Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

MaliLutte contre le paludisme : Trois nouveaux vaccins au Mali

Mali web | Mali | 16/10/2019 | Lire l'article original

Le professeur Issaga Sagara du MRTC/DEAP-USTTB a lancé, jeudi dernier, le projet malaria transmission blocking vaccin (PFBTV-consortium). Un consortium malien dirigé par le professeur Issaga Sagara du MRTC/DEAP-USTTB (PFBTV-consortium) a obtenu une subvention de 18 millions d’euros pour évaluer un portefeuille de trois vaccins contre le paludisme.

Le projet intitulé “Rapide évaluation of plasmodium falciparum transmission-blocking vaccine” a des sites de recherche au Burkina Faso, en Guinée, au Libéria et au Mali.

Selon Pr. Issaga Sagara, la recherche à l’origine du projet a adopté une nouvelle stratégie. “De coutume, l’accent est mis sur la destruction du parasite du paludisme chez les personnes infectées. Dans la nouvelle approche, le but est de tuer le parasite dans le moustique et ainsi arrêter la transmission de l’infection d’un individu à un autre. Cette stratégie de vaccination est appelée blocage de la transmission”. Pour Pr. Sagara de l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako, coordinateur du PFBTV-Consortium, ces vaccins candidats prometteurs, s’ils réussissent, vont révolutionner définitivement la lutte contre le paludisme. “Nous saluons et apprécions vivement cette coopération Nord-Sud et sommes pleinement déterminés à mener à bien les divers essais cliniques”, s’est réjoui Pr. Sagara.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mahamadou Famanta, a rappelé l’accompagnement du gouvernement pour la mise en œuvre de ce projet. “C’est une aubaine pour nous en tant que département chargé de la recherche scientifique. Car, il procédera au renforcement de capacité de plusieurs de nos chercheurs et de nos étudiants à différents niveaux dans ce domaine, mais aussi il sera pour nos populations bénéficiaires, une grande opportunité dans l’amélioration de leur environnement économique”.

Le projet a débuté en janvier 2019 et se poursuivra jusqu’au milieu de 2024.

Zeïnabou Fofana

Retour


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !