Santé tropicale au Bénin - Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


Suivez-nous :


Vous souhaitez vous abonner à Médecine d'Afrique Noire, Médecine du Maghreb ou Odonto-Stomatologie tropicale ? Consulter des articles ? Rendez-vous sur le kiosque d'APIDPM - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juin 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Bénin > Revue de presse

Revue de presse

Innovation dans le secteur de la santé - Le cône médical : un nouveau procédé de transfusion sanguine - 23/09/2015 - Actu Bénin - BéninEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un nouveau procédé de transfusion automatique est mis en forme. Il s’agit de l’outil dénommé « cône médical » conçu par le Frère Florent Priulli de l’hôpital de zone Saint-Jean de Dieu de Tanguiéta. Pour s’enquérir du fonctionnement de ce dispositif, les professionnels de la santé ont été conviés à une séance de formation, hier mardi 22 septembre, à l’Infosec à Cotonou.

Ils sont souvent irréversibles les cas de grossesse intra-utérine ou de brisure de la rate. Ces cas souvent périlleux pour la femme enceinte conduisent, dans la majorité des cas, à des décès par hémorragie du fait de la grande quantité de sang logé dans le ventre de la patiente. Désormais, le cône médical, mis en forme par le frère Florent avec le soutient du Fnuap et l’aval de l’Oms, permet de récupérer, en un temps record, cette quantité de sang et de la transfuser automatiquement à la patiente. Pour le Directeur de l’Agence nationale de la transfusion sanguine, Ludovic Anani, ce dispositif a le double avantage de prévenir les cas d’hémorragie (puisque le sang logé dans le ventre est récupéré), et d’éviter le recours à la banque de sang et les tests préalables. Car, c’est le sang du patient qui est directement transfusé. Pour la plupart des gynécologues et chirurgiens, ces participants seront formés à l’utilisation de ce procédé. Pour le Frère Florent, concepteur du cône, cet outil est le fruit de plusieurs années de recherche. « Ce cône, nous l’avons perfectionné en 30 ans, mais il a reçu l’accord de l’Oms, il y a juste 2 ans. Le cône se présente sous la forme d’instruments de cuisine en acier comportant plusieurs trous. Ces trous ont pour but de récupérer le sang du ventre et de le redonner immédiatement au patient. Nous travaillons à concevoir le dispositif en plastic », a-t-il déclaré. La phase expérimentale de ce dispositif a démarré au Bénin, au Togo et dans plusieurs autres pays. Au terme de la phase expérimentale, les différentes observations des praticiens pourront aider à concevoir un rapport final qui sera validé et consacrera l’utilisation de ce cône à l’échelle internationale.

HA

Lire l'article original

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

BéninSanté tropicale au Bénin
Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !