Santé tropicale au Bénin - Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Bénin > Revue de presse

Revue de presse

Recherche sur la lutte contre le paludisme à l’Uac : les vers Romanomernis, nouveaux prédateurs des moustiques - 01/02/2012 - Quotidien le matinal - BéninEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le laboratoire d’Entomologie appliquée de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) vient d’identifier à travers des travaux de recherches menés depuis un an et demi des vers qui parasitent et éliment les larves de moustiques. Ces vers appelés Romanomernis constituent les nouveaux prédateurs de l’insecte, vecteur du paludisme. Du moins, c’est l’information livrée à la presse, samedi 28 janvier 2012 au jardin botanique de l’Uac par le Coordonnateur dudit laboratoire, Docteur Thiery Alavo.

A l’en croire, cette technologie reste une alternative à l’utilisation intensive de produits chimiques dans la lutte contre le paludisme ; des produits ayant d’ailleurs développé de la résistance chez certains insectes. « C’est un moyen naturel qui donne plus d’efficacité à la lutte contre le paludisme. Nous avons mis au point une technologie qui nous permet de produire en grande quantité ce ver. Et durant toute la saison des pluies de 2011, nous avons pulvérisé une fois par mois 3 sites de marécages contenant des larves de moustiques. Les résultats sont extraordinaires, car le développement des larves de moustiques est supprimé dans les gîtes traités avec ces vers », a déclaré le Coordonnateur. Cette technologie développée au sein du laboratoire d’Entomologie appliquée constitue également le fruit des recherches menées par la doctorante Zita Abagli. La doctorante est soutenue par le Docteur Thiery Alavo, co-superviseur des recherches. Ces études ont aussi reçu l’appui du professeur émérite de l’University of California, Edward Platzer. « Si les moyens financiers existent, nous sommes en mesure de produire les vers qu’il faut pour couvrir tout le Bénin. Avec cette arme, on pourrait tuer l’ennemi déjà à la source », a indiqué pour finir, le conférencier principal, Docteur Thiery Alavo.

Allégresse Sassé

Lire l'article original

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

BéninSanté tropicale au Bénin
Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !