Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Odonto-Stomatologie tropicale - 1ère revue dentaire internationale panafricaine - Plus d'informations


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

CamerounVaccination contre la poliomyélite : le ministre de la Santé rassure

Cameroon tribune | Cameroun | 14/10/2020 | Lire l'article original

Lors d'un point de presse hier à Yaoundé, Manaouda Malachie a souligné l'importance pour les parents de faire vacciner les enfants, et a fait la lumière sur certains malentendus.

Le vaccin est une opportunité. C'est également la garantie pour les enfants de grandir sains, et pour les parent de ne pas culpabiliser pour un éventuel manquement. Telle est la substance du message délivré hier par Manaouda Malachie, lors d'un point de presse. Au regard des malentendus et de la réticence observée sur le terrain, le ministre de la Santé publique monte au créneau dans le but de rassurer. En effet, la seconde phase de vaccination contre la poliomyélite de type 2 vient d'être bouclée. Elle a ciblé les enfants de 0 à 5 ans dans les régions de l'Adamaoua, du Centre, de l'Est, de l'Extrême-Nord, du Littoral et du Nord. Du bilan de cette opération, il en ressort que quelques indicateurs n'ont pas été atteints. « Les raisons profondes de ces insuffisances se trouvent dans les nombreux cas de refus enregistrés, pour la plupart dans les villes de Douala et de Yaoundé. Parmi les causes majeures de cette réticence à la vaccination, figure la pandémie à Covid-19, aux origines mal connues qui a suscité et amplifié des rumeurs, des réticences et des soupçons portant sur la théorie du complot, le déni de la maladie entre autres », relève Manaouda Malachie.

Ensuite, poursuit le Minsanté « la conduite des essais cliniques dans les pays développés, en vue de trouver un vaccin, a favorisé la méfiance à l'égard des vaccins et des services de vaccination. Cette prolifération des rumeurs est facilitée par le libre accès aux réseaux sociaux ». Une situation qui crée plusieurs malentendus. Ce qui a favorisé, selon le Minsanté, l'émergence de lobbies anti-vaccination. Un enfant non vacciné risque pourtant « une paralysie à vie ou le décès s'il contracte la poliomyélite ». Pour le parent, ce sera « la culpabilité à vie d'avoir contribué à rendre son enfant infirme à cause des rumeurs non fondées. » Dès lors, le Minsanté encourage les parents à faire confiance aux équipes de vaccination mobilisées.

Autre malentendu dissipé, le statut de polio free obtenu par le Cameroun en juin 2020. « Avec ce nouveau statut, le pays a contribué à franchir une étape décisive vers la certification de l'éradication de la poliomyélite dans la région Afrique (...) Ce statut si durement obtenu doit être préservé en empêchant toute importation des cas de Poliovirus sauvage des pays en épidémie », dira-t-il. Précision du ministre, ce statut ne signifie pas que la polio n'existe plus au Cameroun. En effet, depuis mars 2020, des cas de poliovirus de type 2 ont surgi dans certains districts de santé du pays. Pour Manaouda Malachie, il est donc nécessaire pour le Cameroun de poursuivre les activités de prévention de la poliomyélite à travers le Programme élargi de vaccination.

Alexandra TCHUILEU N.

Retour


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !