Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Vèmes ateliers inter-hospitaliers et IIe congrès de la SOBUSAM : la santé mentale au cœur des préoccupations - 10/02/2010 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Du 8 au 12 février 2009, se tient au Centre culturel français Georges Méliès, les cinquièmes ateliers inter- hospitaliers jumelés au deuxième congrès de la Société burkinabè de santé mentale. Les cinquièmes ateliers inter-hospitaliers et le deuxième congrès de la Société burkinabè de la santé mentale (SOBUSAM) se veulent être une rencontre d’échanges féconds entre praticiens mais aussi et surtout, de propositions d’action, dans le but de contribuer à l’amélioration de la prise en charge des problèmes de santé mentale des populations.

Durant cinq jours (du 8 au 12 février), les acteurs des questions touchant à la santé mentale venus du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la France, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Togo et naturellement, du Burkina Faso vont échanger leurs expériences autours du thème : "Traumatismes et maltraitances dans nos pratiques et coutumes".

Un thème principal qui trouve ses déclinaisons en quatre sous-thèmes, à savoir : logiques éducatives, bientraitance et maltraitance ; traumatismes lors des catastrophes naturelles, violence et genre, et enfin, maltraitances à travers les âges.

Des sous-thèmes qui, selon le directeur général du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo et président du comité d’organisation de ces rencontres, "amèneront les congressistes à se rappeler que la maltraitance des enfants, manifestée le plus souvent par des agressions physiques, ou le bafouement de leurs droits les plus élémentaires peut entraîner à terme pour les victimes, des troubles de comportement, qui doivent nécessiter un accompagnement psychologique approprié".

Lansandé Bangagné a ajouté que ce double événement constitue une opportunité de formation continue pour le renforcement du savoir et savoir-faire des professionnels de la santé mentale.

Pour le secrétaire général du ministère de la Santé, Adama Traoré, les sujets à l’ordre du jour des travaux sont des questions de développement qui interpellent tous les secteurs de la vie nationale. Aux délégations des hôpitaux partenaires de ce congrès, à savoir l’établissement public de santé de ville Evrard (France), de l’hôpital Saint Jean de Dieu de Lyon (France) et du CHU Sourou Sanou de Bobo Dioulasso, M. Traoré a rappelé tout l’intérêt que son département accorde à la coopération décentralisée dans le domaine hospitalier.

Le S.G du ministère de la Santé a souhaité que ces ateliers jumelés au congrès offrent la possibilité d’échanges nombreux et féconds, placés sous le signe de la solidarité des acteurs de la santé mentale d’Afrique et de France, pour un rayonnement plus lisible.

Yves OUEDRAOGO

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !