Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Burkina Fasofleche Lutte contre la lèpre : La 53e journée mondiale célébrée à Ouahigouya

Sidwaya | Burkina Faso | 27/02/2006 | Lire l'article original

Cette année, le Burkina Faso a célébré la 53e journée mondiale des lépreux à Ouahigouya. C’est le ministre de la Santé, Alain Yoda qui a présidé la cérémonie. Il avait à ses côtés, le ministre Salif Diallo et les partenaires techniques et financiers.
Quand Jacques Wandaogo, président de Raoul Follereau Burkina a fini de lire l’appel de son président, Michel Récipon de l’Association française Raoul Follereau, les lépreux et toute l’assemblée présente ont compris que la lèpre est loin d’être une fatalité.

Cet appel a suscité un espoir au représentant des lépreux, Yacouba Barry, qui au nom des autres malades, se voyaient abandonnés. Pour preuve, 14 millions de malades ont pu être guéris ces 25 dernières années, a martelé Jacques Wandaogo. Pour le ministre de la Santé Alain Yoda, la journée est une aubaine pour sensibiliser le grand public aux problèmes liés à la lutte contre la lèpre à savoir, le développement des activités d’éducation sanitaire auprès des populations, la stigmatisation liée à la maladie, le dépistage volontaire, la formation des agents de santé pour renforcer et améliorer leurs compétences dans la prise en charge précoce de la maladie. Au Burkina Faso, la lèpre reste une maladie révélatrice de la pauvreté et des mauvaises conditions de vie. Sur le plan mondial, plus d’une dizaine de millions de personnes ont été guéries de la maladie durant les deux dernières décennies. Le nombre de nouveaux cas reste stable avec en moyenne, un nouveau cas tout es les minutes soit plus d’un demi million de cas par an malheureusement. 15% de ces nouveaux cas sont des enfants de moins de 15 ans tandis que 2 à 3 millions des malades présentent des séquelles invalidantes.
Les pays les plus touchés par la lèpre sont entre autres l’Inde, le Brésil, la république démocratique du Congo, le Népal, la Tanzanie, le Mozambique, Madagascar, l’Angola et la République centrafricaine. En Afrique, la lèpre est présente avec 47 079 cas enregistrés en 2005 soit un taux de prévalence de 0,69 pour 10 000 habitants. Au Burkina Faso l’objectif d’élimination de la lèpre pour 10 000 habitants, a été atteint en 1994. Au cours de l’année 2005, 852 nouveaux cas de lèpre ont été enregistrés dont 110 présentant des infirmités visibles.
Les malades déclarés guéris au cours de 2005 sont au nombre de 631, tandis que l’année 2006, 740 malades suivent un traitement. Les prévalences varient de 0,5 cas pour 10 000 dans les districts de Boussé, Titao et Saponé et 2,5 cas pour 10 000 habitants dans les districts sanitaires de Batié, Diébougou et Gaoua.

Jean-Victor Ouedraogo

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !