Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :


encart_diam


Fil d'infos APO Group


vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

TogoNe pas négliger les maladies qui tuent

République Togolaise | Togo | 25/01/2022 | Lire l'article original

Le paludisme est bien plus mortel que le Covid-19. C'est la première cause d'hospitalisation et de décès au Togo.

Le paludisme est bien plus mortel que le Covid-19. C'est la première cause d'hospitalisation et de décès au Togo. Selon le coordinateur de programme national de lutte contre le paludisme, Tinah Atcha-Oubou, le pays enregistre chaque année 1.200 décès. Deux millions de personnes ont une crise au moins une fois par an. Et les nouveaux-nés et enfants en bas âge ne sont pas épargnés.

Le Togo va devenir un pays-pilote pour l'expérimentation du projet 'Multiply' qui vise à à lutter contre le paludisme. L'initiative est soutenue par le Partenariat Europe-Pays en développement pour les essais cliniques (EDCTP), l'Institut de Santé Globale de Barcelone (ISGlobal), l'Institut de Recherche et de Développement en France, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (France).

Pendant 40 mois, Multiply portera sur le traitement préventif intermittent du nourrisson dans la région des plateaux au Togo. Concrètement, il consistera à délivrer une dose thérapeutique d'un médicament antipaludique aux nourrissons à des moments préétablis au cours de la première année de vie.

Ce projet a été validé par l'OMS à titre de test pour le moment. Parallèlement, des enquêtes épidémiologiques, sociologiques et économiques seront réalisées par des enseignants chercheurs du Centre de formation et de recherche en santé publique de l'Université de Lomé. Les résultats attendus sont une diminution de la morbi-mortalité du palu chez les enfants.

L'expérience sera également lancée au Mozambique et en Sierra-Leone. 'Multiply va contribuer à réduire la mortalité, la morbidité des enfants liées au paludisme', assure Tinah Atcha-Oubou. Des experts des trois instituts espagnols et français sont à Lomé pour la mise en œuvre du projet qui doit débuter en février. Ils collaboreront avec le ministère de laSanté et les universitaires togolais pour la phase pilote de 4 ans dans la préfecture de Haho.

Retour


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !