Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Congo-KinshasaProvince du Kasaï-central : Vaccination à Kananga, véritable parcours de combattant

Le phare online | Congo-Kinshasa | 10/12/2019 | Lire l'article original

Malgré les inquiétudes provoquées auparavant par les dégâts de la brusque réapparition de l'épidémie de la rougeole sur le territoire national et particulièrement au Kasaï-Central, les autorités sanitaires de cette province - et aussi les partenaires qui les ont appuyés dans ce travail à travers l'Unicef et Gavi - peuvent se permettre d'esquisser un sourire à l'issue de cette campagne de vaccination contre cette maladie.

Elles détiennent enfin des statistiques de terrain qui constituent une base fiable pour jauger de la situation. Et celle-ci paraît bonne. L'épidémie a été donc efficacement jugulée, combattue avec un taux de réalisation de 99,3% sur la cible initiale attendue qui était de 845.808 enfants de 6 à 59 mois à vacciner.

Si la joie de la réussite est parfaitement partagée et possède plusieurs parrains dans la sphère des autorités nationales et provinciales, il convient de souligner que les prestataires et vaccinateurs sur terrain ressentent eux-aussi cette gaieté qui toutefois est mêlée d'un sentiment d'inachevé. Car Ils souhaitent vivre un jour, en compagnie de leurs décideurs, les sacrifices qu'impose le terrain. Du sommet du PEV/Kga au dernier des prestataires sur terrain, ils sont convaincus que les diverses peines et sacrifices conduisant à ce triomphe sont peu connus ou vécus par ces mêmes autorités qui parfois en arrivent à les banaliser dans la programmation budgétaire pour les campagnes. Une descente sur terrain, effectuée en compagnie d'un journaliste dans le cadre du ratissage - c'est-à-dire, la recherche des enfants qui auraient pu échapper à la vaccination pendant la campagne - de plusieurs aires de santé de la Zone de Santé de Kananga (ZS/Kga) a permis de confirmer cette appréhension dans la journée du 3 décembre 2019.

La pluie, l'ardeur du soleil et l'escarpement du sol : le cocktail était bon pour décourager

Conduite par Isaac Mukengeshayi et André Kabasele, respectivement animateur communautaire (AC) de cette Zone de santé et superviseur en charge du PEV/Kga, l'équipe devait vérifier le bon déroulement du ratissage dans plusieurs aires de santé parmi les 19 que compte cette Zone de Santé. C'est ainsi qu'on a eu à parcourir dans la journée six aires de santé (dont certaines situées à environ 20 km du centre-ville) à savoir : Mobutu, Kananga 2, 20 Mai, Malole, Tubuluku et Bikuku. Dans cette dernière aire de santé on a pris en charge un enfant souffrant d'une "MAPI" (manifestations adverses post immunisation), les parents ayant trop frotté l'injection vaccinale. Une inspection de terrain qui s'est avérée un véritable parcours de combattant tant pour les équipes des vaccinateurs que pour nous, les hôtes, venus dans l'inspection des équipes de ratissage.

Après une pluie diluvienne qui s'était abattue sur toute la ville pendant la nuit et le matin, en laissant le sol argileux glissant et sous un soleil volontairement d'aplomb et piquant, il fallait avoir de la volonté, du souffle et de l'énergie dans les jambes pour entamer cette vérification de la réalité du ratissage ; escalader les pentes, redescendre, contourner des marais et étangs d'eau, des ravins des "majiba" dans l'aire de santé de Malole, poser des questions pour dénicher les tout-petits qui auraient pu échapper, bien malgré-eux, à la campagne de vaccination ; et cela, tout en suivant un leader de la communauté locale connaissant bien ces familles. Quelle que soit la fatigue, le principe était de tenir bon jusqu'à la fin du travail programmé pour la journée. A la fin de la visite, les vaccinateurs et chefs d'équipes ont eu pitié de notre épuisement.

SAKAZ

Retour


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !