Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Santé maternelle : lutte contre les fistules obstétricales au Sahel - 20/11/2012 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La direction régionale de la Santé du Sahel a organisé, les 15 et 16 novembre 2012 à Dori, un atelier de clôture du projet de lutte contre les fistules obstétricales au Sahel, sous la présidence du gouverneur de la région. La campagne nationale d’éradication des fistules, initiée par le gouvernement en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et d’autres partenaires, vise le renforcement de la sécurité humaine et des droits d’accès à la santé de la reproduction dans le Sahel. Lancé le 22 juillet 2008 à Dori, le projet a pris fin le 30 juin 2012.

Il a été matérialisé officiellement par un atelier de clôture dont la cérémonie a eu lieu le jeudi 15 novembre 2012 à Dori, chef-lieu de la région du Sahel. La rencontre a mobilisé durant deux jours, les autorités administratives, coutumières et religieuses, la société civile, les prestataires sur les tenants et aboutissants de la mise en œuvre de ce programme au niveau local.

Selon la représentante du représentant-résident au Sahel de l’UNFPA, Judith Dah, en dépit des progrès enregistrés dans la promotion de la santé maternelle, environ 2 millions de filles et de femmes continuent de souffrir de fistule avec une incidence de 50 000 à 100 000 cas par an. Face à cette situation, a-t-elle poursuivi, le Burkina Faso avec l’appui de l’UNFPA a initié le programme intégré d’appui national de lutte contre les fistules obstétricales. « La fistule obstétricale est une pathologie grave qui porte atteinte à la dignité de la femme qui en fait souvent des parias dans la société », a-t-elle expliqué. Le projet financé à hauteur de 3 millions d’euros par la coopération luxembourgeoise a couvert la période 2008-2012. Mme Judih Dah a ajouté qu’aux termes de ce projet, des résultats importants ont été atteints, de nombreuses femmes de la région et d’autres régions ont été prises en charge et réinsérées dans leur communauté de base. Sur ce point, Mariam Boubacar, une participante à l’atelier ne cache pas sa satisfaction. « J’ai été victime de fistules obstétricales. J’ai eu la chance d’être identifiée par une association installée à Dori et prise en charge.

Après le traitement, j’ai été réinsérée dans ma famille. J’ai rejoint mon mari. Je viens d’avoir mon bébé sans problème », s’est-elle réjouie. Le but ultime de ce programme étant la réduction sensible de la mortalité maternelle et néonatale pour la réalisation des objectifs du millénaire et du PNDS, la représentante a laissé entendre que le bilan est satisfaisant. « Près d’un millier de femmes ont été traitées dans le cadre du projet ». Le gouverneur de la région du Sahel, le colonel- major Boureima Yiougo a réitéré ses remerciements à l’endroit de l’ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg et au représentant-résident de l’UNFPA au Burkina faso, à tous les acteurs qui ont contribué d’une manière et d’une autre à la lutte contre les fistules obstétricales dans la région du Sahel.

Wendpanga Joseph KABRE

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !