Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Revue de presse

Revue de presse

Trier les actualités par :

Algériefleche Selon une étude : Les risques d’angine de poitrine sous-estimés chez les femmes

El Moudjahid | Algérie | 22/03/2006 | Lire l'article original

L’angine de poitrine, une forme courante de maladie cardiovasculaire, souvent insuffisamment diagnostiquée chez les femmes, est plus dangereuse pour ces dernières qu’on ne l’estime généralement, selon une étude publiée mardi aux Etats-Unis. "Chez les femmes, l’angine de poitrine est un problème de santé beaucoup plus sérieux que ne le soupçonnent de nombreux médecins et le public en général", a souligné le professeur Harry Hemingway et ses collègues de l’University Collège London Medical School qui ont conduit cette recherche parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) daté du 22 mars. Ces chercheurs britanniques ont analysé les dossiers médicaux électroniques de plus de 100.000 femmes âgées de 45 à 89 ans. Ils ont découvert que deux femmes sur 100 développent de l’angine de poitrine comme premier symptôme de maladie cardiovasculaire.

En comparaison, les risques d’infarctus du myocarde sont d’environ d’un sur 1.000. L’angine de poitrine se caractérise par une douleur constrictive, angoissante, ressentie principalement dans le thorax, derrière le sternum, lorsque le cœur ne reçoit pas assez d’oxygène, signe d’un début d’obstruction artérielle. L’étude révèle également que pour les femmes, le diagnostic est moins fréquemment confirmé par des tests (angiographies ou électrocardiogrammes). Cette recherche montre aussi que l’angine de poitrine chez les femmes est liée à un accroissement important de la mortalité due à des maladies cardiaques. Chez un grand nombre de ces femmes, les symptômes d’angine de poitrine avaient été attribués à des sensations subjectives alors que leur cœur ne montrait pas de changement pathologique réel. Les auteurs de l’étude concluent que les médecins devraient prêter plus attention aux femmes se plaignant des symptômes d’angine de poitrine et procéder à des examens plus approfondis.

Retour


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Santé tropicale - Santé tropicale
Le guide de la médecine et de la santé en Afrique


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !