Santé tropicale au Bénin - Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Bénin > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le ver de guinée au Bénin : l’éradication totale… - 27/02/2008 - L'araignée - BéninEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Lutte contre le ver de guinée au Bénin : L’éradication totale de la maladie au menu. Certifier l’éradication du ver de guinée encore appelé dracunculose au Bénin, c’est l’essentiel de ce qu’on peut retenir de la conférence de presse conjointe organisée aux Chants d’oiseau de Cotonou par les autorités du ministère de la santé et celles de la représentation de l’Oms au Bénin. A l’image de la variole qui n’existe aujourd’hui que de nom, des institutions internationales et étatiques s’évertuent pour enrailler de la carte et singulièrement du Bénin, la puante dracunculose connue sous le vocable " Ver de guinée ".

Devant un parterre de journalistes de la presse nationale et autres, des Directeurs techniques des divers services d’Etat impliqués, des détails sur les stratégies mises en place pour bouder effectivement le ver de guinée de nos agglomérations, bourgs et bourgades.

En effet, parlant des origines de la maladie, le Dr Raoul Saïzonou a expliqué comment la dracunculose encore appelée ver de guinée est une maladie invalidante et douloureuse provoquée par un ver filiforme du nom de dracunculus médininsis".
Elle se transmet par l’absorption d’eau contaminée et touche essentiellement les communautés rurales ne disposant pas d’eau potable. Pour lutter contre cette maladie qui ne survient que pendant les périodes agricoles, occasionnant de ce fait des pertes économiques et des absentéismes scolaires, le gouvernement du Bénin a mis en place en 1993 un programme dénommé : Programme nationale d’éradication du ver de guinée (Pevg).

L’objectif général de ce programme a laissé entendre le conférencier, s’était d’éradiquer le ver de guinée au Bénin à la fin de l’année 1995. Cet objectif n’étend pas atteint en son temps, le Pevg n’a jamais baissé la garde. Les résultats obtenus montrent que le Bénin est passé de 37414 cas en 1990 (selon les résultats d’une enquête réalisée) à zéro cas autochtone depuis avril 2004.

Mais, pour s’assurer de ce bon rendement que depuis lors, il n’y a pas un seul cas dissimulé quelque part sur le territoire national, notre pays a besoin d’une certification de l’éradication du ver de guinée. Pour y parvenir, il faut enregistrer sur trois ans consécutifs zéro cas de ver de guinée autochtone.

L’année 2008 est donc l’année de certification pour le Bénin a poursuivit le conférencier Raoul Saïzonou qui annonce la prise en charge des frais d’hospitalisation et des frais de médicaments de tous nouveaux cas de ver de guinée à détecter sur le territoire béninois.

Mieux, pendant le traitement, les frais d’alimentation sont assurés au malade par le programme a conclu le conférencier.

Charles Eyitayô Yaï
Journal L'OPTION INFOS 27/02/08

Lire l'article original

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

BéninSanté tropicale au Bénin
Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !