Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre les fistules obstétricales : un atelier pour présenter la mise en œuvre du projet - 22/11/2012 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le chef de service de la pédiatrie au Centre hospitalier universitaire de Befelatànana livre ses compétences pour traverser la naissance d'un bébé prématuré.

Quels sont les signes annonciateurs d'un accouchement prématuré ?

Un accouchement prématuré se produit lorsqu'un bébé se présente avant la fin de la grossesse. Le premier signe se traduit par l'apparition anormale de contractions utérines. Le ventre devient dur et la femme peut ressentir des douleurs. La fréquence des contractions peut amener à la rupture de la poche des eaux. Le liquide amniotique coule prématurément. Il est possible même que la femme saigne.

Si la femme n'est pas encore admise à la maternité lors de la manifestation de ces signes, que peut-elle faire ?

Il est primordial d'aller tout de suite rejoindre la maternité, et non le centre de santé de base où il n'y a pas d’infrastructure pour faire face à de tel cas. En chemin, la femme doit rester allongée, garder sa respiration et ne surtout pas pousser, ne pas paniquer sinon le bébé risque d’être expulsé de l'utérus. À priori, on ne sait pas également si la femme va subir ou non une intervention chirurgicale à l'accouchement. Donc, il est suggéré à la femme de ne pas prendre un repas ni de manger quelque chose.

L'accouchement avant terme est-il une fatalité ?

Non. Ce n'est pas toujours le cas. Si certaines causes, comme la béance du col de l’utérus ou le diabète, sont permanentes ou inévitables, d'autres relèvent de la prévention, comme la fatigue quotidienne ou le tabagisme.

Comment la prévention se fait-elle ?

Il existe déjà certaines choses à faire préventivement. Tout d'abord, effectuer la consultation gynécologique dès l'absence des règles. Une femme enceinte doit faire un suivi de grossesse au moins quatre fois avant son accouchement. Arrêter de fumer la cigarette est une évidence. La femme doit penser à se reposer, ne pas se stresser surtout si elle exerce un métier. Les infections urinaires, très fréquentes, sont également à surveiller de très près. Au moindre doute, il faut informer le gynécologue et passer un examen clinique.

Michella Raharisoa

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !