Accès aux sites pays Santé tropicale au Bénin BENINSanté tropicale au Burkina Faso BURKINA FASOSanté tropicale au Cameroun CAMEROUNSanté tropicale en Centrafrique CENTRAFRIQUESanté tropicale au Congo CONGOSanté tropicale en Côte d'Ivoire COTE D'IVOIRESanté tropicale au Gabon GABON
Santé tropicale en Guinée GUINEESanté tropicale à Madagascar MADAGASCARSanté tropicale au Mali MALISanté tropicale en R.D. Congo R.D. CONGOSanté tropicale au Sénégal SENEGALSanté tropicale au Togo TOGO



Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :



Affiche prévention Covid-19 Bénin

Affiche prévention Covid-19 Bénin


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2020
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions


Revue de presse

Trier les actualités par :

CamerounLa lèpre régresse au Cameroun

Cameroon tribune | Cameroun | 27/01/2006 | Lire l'article original

Le taux de prévalence est de 0,34 pour 10 000 habitants. Le combat se déporte sur le terrain de la stigmatisation.
A deux jours de la célébration de la Journée mondiale de la lèpre, la 53e du genre, le Cameroun n’a vraiment plus du souci à se faire par rapport à cette maladie. Avec 622 malades enregistrés à la fin de l’année 2004, le pays a rejoint le groupe des Etats africains ayant atteint le seuil d’élimination de la lèpre.


C’est pour cette raison que le défi des autorités sanitaires reste aujourd’hui, l’intégration socio-économique des malades guéris de cette maladie, les blanchis de la lèpre, selon le terme consacré. On comprend aussi pourquoi la série d’activités organisées tout au long de cette semaine, aura mis l’accent sur les causeries éducatives dans les salles d’attente de consultation des principaux hôpitaux du pays. Sous l’impulsion conjointe du ministère de la Santé publique et du ministère des Affaires sociales, des campagnes de dépistage, des conférences-débats et des émissions radiodiffusées ont ainsi permis de sensibiliser l’opinion publique sur la nécessité de faire chorus contre la stigmatisation dont les malades de la lèpre sont si souvent victimes dans notre société.

Cette option épouse également l’orientation de la communauté internationale qui célèbre cette édition en s’appuyant sur le thème " La lèpre : non à la stigmatisation ". Pour ce qui est du Cameroun, au Programme de lutte contre la lèpre, des dispositions sont prises pour dire aux populations que la lèpre n’est plus une maladie mystérieuse et obscure. Elle est tout simplement une maladie chronique, infectieuse due à un microbe appelé Bacille de Hansen, et les progrès de la médecine ont rendu son diagnostic aisé. Selon le Dr Charles Nsom Mba, coordonnateur national du Programme lèpre, le traitement de cette maladie est gratuit et il est actuellement disponible dans toutes les formations sanitaires du Cameroun. Reste que l’idéal pour les éventuels malades serait de procéder à un diagnostic précoce pour s’assurer une guérison rapide et sans séquelles.

Ces conseils pratiques seront certainement rappelés dimanche à tous les Camerounais lors de la célébration officielle de la Journée mondiale de la lèpre à Yaoundé.

Armand ESSOGO

Retour


CONTACTEZ-NOUS

Adresse

  • Espace Santé 3
    521, avenue de Rome
    83500 La Seyne sur mer - France

Téléphone

  • +33 4 94 63 24 99

Contactez-nous


APIDPM

Qui sommes-nous ?

Droits d'utilisation


Site éditeur :


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !