Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Personnes âgées et maladies cardiovasculaires : l’AAFNU-BF sensibilise - 10/11/2013 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Association des anciens fonctionnaires des Nations unies au Burkina Faso (AAFNU-BF), en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a organisé une conférence, le 28 octobre 2013, sur les personnes âgées et les maladies cardiovasculaires. Cette conférence a été animée dans la salle de réunion de l’OMS par le Dr Georges Millogo, cardiologue au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO).

L’obésité, le tabagisme, l’alcoolisme, le mauvais cholestérol sont des facteurs prédisposant aux maladies cardiovasculaires chez les personnes âgées. La personne âgée (selon l’OMS, sujet de plus de 60 ans), est vulnérable par l’effet du vieillissement, les pathologies chroniques, les séquelles des maladies passées et le contexte social. C’est pour marquer d’une pierre blanche la célébration de la Journée internationale des Nations unies pour les personnes âgées, commémorée le 1er octobre 2013, que l’Association des anciens fonctionnaires des Nations Unies au Burkina Faso (AAFNU-BF), a organisé cette conférence portant sur les sujets de plus de 60 ans. Elle vise à les sensibiliser sur les maladies auxquelles elles sont exposées. L’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque, l’infarctus du myocarde, les accidents vasculaires cérébraux, la fibrillation auriculaire sont des maladies cardiovasculaires, selon le Dr Georges Millogo. Selon lui, l’hypertension artérielle est la cause principale de ces maladies surtout quand elle est mal traitée. « Ces maladies augmentent la dépendance sociale de la personne âgée qui ne peut plus rien faire. Le prix à payer en termes de soin est très important, alors que nous savons qu’elles sont à la retraite et n’ont plus la même capacité financière », a laissé entendre l’animateur de la conférence.

Des solutions proposées aux personnes âgées

Des solutions sont proposées aux personnes âgées pour la prise en charge globale des maladies cardiovasculaires. Il faut arrêter de fumer, accepter de perdre du poids (les personnes obèses), éviter de manger le mauvais cholestérol, en consommant de préférence l’huile d’olive, éviter les aliments trop salés, trop sucrés, trop gras. Faire des efforts physiques (marcher pour être en forme). Selon le Dr Georges Millogo, l’éducation thérapeutique recommande de traiter les maladies comme les hypertensions artérielles, les dyslipidémies, le diabète, les co-morbidités et d’être prudent avec la polymédication (la prise de plusieurs médicaments à la fois). Il a conclu en disant qu’il faut bien vieillir pour un mieux-être.
Quant au président de l’AAFNU-BF, Pierre Adama Traoré, il a relevé que cette conférence a été organisée en partenariat de l’OMS, avec réponse à une recommandation de la 42e session du conseil de la Fédération des associations des anciens fonctionnaires internationaux (FAAFI) qui s’est tenue à New York, du 8 au 11 juillet 2013. Ce conseil a exhorté ses associations membres à tout mettre en œuvre pour commémorer la journée internationale de la personne âgée. Pierre Adama Traoré a exhorté les participants de la conférence, à une bonne écoute pour tirer profit, afin de jouir d’une bonne vie de personne âgée. Il a aussi remercié les institutions des Nations unies, et les partenaires présents pour leurs aides.

Romuald Ouédraogo (Stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !