Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Programme élargi de vaccination en Afrique de l’ouest : leurs directeurs ont trois jours pour affûter les armes - 13/03/2013 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Il se tient, du 11 au 13 mars 2013 à Ouagadougou, une réunion annuelle des directeurs du Programme élargi de vaccination (PEV) des pays ouest-africains. L’objectif de cette réunion est de passer en revue les progrès accomplis au cours de l’année écoulée dans la mise en œuvre des stratégies prioritaires visant l’atteinte des populations cibles par les services de vaccination. Ce sont au total 17 pays et quelque 150 participants qui sont attendus à la rencontre. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Souleymane Sanou, qui a représenté le ministre Léné Sebgo, en présence de la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Djamila Cabral.

Les Programmes élargis de vaccination (PEV) ont été lancés en 1974 par la communauté internationale. Aujourd’hui, force est de constater que d’énormes victoires ont été remportées, même si des pays sont confrontés à la progression et à la résurgence de bien des maladies, mettant à rude épreuve les acquis. Après l’éradication de la variole en 1977, le combat continue pour venir à bout de certaines maladies évitables par les vaccinations (la poliomyélite, le tétanos néonatal, la rougeole, la fièvre jaune, la méningite…). En témoignent les différentes campagnes de vaccination organisées et qui ont permis d’obtenir des résultants satisfaisants. En effet, en dehors du Niger (1 cas notifié le 15 novembre 2012) et du Nigeria (122 cas rapportés en 2012 et 4 en 2013, à la date du 6 mars 2013), la plupart des pays y compris l’Algérie ne notifient plus de cas de polio virus sauvage et, mieux, la souche A de la méningite a pratiquement disparu des pays ayant fait vacciner leurs populations. Face à ces acquis, le Burkina Faso, à travers son ministère de la Santé, entend accorder une priorité à la lutte contre les maladies à travers la vaccination de routine et les activités de vaccination supplémentaires. En réponse aux mouvements de populations avec la guerre au Nord-Mali et la proximité d’avec des districts sanitaires d’autres pays ayant notifié des cas de poliovirus sauvage, le ministère organisera trois passages des Journées nationales de vaccination en synchronisation avec d’autres pays d’Afrique de l’Ouest et deux passages additionnels des Journées locales de vaccination.

Il faut toujours maintenir le cap

C’est pourquoi pour le secrétaire général du ministère de la Santé, Souleymane Sanou qui a représenté le ministre Léné Sebgo, cette réunion des directeurs nationaux de PEV est pertinente en ce sens qu’elle permettra d’évaluer les progrès accomplis par les pays en vue de consolider les acquis réalisés dans la lutte contre les maladies évitables par la vaccination, notamment l’éradication de la poliomyélite dans la sous-région ouest-africaine. Aussi, a-t-il souligné l’engagement du Burkina Faso à mettre en œuvre les recommandations qui seront issues de cette rencontre. Pour la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Djamila Cabral, des défis restent certes à relever quand bien même des progrès ont été réalisés. Et cette réunion va permettre aux directeurs de relever les obstacles et de trouver de nouvelles stratégies, des actions innovantes pour que tous les enfants, où qu’ils soient, n’échappent pas aux différentes vaccinations de routine et aux campagnes de vaccination. Elle a, de ce fait, invité tous les parents à faire vacciner leurs enfants.

Colette DRABO

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !