Santé tropicale au Bénin - Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Bénin > Revue de presse

Revue de presse

Programme de renforcement du système de santé au Bénin : consolider les indicateurs relatifs à la santé maternelle, néonatale et infantile…pour une meilleure atteinte des Omd - 28/09/2011 - Fraternitébj - BéninEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les jours passent et l’échéance fixée pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement approche à grands pas. A moins de 5 ans de cette échéance, le Bénin s’emploie activement à trouver des solutions concrètes pour corriger les indicateurs très peu reluisants du secteur de la santé. L’une des actions entreprises par le ministre de la santé est l’amélioration de la performance des centres de santé à travers le financement basé sur les résultats.

La salle Amérique du Palais des congrès a servi de cadre hier au lancement du Programme de Renforcement du système de santé au Bénin. C’est une forte délégation ministérielle composée de 6 ministres du gouvernement qui est allée soutenir cet évènement d’une importance capitale pour le secteur de la santé. Entourée pour l’occasion de ses pairs de la décentralisation, de l’enseignement supérieur, de l’économie et des finances, des relations avec les institutions, le ministre Dorothée Kindé Gazard s’est réjouie de l’aboutissement heureux que connaît cette initiative.

Les partenaires techniques et financiers du secteur, contents de la mise en œuvre effective de ce programme n’ont pas marchandé leur adhésion de par leur présence qualitative et quantitative à la cérémonie de lancement. Le chef de file des partenaires techniques et financiers, dans ses propos liminaires a félicité le gouvernement du Bénin pour la mise en place d’une plate-forme de financement avec Gavi, le Fonds Mondial, la Banque Mondiale, ceci en collaboration avec la Coopération Belge et la facilitation de l’Organisation Mondiale de la santé. A en croire Mme Dienne Keita, représentante de l’Unfpa au Bénin et Chef de file des Ptf du secteur de la santé, cette initiative permettra d’accélérer les progrès vers l’atteinte des Omd. " Les indicateurs relatifs à la santé maternelle, néonatale et infantile seront utilisés pour mesurer les résultats du programme ", a-t-elle souligné. Pour le professeur Dorothée Akoko Kindé Gazard, il est possible que le Bénin soit au rendez-vous en 2015 à l’instar des pays comme le Rwanda, le Cap-Vert… Pour y parvenir, chacun des acteurs du système sanitaire doit jouer sa partition, a-t-elle laissé entendre. " Les primes de rendement et de motivation seront désormais payées aux agents de santé sur la base des résultats obtenus ", a-t-elle déclaré. "

Le Bénin a toujours conçu de bons et grands projets mais d’autres pays nous ont toujours ravi la médaille au moment de la mise en œuvre. Il faudrait qu’on se réveille et qu’on se dise que ce projet, c’est pour nous et non pour eux. Nous devons tous apporter notre pierre pour la réussite de ce programme. Je reste persuadée que si nous y mettons notre engagement, nous y parviendrons ", a martelé le ministre de la santé. A ce propos, elle a invité tous les acteurs concernés à soutenir ce projet qui vient pour solutionner une grande partie des maux qui handicapent le secteur de la santé dans notre pays. " Si nous améliorons nos indicateurs, les populations nous feront plus confiance et elles iront directement vers les centres de santé pour se faire soigner au lieu de recourir à des vils individus à la quête du gain facile ", a confié Dorothée Akoko Kindé Gazard.

Le Programme de renforcement du système de santé au Bénin à la loupe

Conçu par le ministère de la santé, le Programme de Renforcement du système de santé (Prss) permettra à long terme d’atteindre le 5ème Objectif du Millénaire pour le Développement (Omd) consacré à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. Selon le docteur Alphonse Akpamoli, Coordonnateur du Prss, ce projet consistera à augmenter la couverture des services de santé maternelle de qualité dans 8 zones sanitaires, ceci à travers l’amélioration de la qualité des services de santé maternelle pour l’ensemble de la population ; le renforcement de l’utilisation des services de santé par les plus pauvres. En effet, le docteur Alphonse Akpamoli, dans sa présentation a expliqué qu’un contrat sera désormais signé entre le ministère de la santé et les centres de santé. Sur la base de ce contrat, les formations sanitaires recevront trimestriellement des financements proportionnels aux résultats atteints. Des résultats qui concernent à la fois l’augmentation de la production des services de santé, mais aussi la qualité des prestations. A l’en croire, le dispositif de mesure des résultats sanitaires sera renforcé afin de garantir la transparence et d’éviter les fraudes. Ainsi, l’ensemble des indicateurs sera vérifié par une partie indépendante et les communautés seront impliquées, rassure-t-il. De plus, les Financements Basés sur les Résultats (Fbr) seront utilisés par les centres de santé pour des dépenses de fonctionnement et de primes à l’ensemble du personnel. Les bonus pourront atteindre 40% du salaire de base selon les résultats de qualité produits par l’agent de santé, a-t-il indiqué, invitant ainsi les agents de santé dans les communautés à mieux s’appliquer dans l’offre des soins de santé aux populations.

Quel impact ?

Il a été constaté que les progrès en matière de santé maternelle au Bénin sont annihilés par un manque criard de ressources des formations sanitaires, un faible niveau de redevabilité des personnels, notamment auprès des patients et de la communauté. Pour Alphonse Akpamoli, ce mécanisme liant incitations financières et résultats permettra d’accroître fortement la responsabilisation et la motivation des établissements de santé et leur personnel. D’un coût global de 33,8 millions de dollars, ce projet couvrira les 34 zones sanitaires du pays et va durer 4 ans. En effet, quatre autres Ptf ont adhéré à cette nouvelle politique de performance du système de santé et ont manifesté leur intention de participer à son financement, a fait remarquer le ministre de la santé. Il s’agit de la Banque mondiale avec 8 zones sanitaires, le fonds mondial 17 zones sanitaires, Gavi 4 zones sanitaires et la Coopération technique Belge 5 zones sanitaires.

Lire l'article original

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

BéninSanté tropicale au Bénin
Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !