Santé tropicale au Bénin - Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


LES REVUES APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mai 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2019
Consulter la revue


BIBLIOTHEQUE MEDICALE

E. Pilly : Maladies infectieuses et et tropicales - Plus d'informationsL'E PILLY (26e édition 2018) est l'ouvrage de référence français en Infectiologie. Ouvrage collégial du Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT), cette 26e édition 2018 a été entièrement remise à jour et, pour la première fois, est en quadrichromie avec une maquette modernisée et une iconographie très riche et didactique... Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Bénin > Revue de presse

Revue de presse

Dr Tokpanou Koudjo au sujet de la fièvre à Virus Lassa : « L’épidémie est maîtrisée » - 21/01/2019 - Actu Bénin - BéninEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Lassa est pour l’instant maîtrisée au Bénin. C’est ce qui ressort de l’intervention de Dr Tokpanou Koudjo, membre de la Commission nationale de prise en charge des malades, sur l’émission « Ma part de vérité », dimanche 20 janvier 2019. « Il n’y a aucun décès parmi les sept cas confirmés au Bénin à la date de 17 janvier 2019 de la fièvre hémorragique à virus Lassa ».

C’est la précision apportée par Tokpanou Koudjo, membre de la Commission nationale de prise en charge des malades dimanche dernier sur l’émission « Ma part de vérité ». Selon lui, les sept personnes sont guéries et sorties des Centres de traitements.« Elles ont rejoint leurs familles respectives. J’ai personnellement eu le privilège de conduire le cas de Cotonou à son domicile dans la commune de Sèmè-Podji », a-t-il déclaré. En effet, l’invité a affirmé que la fièvre hémorragique à virus Lassa fait partie des rares fièvres à avoir un médicament appelé « Rébavirile ». A l’en croire, ces personnes sont complètement guérieset ne pourront plus jamais contracter le mal, parce que leur organisme est appelé désormais à produire des anticorps pour le protéger contre ce type de virus.En ce qui concerne intégration, le Docteur a fait savoir que des mesures ont été prises pour faciliter leur réinsertion familiale.

« Nous ne pouvons pas les abandonner à eux-mêmes.Ce serait une faute professionnelle de notre part. C’est pourquoichacun des malades est confié aux agents des services sociauxpour s’occuper de leur réinsertion », a-t-il indiqué. Car pour lui, le spectre de stigmatisation va sans doute s’abattre sur eux, mais des précautions ont été prises pour que cela n’arrive pas. Par ailleurs, l’invité a estimé que l’alerte est toujours maximale et que les populations doivent maintenir la veille. Il a invité les populations à observer le mode de prévention donné par le ministère de la Santé. Il s’agit d’éviter tout contact avec les selles, l’urine, la salive, les vomissements, et les objets contaminés d’une personne suspecte, malade ou décédée de la fièvre hémorragique Lassa. Egalement, il a indiqué qu’il faut éviter la manipulation et la consommation des rats de même que la manipulation de leurs urines et de leurs déjections. « Nous devons veiller à se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon avant de manger », a-t-il conclu.

Donald Kévin

Lire l'article original

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

BéninSanté tropicale au Bénin
Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !