Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :


encart_diam


Fil d'infos APO Group


vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

MadagascarUNICEF - 6% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aigüe à Madagascar

Madagascar tribune | Madagascar | 18/05/2022 | Lire l'article original

A Madagascar, « 6% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aigüe, la forme de malnutrition la plus menaçante pour la survie des enfants » selon l'UNICEF dans un communiqué révélant une « explosion catastrophique des taux de malnutrition sévère chez les enfants » dans le monde.

Cet organisme des Nations Unies chargé des enfants indique qu' « En 2020, 42 000 enfants ont été traités » dans la Grande île. Ils sont plus de 60 000 en 2021. Ces marmailles sont principalement victimes du kere qui sévit dans le Sud de Madagascar. Grâce au traitement offert dans les centres de santé, plus de 90% ont quand même pu récupérer. Le pays dispose à ce jour de 1 304 centres de santé offrant ce traitement.

Le plan national de prévention et de traitement de la malnutrition aigüe estime les besoins pour prévenir et traiter la malnutrition à 489 millions de dollars pour les 4 prochaines années, 25% du budget nécessaire est actuellement disponible.

« Chaque année, la vie de millions d'enfants dépend de cette préparation thérapeutique en sachet. Si les marchés alimentaires mondiaux semblent capables d'absorber un surcoût de 16 %, c'est la vie d'un enfant gravement sous-alimenté qui, au bout de la chaîne d'approvisionnement, est mise en péril par une telle hausse. Or, pour cet enfant, les enjeux sont inacceptables », a ajouté Catherine Russell, directrice générale de l'UNICEF.

Mandimbisoa R.

Retour


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !