Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer la navigation et mesurer la fréquentation. Pour en savoir plus, cliquez ici


Suivez-nous :


encart_diam


Fil d'infos APO Group


vig_viral_facts


LE KIOSQUE APIDPM

Médecine d'Afrique Noire
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

Congo-BrazzavillePénurie de personnel de santé en Afrique - L'OMS dresse un état des lieux de la question

Les dépêches de Brazzaville | Congo-Brazzaville | 04/07/2022 | Lire l'article original

Inquiète de l'épineux problème qui mine négativement le secteur de santé en Afrique, notamment celui lié à la pénurie en personnel jugé chronique, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié, le 30 juin, un rapport à ce sujet.

Selon le document de l'institution onusienne intitulé « Le statut du personnel de santé dans la région africaine de l'OMS : conclusions d'une étude transversale », malgré le fait que les pays de la région Afrique ont consenti des efforts pour soutenir le personnel de santé, une importante pénurie de travailleurs y est constatée. Elle compromet la fourniture et l'accès aux services de santé.

Parlant du personnel de santé en Afrique, ce rapport souligne que sur quarante-sept pays, le ratio pour mille personnes est d'un professionnel et demi pour le médecin, infirmiers et sagesfemmes. Un nombre qui est en dessous du seuil de la densité défini par l'OMS à quatre et demi de professionnels de la santé pour cent personnes nécessaires, capables de parvenir à la couverture sanitaire universelle.

« Quatre pays, notamment l'Île Maurice, la Namibie, les Seychelles et l'Afrique du Sud ont dépassé le ratio personnel de santé/population de l'OMS », souligne le rapport qui déplore le fait que le personnel de santé de la région Afrique est inégalement réparti d'un pays à l'autre, allant de 0,25 travailleur de la santé pour mille personnes au Niger. Un pays qui a le ratio le plus bas de la région avec neuf pour mille personnes. Alors que les Seychelles ont le ratio le plus élevé de la région.

L'enquête précise qu'en 2018, il y avait environ trois millions de professionnels de la santé dans les quarante-sept pays où elle a été faite. Et, il en ressortait que 37 % d'entre ce personnel sont des infirmiers et des infirmières ou des sages-femmes, 9 % sont des médecins, 10 % du personnel de laboratoire, 14% des agents de santé communautaire, 14 % appartenant à d'autres groupes de personnel et 12 % des salariés de soutien ou administratifs.

Des causes de la pénurie de personnel

Spécifiant cette crise en personnel, l'expertise de l'OMS a signifié qu'elle est due à plusieurs facteurs parmi lesquels des capacités de formation insuffisantes, une croissance démographique rapide, la migration internationale, une faible gouvernance du personnel de santé, des changements de carrière ainsi que des difficultés à retenir les travailleurs de la santé.

« Pour ces causes, il manquera des millions de professionnels de la santé en Afrique d'ici à 2030. Ce qui traduira une hausse de 45 % depuis 2013, date à laquelle les dernières estimations ont été réalisées », indique l'OMS, avant d'insister sur le fait que la pénurie de professionnels de la santé en Afrique a des implications désastreuses. Car, sans un personnel adéquat et bien formé, susceptible de répondre aux défis tels que la mortalité maternelle et infantile, les maladies infectieuses et les maladies non transmissible, la fourniture de services de santé essentiels comme la vaccination restera toujours difficile.

Faisant une comparaison avec d'autres régions, le rapport précise, en outre, qu'au niveau mondial, la région du Pacifique occidental qui comprend l'Australie, la Chine, le Japon et la Malaisie présente le nombre le plus élevé de médecins avec environ quatre millions d'entre eux et sept millions d'infirmières en 2020. Par contre, la région européenne compte environ trois millions de médecins et sept millions d'infirmières. Cependant, la région africaine a environ trois cent mille médecins.

« Pour renforcer le système de santé de l'Afrique, il est crucial de répondre aux pénuries persistantes et à la mauvaise répartition du personnel de santé. Les pays doivent augmenter considérablement les investissements dans le renforcement du personnel de santé afin de répondre à leurs besoins actuels et futurs. Des mesures fortes sont également nécessaires pour stimuler la formation et le recrutement de travailleurs de la santé, de même que pour améliorer leur déploiement et les maintenir à leur poste », rappelle l'OMS dans son rapport. Elle conclut que plusieurs pays africains ont réalisé des progrès pour combler le déficit. Mais, il faut reconnaî tre que la résolution de la pénurie de personnel de santé reste difficile.

Rock Ngassakys

Retour


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !