Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Nouveau vaccin contre la méningite : la fatalité enfin vaincue ? - 13/12/2010 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Burkina Faso, à l’instar de bien des pays du continent, est en proie à de nombreuses épidémies dont la fréquence, sans être alarmiste, prenait des proportions inquiétantes. Voilà pourquoi le lancement d’un vaccin à longue durée contre la méningite, constitue une véritable révolution médicale. Des maladies comme le paludisme, la rougeole et la méningite, en dépit de nombreuses avancées médicales, déciment, d’année en année, de nombreuses populations et cela, parfois sous le regard impavide des autorités. On a souvent tout lieu de croire que les politiques socio-sanitaires sont loin des priorités de certains dirigeants africains, d’autant qu’ils se la coulent parfois douce au moment où leurs peuples crèvent de faim et meurent de maladies.

Serait-ce donc exagéré de parler de dirigeants "misanthropes" ? Le peuple, pour paraphraser Diderot est l’objet duquel il faut partir et auquel il faut tout ramener. En fait, l’intention, pour nous, n’est pas tant de dresser un réquisitoire contre les dirigeants africains que d’exiger d’eux un sursaut à l’image de la Matrone d’Ephèse qui n’avait de cesse de s’inquiéter chaque fois qu’elle entendait frémir une de ses patientes. La meilleure manière d’aimer un peuple, n’est point de l’ennuyer par des discours aporétiques mais de le protéger contre toute menace : guerre, famine, maladie, etc. A ce titre, les autorités burkinabè ont su attraper le taureau par les cornes, en mettant à la disposition des populations un vaccin contre la méningite, dénommé vaccin antiméningococcique conjugué A. L’acte est louable et mérite d’être apprécié à sa juste valeur d’autant que les appréhensions étaient nombreuses avec l’avènement de l’harmattan, moment favorable à la propension de la méningite. Si les années précédentes, le vaccin venait comme un cautère sur une jambe de bois, c’est-à-dire après des centaines de morts, cette année, il est arrivé à point nommé. Et c’est tout à l’honneur des autorités burkinabè. Cela sonne comme une véritable révolution qui doit marquer l’éradication de tous ces fléaux qui compromettent le développement du pays. Certes, le vaccin actuellement administré ne concerne que la souche A de la méningite, mais on ose d’ores et déjà espérer que les chercheurs sont toujours à pied d’oeuvre afin de trouver un autre remède capable de combattre le mal sous toutes ses formes.

Toutefois, il faut oeuvrer à sensibiliser les populations sur ce nouveau vaccin. Car certains citoyens pensent, à tort, que les chercheurs veulent tester le résultat de leur travail en utilisant les populations comme cobayes. De pareilles imaginations fabulistes sont de nature à saper les efforts non seulement des autorités mais aussi des chercheurs eux-mêmes. L’heure doit donc être à la mobilisation générale. C’est la seule manière de vaincre la fatalité de la méningite.

Boundi OUOBA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !