Santé tropicale au Bénin - Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Bénin > Revue de presse

Revue de presse

Contribution des Tic dans l’amélioration de la qualité des soins de santé : Les experts de la Cimsa à l’œuvre - 20/06/2018 - Actu Bénin - BéninEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, a procédé, dans la matinée du mardi 19 juin 2018 à Bénin Marina hôtel, en présence des Ministres de la santé et de l’économie numérique du Bénin et d’autres délégations étrangères, à l’ouverture officielle de la 2ème édition de la Conférence internationale des ministres de la santé et des ministres des Tic sur la sécurité et des soins en Afrique (Cimsa). Les travaux se tiendront sur cinq jours.

Après la 1ère Conférence des Ministres de la santé sur la sécurité des parents et la gestion des risques en milieu de soins en Afrique tenue à Cotonou en décembre 2012, la 2ème édition du Cimsa entre dans le cadre du suivi des travaux. Elle réunit plusieurs experts provenant de divers pays de l’Afrique. Ils auront à élaborer des stratégies pour l’amélioration de la sécurité des patients et la transformation numérique du secteur de la santé en Afrique. Dans son mot de bienvenue, le Ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin, a indiqué que les Tic ont un fort potentiel pour primo, faciliter et améliorer la prévention, le diagnostic, le traitement et le suivi médical. Secundo, elles contribueraient à améliorer la qualité et la sécurité des soins de santé au profit du patient. Tertio, elles permettraient de mieux maîtriser l’évolution des dépenses de santé, notamment en évitant les examens et analyses redondants. Tout en souhaitant que les travaux soient porteurs d’engagements en faveur de la e-santé pour une meilleure sécurité des patients, le Ministre a formulé ses attentes. A ses dires, il est espéré des assises, le profil de la situation de la sécurité des patients et de la gestion du risque et de la maturité numérique dans les établissements de santé dans l’espace Cedeao et les bases stratégiques de la mise en place d’un observatoire régional de veille stratégique et de développement des technologies du numérique dans le secteur de la santé. A sa suite, Aurélie Adam Soule Zoumarou, Ministre de l’économie numérique, a déclaré que le mariage entre le numérique et la santé est le plus prometteur, compte tenu des enjeux, des attentes et surtout des impacts dans le bien-être des populations.

A l’entendre, le défi est le renforcement des systèmes nationaux de santé en vue de fournir aux populations, des prestations durables, de qualité, accessibles géographiquement et financièrement. La présente assise est la preuve que les Etats africains ont pris conscience que les Tic contribuent à améliorer la fourniture des soins de santé, aussi bien qualitativement qu’en termes de délai d’accès quant à ces soins. « La Cimsa 2018 vise à contribuer à la mise en place des stratégies opérationnelles de développement des technologies du numérique dans les établissements de santé en vue de l’amélioration de la gestion des risques et la sécurité des patients », a-t-elle laissé entendre. Le Ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, a souligné que la problématique de la qualité des soins, de la sécurité des patients et de la gestion des risques devient un enjeu majeur.

A l’en croire, ces dernières ne peuvent être améliorées qu’avec l’association des Tic qui ont la capacité de simplifier les procédures, de confiner le temps et de supprimer les distances. « Les Tic permettent la sécurisation et le partage des informations sur le patient, l’amélioration du suivi des patients, l’informatisation et l’intelligence artificielle », a-t-il martelé. Il a, pour finir, invité les participants à réfléchir en vue de réaliser un changement de paradigme dans les soins de santé aux populations à travers le numérique. Il est à noter que le Directeur de l’Oms et le représentant du bureau régional de l’Uit étaient présents à cette cérémonie.

Mohamed Yasser Amoussa (Stag)

Lire l'article original

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

BéninSanté tropicale au Bénin
Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !