Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre le paludisme : le deuxième épisode de la PID jugé satisfaisant - 17/10/2011 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le paludisme est la première cause de fréquentation des structures de santé et constitue la première cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans en Afrique subsaharienne. Aussi, il a tué 9 024 Burkinabè en 2010. Face à cette situation, le gouvernement burkinabè, par l’entremise du ministère en charge de la santé, a pris des résolutions de lutte dont la Pulvérisation intra domiciliaire (PID). Aidé par l’USAID à travers Research Triangle institute (RTI International), il a mis en œuvre la PID en 2010 et en 2011 dans le district sanitaire de Diébougou. Une rencontre-bilan a été organisée le 14 octobre 2011 à Ouagadougou pour présenter les acquis.

Le ministère de la Santé a organisé, le 14 octobre 2011 à Ouagadougou, en collaboration avec Research Triangle Institute (agissant sous le tutorat de USAID), une rencontre-bilan dans l’objectif de présenter les résultats de la mise en œuvre de la deuxième campagne de Pulvérisation intra- domiciliaire (PID). Cette deuxième campagne a eu comme site le district sanitaire de Diébougou. Selon les organisateurs, cette initiative est née du constat fait de l’urgence de prendre à bras le corps le paludisme, au regard de ce qu’il provoque comme décès ou comme actions perpétuant le "cycle vicieux de pauvreté dans les pays en voie de développement". Pour la représentante de l’USAID au Burkina Faso, "il est estimé que les maladies et les décès associés au paludisme coûtent à l’économie africaine plus de 12 milliards de dollars par an". Et à l’entendre, c’est ce qui justifie l’aide américaine au Burkina Faso.

Cette aide s’élève à 6 millions de dollars par an pour le soutien du Burkina Faso dans la lutte contre le paludisme. Un plan opérationnel a été élaboré et la PID entre dans ce cadre. Exécuté d’abord en 2010, puis en 2011 dans le district sanitaire de Diébougou, la PID avait pour objectif de couvrir tous les ménages du district. Pour un montant global de 1 000 050 000 dollars US, l’édition 2010 de la PID a pu pulvériser 33 897 sur les 34 284 domiciles identifiés, soit un taux de couverture de 98,87%. Cela a permis, selon le secrétaire général du ministère de la Santé représentant le ministre, de protéger 118 691 personnes. Pour 2011, il a fallu mobiliser 1 000 350 000 dollars US. Dans son exposé de présentation du bilan de la deuxième campagne de pulvérisation intra- domiciliaire dans le district sanitaire de Diébougou, le Dr Issa Ouédraogo, médecin chef dudit district, n’a pas manqué de relever des "points forts" de la campagne. Il a ainsi fait remarquer entre autres qu’il y a eu une forte adhésion des populations et une implication des autorités. Il s’est dit satisfait des mesures de précaution appliquées et du nombre très négligeable de cas d’incidents survenus. Par ailleurs, il a rassuré de l’effectivité d’un suivi entomologique au niveau des structures pulvérisées. Avant de laisser les participants éplucher la présentation faite, le Dr Issa Ouédraogo a reconnu que la PID a certes un impact évident, mais se révèle être une stratégie coûteuse. Cependant, cela ne l’a pas empêché de suggérer la nécessité de la rendre pérenne dans son district en raison de deux campagnes par an. Les interventions qui ont suivi ont permis de comprendre le mode opératoire lors de la PID. On a par exemple compris que seules les maisons d’habitation étaient pulvérisées, qu’une étude environnementale a eu lieu au préalable avant la PID et que l’application des produits se faisait sur les murs. Cela, parce que le moustique après avoir piqué ses victimes se pose sur les murs et y attend la maturation des œufs. Donc, pour le temps mis sur le mur, il est en contact avec l’insecticide qui va lui porter le coup fatal. Les suggestions faites, tout en reconnaissant satisfaisant le bilan de la PID 2011, pour l’amélioration des éditions à venir, ont voulu une plage de suivi toxicologique au-delà du suivi clinique. Enfin, elles ont demandé un couplage des suivis entomologique et épidémiologique.

Boureima DEMBELE

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !