Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Hauts-Bassins : plus de 7 500 personnes infectées par le VIH - 05/02/2010 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

A la date du 30 septembre 2009, la région des Hauts-Bassins comptait au total 7 663 personnes vivant avec le virus du Sida (PVVIH). C’est ce qu’a déclaré à Sidwaya, le mercredi 3 février 2010 à Bobo-Dioulasso, le chef d’antenne régionale du Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST), Suzanne Sidibé.

Parmi ces 7 663 PVVIH recensées dans les différentes structures de prise en charge dans les Hauts Bassins, figurent 662 enfants, a souligné Mme Sidibé. Elle a précisé qu’il n’existe pas de taux de prévalence au niveau régional, car celui-ci est calculé tous les cinq ans par une enquête nationale. La ville de Bobo-Dioulasso elle, a enregistré en 2008 un taux de prévalence de 3,4%, largement supérieur au taux national qui est estimé à 1,6%, la même année par le rapport de l’ONUSIDA.

Selon la patronne régionale du (SP/CNLS-IST), ce chiffre alarmant s’explique surtout par l’action de certains groupes spécifiques, à savoir les travailleuses du sexe, les routiers, les jeunes, les orpailleurs, et aussi par l’influence des médias qui amènent les populations de la ville à adopter des comportements à risques.

« C’est dans les grands centres urbains que le taux d’infection du VIH/Sida est généralement élevé », a-t-elle indiqué, avant de prévenir que les groupes spécifiques évoqués pourraient constituer une menace dans la lutte contre le Sida. Par ailleurs, Suzanne Sidibé a déclaré que 4 448 patients sont actuellement sous traitement antirétroviraux (ARV) dans les Hauts-Bassins. Leur prise en charge se fait essentiellement dans une douzaine de structures dont 5 districts sanitaires, 2 hôpitaux, 2 cliniques et 2 associations.

Le VIH a fait au total 9 200 décès en 2008 au Burkina Faso, selon le rapport mondial sur le Sida. Mais que pense le chef d’antenne régional du SP/CNLS-IST de la gratuité des antirétroviraux, annoncée le 31 décembre 2009 par le Président du Faso, Blaise Compaoré dans son discours de Nouvel an à la Nation ? Voici sa réponse : « C’est une bonne chose. Les gens pensent que cette décision a donné de l’espoir à beaucoup de malades. Cela confirme encore l’engagement des autorités dans la lutte contre le Sida.

La gratuité avait été réclamée à plusieurs reprises par les malades. Parce que, quel que soit leur prix, on trouvera toujours des gens qui ne pourront pas s’acheter les ARV… » Les antennes régionales du SP/CNLS-IST ont pour mission d’accompagner l’ensemble des structures impliquées dans la lutte contre le Sida au niveau des régions.

Elles ont également pour rôle, de collecter les données sectorielles sur le Sida et d’élaborer chaque année, un rapport sur le bilan régional de la mise en œuvre du Plan national multisectoriel (PNM). Dans les Hauts-Bassins, une grande partie des activités de l’antenne régionale a consisté à soutenir le Projet d’appui à la lutte contre le Sida (PALS) qui entre dans le cadre de la mise en œuvre du cadre stratégique de lutte contre le Sida.

Moustapha SYLLA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !