Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Congo-Kinshasafleche Selon une étude menée par l’ONG IRC - RDC : taux mensuel de mortalité en hausse

Le potentiel | Congo-Kinshasa | 10/01/2006 | Lire l'article original

Avec environ 38.000 personnes mourant chaque mois, principalement de maladies facilement curables, le Congo-Kinshasa est le théâtre de la plus grave crise humanitaire mondiale, selon une étude publiée récemment dans la revue médicale britannique «Lancet». Cette information reprise par l’agence Associated press (Ap) révèle que près de quatre millions de personnes sont ainsi mortes pour la seule période 1998-2004. Elles ont été victimes indirectes de deux guerres sanglantes qui ont conduit à l’effondrement des services publics de santé du pays.

L’étude souligne également que le taux de mortalité mensuel en République démocratique du Congo est supérieur de 40 % à la moyenne en Afrique sub-saharienne : il est de 2,1 décès pour 1.000 habitants, soit l’équivalent de 1.200 morts par jour. La situation est pire dans les provinces de l’est du Congo-Kinshasa, en proie aux violences depuis plusieurs années.
Selon cette étude, on enregistre dans cette partie du pays, un taux de mortalité supérieur de 93 % à la moyenne. L’étude affirme également que la majorité de ces décès sont dus à des maladies plutôt qu’aux violences. Ces décès, souligne-t-on, sont en grande partie dus à des «maladies évitables et facilement traitables» parmi lesquelles, la Malaria, les diarrhées, les infections respiratoires et la malnutrition arrivent en tête. L’étude précise, toutefois, que les guerres civiles dans le pays ont complètement réduit, voire supprimé l’accès aux services de santé pour des millions de Congolais.
Il convient de noter que cette étude est basée sur les entretiens réalisés dans 19.500 foyers de Rdc entre avril et juillet 2004 par des employés du ministère congolais de la Santé aidés par l’organisation non-gouvernementale «International Rescue Committee». Le gouvernement congolais a, pour sa part, rejeté ces chiffres, estimant qu’ils étaient exagérés. «Je considère cela comme un gros mensonge», a déclaré le ministre de l’Information Henri Mova Sakanyi. «Ces chiffres sont très exagérés. Partout dans le monde, les gens meurent de maladies, pas seulement au Congo», souligne l’Ap qui précise que la situation actuelle est le résultat de deux guerres consécutives qui ont ensanglanté la Rdc. La première (1996-97), menée par des rebelles soutenus par le Rwanda voisin, a conduit au renversement du dictateur Mobutu Sese Seko. Elle a été immédiatement suivie d’un nouveau conflit entre 1998 et 2002.

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !