Santé tropicale au Bénin - Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Bénin > Revue de presse

Revue de presse

La lèpre, une maladie résurgente - 29/02/2012 - Fraternitébj - BéninEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Bénin vient de célébrer la 59è journée nationale de lutte contre la lèpre. 59 ans donc de lutte contre cette maladie infectieuse et contagieuse qui attaque la peau et les nerfs. Et pourtant, on enregistre encore des cas de lèpre dans nos hôpitaux.

La lèpre serait elle une maladie résurgente ? Comment se font la prise en charge et le traitement de la lèpre ? Et comment se réalise l’insertion sociale du lépreux après son traitement ? Voilà en sommes les préoccupations auxquelles l’ancien directeur du centre de traitement de la lèpre de Dassa, Richard Tchiakpè et le président de l’association nationale de lutte contre la pauvreté, M. Urbain ont apporté des éclaircissements hier sur le plateau de l’émission " Eclairage "de la radio nationale. " Nous sommes à la phase d’élimination de la lèpre et non à la phase de son éradication …comme le nombre d’individus atteints par la lèpre a diminué, les budgets alloués au programme national de lutte contre la lèpre ont aussi baissé " a avancé Richard Tchiakpè pour expliquer la résurgence de la maladie. La prise en charge débute le jour même où le patient se rend dans un hôpital, présentant des symptômes de la maladie, a-t-il poursuivi. En effet, le traitement qui dure 06 mois ou 01 an selon le stade de la maladie se fait par une prise périodique et régulière de médicaments par le patient qui continue de vivre parmi les siens. Mais lorsque la maladie a atteint un stade avancé, le patient est transféré vers un centre spécialisé où il reçoit un traitement adapté. Et lorsqu’un malade est isolé pour son traitement, l’association nationale de lutte contre la pauvreté lui apporte un soutien moral et financier. Le dépistage précoce et la prise en charge étant les seuls moyens d’éviter les infirmités que cause la maladie, M. Urbain a appelé à la vigilance afin que tout individu qui remarque des taches claires sur la peau se rende dans un hôpital pour se faire dépister. Richard Tchiakpè, quant a lui a souhaité que les partenaires n’abandonnent pas la lutte afin que les derniers cas soient détectés et traités.

Géraud AGOI

Lire l'article original

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

BéninSanté tropicale au Bénin
Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !