Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Maladies tropicales négligées : les campagnes intégrées de traitement lancés à Renghin - 01/07/2013 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la santé, Lené Sebgo, a lancé le mardi 25 juin 2013 à Renghin, village situé à 12 km de la commune rurale de Baskouré, dans la province du Kouritenga, la campagne 2013 du traitement de masse contre les Maladies tropicales négligées (MTN).

Selon l’OMS, 1,2 milliard de personnes vivent dans les zones d’endémie de la filariose lymphatique et environ 120 millions de personnes sont touchées par cette maladie. Dans l’optique de renforcer la mobilisation sociale et de susciter l’adhésion des populations à la campagne contre la filariose lymphatique, le ministre de la santé, Léné Sebgo, a lancé le mardi 25 juin 2013, à Renghin, dans la province du Kouritenga, la campagne 2013 du traitement de masse contre les Maladies tropicales négligées (MTN). Pour le maire de la commune rurale de Baskouré, Alexis K. Sandwidi, une population malade et invalide ne peut pas relever le défi du développement de la cité. Quant au ministre de la santé, il a rappelé que certaines régions sanitaires du Burkina ont bouté les MTN hors de leurs frontières. Il s’agit du Plateau central, des Hauts-Bassins, des Cascades, du Nord et du Sahel. Pour cette campagne, le ministère compte toucher 47 districts sanitaires, soit 9 300 000 personnes âgées de plus de cinq ans. Séance tenante, M. Sebgo a pris sa dose de médicament pour mettre fin aux préjugés liés aux campagnes de vaccination en milieu rural.

Amédée W. SILGA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !