Santé tropicale au Bénin - Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Bénin > Revue de presse

Revue de presse

Rencontre de crise à la Faculté de la Santé : les médecins dénoncent... - 01/02/2008 - L'araignée - BéninEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Rencontre de crise à la Faculté de la Santé : Les médecins dénoncent le gouvernement et persistent. Les membres du collectif des praticiens hospitaliers ont tenu dans la nuit d’hier jeudi à la Faculté des sciences de la santé (Fss) une réuni¬on au cours de laquelle ils ont dénoncé « l’amalgame » qu’entretient le gouvernement, en annonçant des mesures dans lesquelles les praticiens hospitaliers ne se retrouvent pas. Ils maintiennent leur mouvement de grève. « Le payement des arriérés de primes et d’indemnités dus aux agents de santé, demandé par le dernier conseil des ministres, n’a rien à voir avec nos revendications », a déclaré le porte parole du Collectif des praticiens hospitaliers, Isaac Hans Houinsou au cours de la réuni¬on tenue hier par les médecins pour analyser les mesures prises par le gouvernement au profit des agents de santé.

Les médecins présents à cette rencontre décisive ne comprennent pas pourquoi le gouvernement, au lieu de régler les réels problèmes posés pour la survie des hôpitaux, préfère faire du dilatoire, montrant à l’opinion publique qu’il est en train de régler les problèmes.
« Le système hospitalier est entièrement cassé. Nous ne sommes pas des chasseurs de perdiem. Tout ce que nous réclamons c’est au nom de l’hôpital et des citoyens qui le fréquentent », a renchéri le porte-parole du collectif. Les intervenants ont tour à tour pris la parole pour dénoncer le mutisme du gouvernement face au débrayage, alors que la santé « doit être la priorité des priorités du gouvernement ». L’hôpital public, un médecin est « une station de veille qui relève de la souveraineté nationale et que L’Etat doit consacrer des moyens suffisant pour son bon fonctionnement ».

Le gouvernement béninois, de ce fait, « viole allègrement la constitution », commente un autre médecin qui ne comprend pas pourquoi il banalise un problème crucial comme celui de la santé, mettant pourtant l’accent sur la réalisation des grands travaux et autres, alors que l’espérance de vie, actuellement est de 4o ans. « Aucun pays ne peut émerger ni se développer véritablement si ses ressources humaines ne se portent pas bien. C’est de cette manière qu’il faut comprendre notre combat », a fait savoir Hans, très indigné de l’attitude du gouvernement qui est décidé à ne pas les rencontrer et les écouter. Les revendications, rappelle-t-il, sont d’ordre structurel, de justice, etliées à la revalorisation de la fonction hospitalière, à la disponibilité et à l’accessibilité aux soins. La grève est encore reconductible à partir du mardi 5 février prochain et coïncide avec le mouvement de grève de la Cstb.

RA
Journal LE MATINAL 01/02/08

Lire l'article original

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

BéninSanté tropicale au Bénin
Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !