taux des IgA et IgG ainsi que la chute du C3 chez cette patiente montre qu’il y a eu un dysfonctionnement de l’immunité humorale.   
Mots-clés : Système immunitaire, endomètre, cavité buccale

Abstract
One case of mouth localisation endometriosis: immunological aspects

To appreciate the role of the immune system in transportation and development of endometer cells in mouth, authors reported the results of immunological parameters analysis in one patient suffering to a mouth localisation healed endometriosis out of hormonal therapy in experimental and analytic study.
Immunoglobulin A, G, M and C3, C4 complement fractions were measured by Mancini radial immunodiffusion. The count of CD4+, CD8+and B Cell was performed by BD FASCalibur flow cytometer. Autoimmune diseases were searched after by measuring autoantibodies using agglutination and immunofluoresence methods.
The results showed any antibodies detected and the count of CD4, CD8 and B cells was normal. However, IgG and IgA increased. But C3, C4 factions and IgM decreased.
This seems an immunological disorder which could be more explored in NK cells and cytokines study.
Keywords : Immun system, endometrium, cavitas oris

Retour au Sommaire


 The sensitivity, specificity and accuracy of fine needle aspirational cytology in the diagnosis of oro-facial neoplasms at Lagos university teaching hospital, Nigeria

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 130 - Juin 2010- pages 21-25

Abstract              
                              
Objective: The aim of the study is to compare the efficacy of fine needle aspirational cytology (FNAC) with open surgical biopsy in the diagnosis of oro-facial tumours in patients seen at the Dental Centre of Lagos University Teaching Hospital from May 2005 -May 2006.
Patients and methods: Fine needle aspiration was performed on all patients scheduled for open surgical biopsy at the Oral and Maxillofacial clinic of the hospital before the open surgical biopsy was done. Forty six patients whose final histological diagnoses were oro-facial neoplasms were involved in this study. Sensitivity, specificity and accuracy for fine needle aspirational cytology were calculated.
Results: The sensitivity, specificity and accuracy of fine needle aspirational cytology in the diagnosis of oro-facial tumours were 95%, 95.8% and 95.5%, respectively. The false positive and false negative rates were 5% and 4.2%, respectively.
Conclusion: The high sensitivity, specificity and accuracy of fine needle aspirational cytology reported in this preliminary study suggest that the test may have a place in the management of oro-facial tumours. However, when the result of fine needle aspirational cytology is not in agreement with the clinical diagnosis, especially in suspected malignancy, open surgical biopsy should be performed. 
Keywords: Sensitivity, Specificity, Accuracy, FNAC, Oro-facial tumours

Résumé

Objectif: Le but de l’étude est de comparer l’efficacité de la cytologie d’aspiration à l’aiguille fine  (CAAF) à la  biopsie chirurgicale ouverte dans le diagnostic des tumeurs oro-faciales des patients vus au centre dentaire du Centre Hospitalier et Universitaire de Lagos de mai 2005 à mai 2006. 
Patients et méthodes : L’aspiration à l’aiguille a été exécutée sur tous les patients programmés pour une biopsie chirurgicale ouverte à la clinique dentaire et maxillo-faciale de l’hôpital et cela avant que la biopsie chirurgicale ouverte ait été faite. Quarante six patients dont les diagnostics histologiques finaux étaient des néoplasmes oro-faciaux ont été inclus dans cette étude. La sensibilité, la spécificité et l’exactitude de la cytologie d’aspiration à l’aiguille fine ont été calculées. 
Résultats : La sensibilité, la spécificité et l’exactitude de la cytologie d’aspiration à l’aiguille fine dans le diagnostic des tumeurs oro-faciales étaient respectivement de 95%, 95.8% et 95.5%. Les faux-positif et faux-négatifs étaient respectivement 5% et 4.2%.   
Conclusion : La sensibilité élevée, spécificité et l’exactitude de la cytologie d’aspiration à l’aiguille fine rapportées dans cette étude préliminaire suggèrent que l’essai puisse avoir une place dans la gestion des tumeurs oro-faciales. Cependant, quand le résultat de la cytologie d’aspiration à l’aiguille fine n’est pas en accord avec le diagnostic clinique, particulièrement dans la malignité suspectée, la biopsie chirurgicale ouverte devrait être exécutée.   
Mots-clés: Sensibilité, Spécificité, Exactitude, CAAF, Tumeurs oro-faciales

Retour au Sommaire


 Do active ingredients in non alcoholic chlorhexidine mouth wash provide added effectiveness? Observations from a randomized controlled trial  

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 130 - Juin 2010- pages 27-34

Abstract

Background and objective: Chlorhexidine (CHX) is the most tested and leading oral antiseptic agent. Zinc as an active ingredient has shown additive and synergistic effect and when Sodium fluoride (NaF) was used it failed to show added effectiveness and the combined effect of NaF and Zinc chloride (ZnCl2) both as active ingredients has never been evaluated. The present study assessed the effectiveness of active ingredients and to compare the frequency of adverse events occurring with traditional CHX and CHX+NaF+ZnCl2. 
Material and methods: A randomized double blind crossover trial was executed with 24 subjects participating in two consecutive experimental phases of 21 days each with CHX and CHX+NaF+ZnCl2 mouth rinses. Each individual was assessed for gingivitis, plaque, supragingival calculus and extrinsic stains at baseline and after experimental phase and adverse events experienced were recorded.
Results: There was a significant difference (p = 0.014) between the two experimental mouth rinses for their effectiveness on gingivitis. In the CHX group, the gingival score on D21 was significantly greater by 0.13 than D0 while with CHX+NaF+ZnCl2 there was a decrease in gingival score by 0.09 which was insignificant. No significant difference was observed between the interventions for plaque accumulation and formation of extrinsic stains. The difference in the mean calculus score at baseline and after experimental phase was 1.47 for CHX+NaF+ZnCl2 in contrast to 1.93 among CHX group. Oral itching, oral soreness, apthous ulcers and dryness were reported by many subjects while burning sensation was reported by very few volunteers. There was no significant difference for occurrence of adverse events between the two experimental mouthrinses.
Conclusions: CHX+NaF+ZnCl2 mouth rinse was found to be significantly more effective in the reduction of gingivitis and supragingival calculus. No significant difference was found for the occurrence of dental plaque, extrinsic stains and adverse events between the interventions. 
Keywords: Dental plaque, Dental calculus, Mouthwash, Chlorhexidine

Résumé
Est-ce que des adjuvants non alcoolisés dans un bain de bouche à la chlorexhidine peuvent augmenter son efficacité ? Observations à partir d’un essai contrôlé randomisé

Etat de la question et objectif : La chlorhexidine (CHX) est le principal et le plus testé des antiseptiques. Le zinc comme principe actif a montré un effet complémentaire et potentialisant ; et lorsque le fluorure de sodium a été utilisé, cela aboutit à une efficacité supplémentaire. L’effet combiné de NAF et ZnCl2 ensemble comme principe actif n’a jamais été évalué. La présente étude a évalué l’efficacité de ces principes actifs et comparé la fréquence des effets indésirables apparaissant en présence de CHX classique et de CHX+NaF+ZnCl2.
Matériel et méthodes : Une étude randomisée en double aveugle a été menée sur 24 sujets sur
2 périodes de 21 jours, chacune avec l’utilisation de bains de bouche à la CHX et à CHX+NaF+ZnCl2. Chaque sujet a été évalué en fonction du degré de gingivite, de plaque, de tartre supra gingival et de colorations, au début et à la fin de la phase expérimentale, et les effets indésirables ont été relevés.
Résultats : Il est apparu une différence significative de l’efficacité sur la gingivite suivant le bain de bouche (p = 0,04). Le groupe CHX présentait un score gingival significativement plus important de 0,13 entre J0 et J21 alors qu’avec CHX+NaF+ZnCl2 il existait une diminution non significative de 0,09.
Aucune différence significative n’a été observée en ce qui concerne l’accumulation de plaque et l’apparition de colorations. La différence moyenne de score de tartre entre le début et la fin de l’expérimentation était respectivement de 1,47 et de 1,93 pour le groupe CHX et le groupe CHX+NaF+ZnCl2. Des démangeaisons, des douleurs, des aphtes et une sécheresse ont été rapportés par plusieurs sujets, et des sensations de brûlures chez beaucoup de volontaires. Aucune différence significative n’a été mise en évidence concernant l’apparition d’effets indésirables selon le mode de bains de bouche.
Conclusion : Les bains de bouche au CHX+NaF+ZnCl2 se sont montrés significativement plus efficaces sur la réduction de la gingivite et du tartre supra gingival. Aucune différence significative n’a été mise en évidence concernant la présence de plaque et les effets indésirables selon le mode de bains de bouche.
Keywords : Plaque dentaire, Tartre dentaire, Bain de bouche, Chlorhexidine

Retour au Sommaire


 A review of orthodontic bond failure using a chemical cure adhesive  

Odonto-Stomatologie Tropicale n° 130 - Juin 2010- pages 35-40

Abstract

Introduction: Orthodontic treatment involves the direct bonding of brackets to the tooth surface. These bonds should survive until the end of active treatment. The objective of this study was to clinically determine the frequency and bond failure pattern at the orthodontic clinic in the Lagos University Teaching Hospital, (LUTH) within a two-year period.
Materials and methods: A total of 1926 stainless steel Roth .022 brackets (Ultraminitrim®  Den-taurum, Germany) in 113 patients were bonded using Rely-a-bond® No-mix Adhesive (Reliance Orthodontic Products Inc., USA) over a two-year period. The effects of age, gender, arch location and position of the tooth in the arch on failure rate were evaluated. The mean time to first bond failure was also determined.
Results: A failure rate of 24.1% was recorded. The mean age at onset of treatment was 18.08 years. There was female preponderance with a male to female ratio of 1:3. The failure rate in males was 26.2% and in females 23.4%. The failure rates among the different age groups are as follows; 6-11 years 30.7%, 12-17 years 36.2%, 18-25 years 10.2%, 26 and above years 9.1%. The failure rate was significantly higher in the mandibular teeth and teeth in the posterior location of the arch.
Conclusion: Out of 1926 bonded brackets there was a failure rate of 24.1% with a higher rate of failure in the younger age group, mandibular teeth and teeth in the posterior location of the arch.
Keywords: Bond failure, orthodontic bracket, self-cure adhesive

Résumé

Introduction : Le traitement orthodontique est réalisé grâce au collage de crochets sur les dents.  L’objectif de cette étude était de déterminer cliniquement la fréquence des décollements sur une période de deux ans à la clinique d’orthodontie de l’Hôpital universitaire de Lagos (LUTH).
Matériels et méthodes : Un total de 1926 crochets métalliques Roth (Ultarminitrim® Dentaurum, Allemagne) ont été collés chez 113 patients en utilisant le produit Rely-a bond®-No-Mix (Reliance Products Inc, Etats-Unis). Le taux d’échec a été évalué en fonction de l’âge, du sexe et de la localisation de la dent sur l’arcade. La durée entre la pose et le premier décollement a également été enregistrée.
Résultats : Un taux d’échec de 24,1% a été enregistré. L’âge moyen de début de traitement était de 18,08 ans. Le taux d’échec était de 26,2% chez les hommes et de 23,4% chez les femmes. Ce taux variait en fonction de l’âge ; il était de 30,7% dans le groupe 6-11 ans, de 36,2% dans le groupe 12-17 ans, de 10,2% dans celui de 18-25 ans et de 9,1% pour les patients plus âgés. Le taux d’échec était significativement plus élevé pour les dents mandibulaires et pour les secteurs postérieurs.
Conclusion : Sur 1926 crochets collés, le taux moyen d’échec était de 24,1%. Ce taux était plus élevé dans le groupe le plus jeune, pour les dents mandibulaires et pour les dents les plus postérieures de l’arcade.
Mots-clés : Crochets orthodontiques, décollement, colle auto-polymérisante

Retour au Sommaire


Copyright © 2010 Santé tropicale - APIDPM.
Tous droits réservés - Site réalisé et développé par Santé tropicale - APIDPM