X

AVANT PREMIERE : Nouvel outil d'aide à la prescription
23 éditions - 100% africain - 100% Mobile


AVANT PREMIERE : Nouvel outil d'aide à la prescription - 23 éditions - 100% africain - 100% Mobile

Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Congo-Kinshasafleche Lutte contre le paludisme : renforcer les stratégies de suppression des taxes sur les moustiquaires imprégnées et antipaludiques

Digitalcongo.net | Congo-Kinshasa | 31/01/2006 | Lire l'article original

Dans la lutte contre la malaria ou le paludisme, il importe de trouver les voies et moyens d’introduire, de vulgariser et de rendre possible l’acquisition des produits antipaludiques et les moustiquaires imprégnées d’insecticides. Il faudrait aussi que les entreprises privées s’impliquent dans cette lutte en leur favorisant l’exonération ou la suppression des taxes à l’importation des produits antipaludiques.

Ouvrant les travaux, le ministre de la Santé Emile Bongeli s’est déclaré convaincu que cet atelier va permettre de poser de nouveaux jalons dans la stratégie de lutte contre le paludisme en Rdc et de contribuer tant soit peu aux efforts visant la réduction de la morbidité, de la mortalité et de la pauvreté dues au paludisme et dont le taux reste élevé en Rdc. Allusion faite aux résultats pas du tout encourageants qui ressortent de l’évaluation de la mise en œuvre de la politique de lutte contre le paludisme. Alors que la Rdc figure parmi les pays qui se sont accordé cinq années, soit de 2000 à 2005, pour réduire d’environ 60 % le taux de morbidité et de mortalité due au paludisme.
Pour Emile Bongeli, le fait que les efforts consentis en Rdc n’aient pas réussi à assurer efficacement la prévention et à soigner correctement les cas de paludisme ainsi que la faible couverture concernant l’utilisation des moustiquaires imprégnées en faveur des femmes enceintes et des enfants qui s’est limitée à plus ou moins 13% - bien en deçà de la norme convenue - ne peut être un sujet de découragement.
Tout en saluant la forte mobilisation des partenaires internationaux impliqués dans cette lutte et du gouvernement congolais pour mener à bien le renforcement de dispositifs de la lutte contre la malaria, il a relevé la nécessité à repenser l’approche, à définir la politique et à contribuer à l’élaboration et la mise en place des mesures incitatives pour la disponibilité des médicaments et autres intrants antipaludiques.

Pour sa part, le directeur du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp) a fait voir que les experts s’attèlent à définir les voies et moyens d’accroître l’approvisionnement et autres produits antipaludiques principalement pour les catégories les plus vulnérables et les plus démunies de la population. Et ce, grâce à l’appui technique de l’Aed, Netmark et de l’Usaid.

Pour la représentante de l’Aed, encourager l’implication des entreprises privées dans la lutte contre le paludisme est un moyen pour atteindre la couverture nationale. D’où, l’importance d’établir des lois pour obtenir des exonérations ou la suppression des taxes ou encore des subventions de la part du gouvernement pour faire avancer le processus de lutte.

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !