Santé tropicale au Bénin - Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Bénin > Revue de presse

Revue de presse

Célébration de la 5ème Journée mondiale de lutte contre le paludisme : les acteurs se mobilisent contre le fléau dans l’Atacora-Donga - 08/05/2012 - Quotidien le matinal - BéninEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La 5ème Journée mondiale de lutte contre le paludisme a été célébrée en différé ce samedi 06 mai 2012 dans les départements de l’Atacora et de la Donga. C’est la ville de Natitingou qui a abrité les manifestations de cette édition. Tous les acteurs de la lutte contre le paludisme, des sages et notables ainsi que des enfants et mères d’enfants des 13 communes des départements de l’Atacora et de la Donga ont pris part à cet évènement.

Cette commémoration a démarré par une marche de soutien à la lutte contre le paludisme sur l’artère principale de la ville de Natitingou ; elle a ensuite échoué à la Direction départementale de la santé Atacora-Donga où les différents acteurs ont pris le ferme engagement de booster hors des frontières le fléau. A en croire la représentante des enfants, Ruth Akpo, la couche la plus vulnérable est celle des enfants de moins de 5 ans. Environs 38% de ceux-ci meurent du paludisme, sans compter les handicaps graves, parfois à vie, que laisse ce fléau. C’est ce qui justifie son plaidoyer envers les autorités politico-administratives, en vue d’une disponibilité des moustiquaires et des médicaments essentiels. Elle a également appelé les populations à maintenir leur cadre de vie sain, en vue d’éviter toute contamination. Tout en reconnaissant que le paludisme est une maladie grave qui représente la première cause de morbidité et de mortalité dans les formations sanitaires, les autorités départementales et les autres acteurs de la lutte sont unanimes qu’il faut conjuguer les énergies et se mobiliser pour faire reculer le paludisme des départements de l’Atacora et de la Donga en particulier et du Bénin en général.

H. M.Y (Br Atacora-Donga)

Lire l'article original

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

BéninSanté tropicale au Bénin
Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !