Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Centre hospitalier régional de Tenkodogo : un scanner et un atelier d’appareillage orthopédique inaugurés - 05/06/2013 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé, Léné Sebgo, a présidé la cérémonie d’inauguration d’un scanner et d’un atelier d’appareillage orthopédique, le lundi 3 juin 2013, au centre hospitalier régional de Tenkodogo. Ces infrastructures ont été offertes, respectivement par la République de Chine Taïwan et Handicap International. Le centre hospitalier régional de Tenkodogo dispose désormais d’un scanner gracieusement offert par la République de Chine Taïwan et d’un atelier d’appareillage orthopédique, don de Handicap International. L’inauguration des deux infrastructures est intervenue, le 3 juin 2013, en présence du ministre de la Santé, Léné Sebgo, de l’ambassadeur de la République de Chine Taïwan, Chen Cheng-Hong et du directeur de programme de Handicap International Burkina-Niger, Augustin Néouze.

D’un coût de 58 millions de F CFA, le scanner a été acquis grâce à la République de Chine Taïwan, à travers le Fonds international pour la coopération et de développement (FICOD). L’installation de ce type d’appareil a nécessité la construction d’un local adéquat, entièrement financé par l’ambassade de la République de Chine Taïwan, à hauteur de 2 millions de F CFA. Selon le directeur général du CHR de Tenkodogo, Constant Dahourou, le scanner permet de mettre en évidence les infections, les hémorragies, les kystes, les tumeurs, les ganglions et guide les ponctions d’organes profonds, évitant ainsi une intervention chirurgicale.

Le ministre de la Santé, Léné Sebgo, a dit sa satisfaction de réceptionner le scanner à Tenkodogo. Il a soutenu que le gouvernement du Burkina Faso a fait l’option de relever le plateau technique dans tous les Centres hospitaliers régionaux (CHR) et les Centres hospitaliers universitaires (CHU). « Le fait de réceptionner un scanner à Tenkodogo et qui vient soulager les populations de la région du Centre-Est, fait partie de la volonté du gouvernement d’offrir des soins de santé de qualité, mais également d’agrandir l’accès des malades aux services de soins », a affirmé Lené Sebgo.

D’un coût de 63 755 286 F CFA, l’unité d’ortho-prothèse du Centre hospitalier régional (CHR) de Tenkodogo est fonctionnelle et équipée selon les normes techniques internationales. Les machines et outils installés permettent de fabriquer des orthèses et des prothèses à partir d’intrants importés et de matériaux disponibles sur le marché local. La mise en place de cette unité d’ortho prothèse au sein du CHR de Tenkodogo, réalisée conjointement par Handicap International et le ministère de la Santé, rentre dans le cadre d’une expérience-pilote.
L’unité d’appareillage avec celle de la kinésithérapie qui verra le jour incessamment grâce à l’engagement du ministère de la Santé, formeront un couple à même d’assurer le continuum des soins, notamment dans le domaine de la chirurgie orthopédique. « L’expérience menée au CHR de Tenkodogo, premier à disposer d’une unité d’appareillage et d’un service de kinésithérapie pourra servir d’exemple et être reproduite dans les autres CHR du pays », a expliqué le directeur de programme de Handicap International Burkina-Niger, Augustin Néouze.

Le DG du CHR, Constant Dahourou, a également noté que l’option d’inaugurer ces deux entités le même jour avec les mêmes acteurs, tout en gardant la spécificité de chacune des installations est à saluer, car, elle résulte de la nécessité de témoigner de la synergie d’action et de l’entraide constatées au niveau des deux partenaires techniques et financiers du CHR de Tenkodogo. Constant Dahourou a invité des utilisateurs, manipulateurs et autres acteurs internes du CHR, à tout mettre en œuvre pour offrir le meilleur d’eux-mêmes pour la satisfaction des patients et le rayonnement du CHR de Tenkodogo.

Bougnan NAON

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !