Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine du Maghreb - Revue médicale internationale Maghrébine - Plus d'informations


Suivez-nous :



vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Congo-BrazzavilleInitiative pour l'indépendance vaccinale - L'Unicef s'engage à accompagner la RDC

Les dépêches de Brazzaville | Congo-Brazzaville | 27/10/2021 | Lire l'article original

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance ( Unicef) organise un atelier sur l'indépendance de la vaccination en République démocratique du Congo (RDC) du 25 au 27 octobre. Il va s'appaisantir sur la planification stratégique d'acquisition des vaccins et d'introduction du pays à l'initiative pour l'autonomisation en matière des vaccins ( VII).

L'atelier a pour objectif de planifier l'introduction de la RDC à l'indépendance vaccinale au second semestre de l'année en cours mais aussi revisiter le mécanisme d'approvisionnement des vaccins efficace pour le pays et l'impact sur la couverture vaccinale et la santé des enfants.

Les participants vont procéder à un examen approfondi du système existant du financement de vaccin, d'identification des problèmes tant dans le processus de quantification, de budgétisation, des commandes, de livraison mais aussi et surtout d'adoption des solutions à travers l'idée d'élaboration d'une feuille de route et d'un engagement des autorités dans ce processus. Dans son mot d'ouverture, le représentant de l'Unicef, Édouard Beigbeder, a laissé entendre que ces assises sont là preuve concrète de l'engagement fort et continu des hautes autorités pour le bien être de la population et surtout des enfants. A l'en croire, en RDC, les enfants représentent plus de la moitié de la population, soit 53%.

Cependant, beaucoup de ces enfants ne sont pas vaccinés à cause du manque de vaccins de qualité disponibles à chaque instant. Il ressort de cette analyse que c'est la non- disponibilité des financements pour l'approvisionnement des vaccins et le timing des décaissements qui contribuent à cette fragile situation. « Nous sommes tous réunis aujourd'hui pour s'accorder entre le ministère du Budget, le ministère des Finances et le ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention pour s'assurer que tous les mécanismes soient mis en place afin de sécuriser le financement des vaccins et des matériels de la vaccination», a précisé le représentant de l'Unicef.

Il a poursuivi que l'Unicef s'est résolument engagé à accompagner la RDC dans la recherche des solutions pour l'approvisionnement correct en vaccins et intrants de la vaccination. Malgré les progrès significatifs enregistré en matière de vaccination ces dernières années, le financement et la disponibilité du budget pour l'approvisionnement des vaccins restent un grand défi qu'il faut à tout prix relevé.

Pour ce faire, le représentant de l'Unicef invite les ministères du Budget et des Finances à prendre en compte, dans le budget 2022, la sécurisation des budgets alloués à la vaccination tout en les préservant des coupes; le renforcement du cadre législatif et politique pour l'initiative d'indépendance vaccinale en RDC ; le décaissement tôt dans l'année pour l'achat des vaccins de routine et des matériels de vaccination ; la confirmation de l'indépendance vaccinale et enfin le paiement, le recrutement et le déploiement du personnel de santé sur toute l'étendue du territoire national.

Pour sa part, le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Jean Jacques Mbungani Mbanda, a assuré que son institution ne ménagera aucun effort pour que la RDC puisse se résumer dans un concept appelé « zéro rupture de stock de vaccin».

Il a, par ailleurs, rappelé les ambitions du chef de l'État de faire de la RDC un leader, une référence africaine dans la couverture vaccinale, notamment pour les maladies évitables par la vaccination. Rappelons que l'initiative de l'indépendance vaccinale appuyée par l'Unicef permet au pays de mieux planifier les envois des vaccins, d'optimiser les approvisionnements afin d'éviter les ruptures des stocks.

Blandine Lusimana

Retour


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !