Santé tropicale au Bénin - Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM), ajoutez-le à vos applications favorites !


Suivez-nous :


Affiche prévention Covid-19 Sénégal


Affiche prévention Covid-19 Sénégal


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Mars 2020
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Archives
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2019
Consulter la revue


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Bénin > Revue de presse

Revue de presse

Port des lunettes sans prescription médicale : Les conseils de l’ophtalmologue Martial Kindjinou - 21/02/2020 - Actu Bénin - BéninEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le port des lunettes de tous types n’est pas sans conséquence sur la santé. Martial Kindjinou, médecin-ophtalmologiste en service au Centre hospitalier universitaire départementale de l’Ouémé-Plateau en parle dans cet entretien. Il donne des conseils aux populations. Lire ci-dessous, l’intégralité de l’entretien.

Le Matinal : Force est de constater qu’aujourd’hui les jeunes et même les personnes adultes s’adonnent au port de verres sans prescription médicale. Comment appréciez-vous cette situation ?

Martial Kindjinou : On peut porter des verres dans un intérêt de correction de vision, dans un intérêt juste pour se protéger de certaines formes d’intempéries. On peut porter des verres parce qu’on a envie de se protéger par rapport à une situation inesthétique au visage. On peut porter des verres parce que les yeux, à un certain moment, ne peuvent plus supporter la lumière du jour ou de fort ensoleillement. Donc, il existe plusieurs situations dans lesquelles le port de lunettes peut être indiqué. Comme on peut porter aussi des verres dans le cadre de la protection individuelle au travail. On comprend donc que le port de verres n’est pas quelque chose de mauvais en soi. Mais c’est plus l’indication de ce port qu’il faut considérer de façon générale. Si les verres portés par les jeunes et les personnes adultes ont une indication, peu importe cette indication, le problème ne se pose pas.

La plupart de ceux que nous avons rencontrés lors de notre sur le terrain portent les verres juste pour l’effet de la mode. Qu’est-ce que vous en pensez ?

C’est une bonne chose d’avoir des verres parce qu’indéniablement, ils protègent les yeux contre les intempéries. Ce que je vais plutôt fustiger dans le port des lunettes, au-delà de l’effet de mode, il y a que beaucoup de lunettes ont des puissances réfractives, des puissances qui permettent de corriger des problèmes de vision sans que celui qui porte ces verres ne s’en aperçoivent. C’est là où le problème se pose. Lorsque vous portez des verres avec des puissances réfractives qui ne correspondent pas du tout à vos besoins en matière de correction visuelle, vous provoquez des vices de réfractions, c’est-à-dire des troubles de vision dont vous-mêmes ne vous rendez pas compte et qui pourraient être préjudiciable à votre vision dans le futur.

Quelles peuvent être les conséquences du port de ces verres sur la santé ?

Lorsque vous portez des verres qui ont été conçus, par exemple, pour quelqu’un qui présente un problème de vision donnée, alors que vous-même n’avez pas ce type de problème, vous générez un problème opposé à celui pour lequel ces verres ont été conçus. La première conséquence, c’est que votre vision va devenir floue sans que vous ne vous en aperceviez. Si vous n’avez pas l’habitude de solliciter une forte vision, une vision précise, vous pouvez ne pas vous en rendre compte. Ce flou visuel dont vous ne vous rendez pas compte peut être à l’origine de maux de tête. Vous allez commencer à vous plaindre de maux de têtes sans faire le lien entre le port de vos verres par rapport à ces maux de tête. Le port de lunettes non adaptées peut provoquer des sensations gênantes au niveau des yeux allant même jusqu’à ce que nous appelons des conjonctivites fascistes. Vous avez des yeux qui deviennent rouge du fait que vous portez des verres non adaptés à vos besoins. Vous allez avoir des sortes de fourmillements, des picotements aux yeux associés aux maux de têtes, parce que vous ne savez pas que tout cela peut être lié au port de verres. Vous ne vous en rendez pas compte et c’est ce qui se passe généralement, vous allez les rattacher à d’autres problèmes. Très souvent, les gens viennent vous dire, c’est parce que j’ai des soucis, j’ai des problèmes dans la vie, c’ est pourquoi mes yeux sont rouges. Mais en réalité, c’est parce qu’ils portent des verres qui ne sont pas du tout adapté à leurs besoins. Donc, ce genre de situation peut générer pleins de signes, mais que les sujets et nous-mêmes n’arrivons pas souvent à rattacher au port de lunettes. Cela a bien des conséquences sur la vie de façon générale, mais plus spécifiquement sur la vue.

Quelle nuance peut-on faire entre les lunettes et les verres correcteurs ?

L’occasion m’est donnée d’apporter un petit rectificatif par rapport à l’usage que nous faisons de certaines expressions dans la vie. Tout ce qui est verre de lunettes est verre optique parce que cela agit sur tout mécanisme de transmission de la lumière. Donc, tout ce qui laisse passer la lumière a un effet optique. Donc, tous les verres que nous portons sont des verres optiques. La nuance qu’il faut apporter, c’est que les verres qui sont prescrits par un médecin en vue d’améliorer un problème visuel, sont des verres correcteurs. Cela ne signifie pas que ces verres vont corriger définitivement le problème de vision, mais lorsque ces verres sont portés, ils apportent un confort visuel au sujet qui l’utilise. Donc, le verre correcteur est prescrit par un spécialiste alors que tout verre est optique.

Nous avons constaté que les vendeurs ambulants de lunettes disposent également des verres correcteurs. Est- ce normal ?

Je vais donner une appréciation personnelle en tant que médecin-ophtalmologiste par rapport à ce sujet. Lorsque nous parlons de médicament, nous disons toujours que le bon médicament n’est géré que par le spécialiste du médicament et le spécialiste du médicament, c’est le pharmacien. C’est pareil pour les verres correcteurs ou encore verres médicaux. Les verres correcteurs ne peuvent être bien gérés que par le spécialiste de verres correcteurs et le spécialiste, on l’appelle l’opticien. Que des verres correcteurs se retrouvent avec des vendeurs ambulants, il s’agit d’un problème systémique qui doit être géré à un niveau qui dépasse le mien. Il s’agit d’un problème de notre société qui tend à être généralisé presque partout dans nos sociétés africaines où il n’y a pas de réglementation. Ce n’est pas normal que des vendeurs ambulants cèdent des verres correcteurs. Il s’agit de l’affaire de l’opticien qui est spécialiste de la gestion de la correction visuelle.

Que dites-vous à ces patients-là qui, au lieu d’aller se procurer les verres correcteurs chez l’opticien, vont plutôt vers ces vendeurs ambulants ?

Lorsque l’ophtalmologiste prescrit des lunettes pour la correction, il sait que ce sont des types donnés de verres. Chaque correction proposée par un ophtalmologiste a des puissances données. Lorsque la puissance prescrite n’est pas celle du patient, il n’atteint pas le confort souhaité. Les opticiens agréés sont des gens qui ont la possibilité d’offrir le service après-vente lorsque les verres cédés ne sont pas conformes à ceux prescrits par l’ophtalmologiste. Généralement, le patient nous revient avec les verres et nous, nous avons des équipements qui nous permettent de vérifier la conformité de ces verres avec la prescription. Et quand ce n’est pas conforme, nous retournons le patient vers l’opticien. Dans le cas où celui qui a cédé les verres n’est pas opticien, le problème se pose parce qu’il n’a pas la possibilité d’offrir ce service après-vente. Ce qui est dommageable pour le patient parce qu’il se retrouve dans la situation d’aller cette fois-ci vers le vrai opticien et il va dépenser beaucoup plus. Voilà l’inconvénient de se retrouver avec des gens qui ne sont pas opticiens et qui sont des vendeurs ambulants. Il est vrai que parmi eux, il y en a qui sont des opticiens et du fait de certaines situations de la vie, se sont retrouvés à jouer ce rôle d’opticien ambulant mais avec la possibilité de disposer d’un laboratoire où il peut vérifier tout ce qui est prescrit.

Quels conseils avez-vous à donner à ceux qui s’adonnent à cette pratique ? Je veux parler bien de ceux qui achètent les verres au niveau des vendeurs ambulants.

A l’endroit de ceux qui vont se procurer des lunettes juste pour le plaisir d’en porter ou pour l’effet mode, je voudrais juste leur demander, lorsqu’ils vont acquérir ce genre d’équipement, de se rapprocher des spécialistes pour qu’on vérifie que ce sont des verres sans correction. Nous recommandons le port de verre à tout individu du fait de l’effet protecteur que cela peut produire sur les yeux par rapport à notre environnement, avec tout ce qui a comme intempéries. Lorsque vous allez acheter des verres, rapprochez-vous des spécialistes pour qu’on vérifie que ce sont des verres qui ne présentent aucune correction préjudiciable à votre vue. A l’endroit de ceux que nous appelons des vendeurs ambulants ou non agréés de verres correcteurs, on comprend que chacun court après sa pitance pour sa survie. Qu’on sache que la santé est un tout et demande à ce que l’on lui accorde un intérêt particulier et du sérieux. Lorsque vous n’êtes pas en mesure de vérifier la prescription apportée par un patient par rapport à ce que vous lui présentez comme verres correcteurs, abstenez-vous de lui céder des lunettes sinon essayez de vous organiser pour que ce ne soit pas un marché à tout va. La santé a un prix, mais ce n’est pas n’importe lequel.

Votre mot de la fin

C’est simplement dire à la population de façon générale que nous spécialistes des yeux, nous recommandons qu’il y ait une protection des yeux, des verres, des lunettes, mais des verres adaptés à chaque individu. Et pour savoir si tel ou tel verre est adapté à votre situation, il faut déjà aller vers le spécialiste. Cela permet à l’autre de déceler éventuellement d’autres pathologies qui n’ont pas de manifestations évidentes en particulier le glaucome.

Lire l'article original

Plus d'articles Béninois - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

BéninSanté tropicale au Bénin
Le guide de la médecine et de la santé au Bénin


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !