Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Le gouvernement sécurise les stocks d’ARV - 19/01/2012 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le gouvernement burkinabè a donné des médicaments antirétroviraux, d’une valeur de deux cent cinq millions de F CFA, à la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques (CAMEG), le mercredi 18 janvier 2012 à Ouagadougou.

Suite à l’interpellation des acteurs de la société civile quant à une éventuelle rupture de stocks des médicaments de lutte contre le SIDA, notamment les ARV, le gouvernement du Burkina Faso « a engagé une action de déblocage rapide des fonds pour sécuriser les stocks et surtout permettre de nouvelles acquisitions », a dit le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Souleymane Sanou.

Il a indiqué que le gouvernement a levé « un milliard de nos francs » afin d’éviter la rupture des produits ARV.

Le traitement contre le SIDA est « gratuit » et près de « 35 000 personnes sont prises en charge », a signalé le secrétaire permanent du Conseil national de lutte contre le VIH/SIDA et les IST, Dr Joseph André Tiendrebéogo.

Le coordonnateur national du REGIPIV, un regroupement d’associations de personnes vivant avec le VIH- SIDA, Mamadou Sawadogo, a précisé que c’est « 52% des personnes déclarées atteintes du VIH qui sont prises en charge ». Le don du gouvernement burkinabè servira à l’approvisionnement en ARV des personnes sous-traitement , à la prise en charge des nouveaux malades recensés , à l’acquisition des réactifs pour la poursuite des opérations de dépistage ,ainsi qu’au suivi des malades sous-traitement.

Adéola Waliou ADEGUEROU

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !