Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Oubritenga : Campagne de supplémentation en vitamine A et de déparasitage ; Le bilan présenté aux acteurs de la région - 06/03/2013 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ziniaré,(AIB)-La Direction régionale de la Santé du Plateau central a présenté le bilan de la campagne de supplémentation en vitamine A et de déparasitage, les 27 et 28 février 2013 à Ziniaré. L’objectif recherché par la présentation de ce bilan, était d’identifier les forces et faiblesses, les opportunités et les risques afin de mieux planifier les prochaines « Journées vitamine A+ » dans la région. Les travaux ont été présidés par Blaise Corneille Ouédraogo, gouverneur de la région du Plateau central.

Depuis 2006, le ministère de la Santé a adopté la stratégie des Journées vitamines A+ (JVA+) à travers la supplémentation en vitamine A des enfants de 6 à 59 mois, tous les six mois. Cette stratégie intégrée au déparasitage, au dépistage de la malnutrition et à la sensibilisation a été mise en œuvre dans la région durant le quatrième passage des Journées nationales de vaccination (JNV) de 2012, du 23 au 26 novembre 2012. C’est pour présenter le bilan de cette campagne que les acteurs de la région se sont retrouvés dans la salle de conférence du gouvernorat de Ziniaré, les 27 et 28 février 2013. L’objectif était de présenter le bilan et d’identifier les forces et faiblesses, les opportunités et les risques afin de mieux planifier les prochaines campagnes de supplémentation en vitamine A+ et de déparasitage. Pour ce faire, la directrice régionale de la Santé, Dr Isabelle Sanou/Bicaba a présenté une communication sur les causes, les conséquences, le traitement et la prévention des carences en micronutriments, principalement en fer, en vitamine A et en iode. Du bilan de la campagne, il est ressorti que sur 250 667 enfants ciblés, 253 111 enfants de 6 à 59 mois ont bénéficié de la supplémentation en vitamine A, soit un taux de 100,35%. Le déparasitage a concerné 169 673 enfants sur 198 828 enfants de 24 à 59 mois attendus soit un taux de 85,34%. Si dans l’ensemble, ces Journées vitamines A+ couplées des JNV se sont bien déroulées, des difficultés et insuffisances ont été rencontrées. Il s’agit entre autres, de la mise à disposition tardive des ressources financières, de l’insuffisance de superviseurs de proximité, de la persistance par endroits des cas de réticence, la charge élevée de travail pour les volontaires. Pour réussir les prochaines campagnes et améliorer les résultats, les acteurs ont fait des suggestions suivantes : dissocier les Journées vitamines A+ des JNV, mettre à disposition à temps les fonds alloués, renforcer la supervision de proximité, augmenter le nombre de volontaires, augmenter et harmoniser la prise en charge financière et prendre en compte les JVA+ dans les plans d’actions des structures sanitaires et tenir des journées de communication précampagne à tous les niveaux.

Abdias Cyprien SAWADOGO

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !