Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Personnes âgées et maladies cardiovasculaires : l’AAFNU-BF sensibilise - 10/11/2013 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Association des anciens fonctionnaires des Nations unies au Burkina Faso (AAFNU-BF), en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a organisé une conférence, le 28 octobre 2013, sur les personnes âgées et les maladies cardiovasculaires. Cette conférence a été animée dans la salle de réunion de l’OMS par le Dr Georges Millogo, cardiologue au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO).

L’obésité, le tabagisme, l’alcoolisme, le mauvais cholestérol sont des facteurs prédisposant aux maladies cardiovasculaires chez les personnes âgées. La personne âgée (selon l’OMS, sujet de plus de 60 ans), est vulnérable par l’effet du vieillissement, les pathologies chroniques, les séquelles des maladies passées et le contexte social. C’est pour marquer d’une pierre blanche la célébration de la Journée internationale des Nations unies pour les personnes âgées, commémorée le 1er octobre 2013, que l’Association des anciens fonctionnaires des Nations Unies au Burkina Faso (AAFNU-BF), a organisé cette conférence portant sur les sujets de plus de 60 ans. Elle vise à les sensibiliser sur les maladies auxquelles elles sont exposées. L’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque, l’infarctus du myocarde, les accidents vasculaires cérébraux, la fibrillation auriculaire sont des maladies cardiovasculaires, selon le Dr Georges Millogo. Selon lui, l’hypertension artérielle est la cause principale de ces maladies surtout quand elle est mal traitée. « Ces maladies augmentent la dépendance sociale de la personne âgée qui ne peut plus rien faire. Le prix à payer en termes de soin est très important, alors que nous savons qu’elles sont à la retraite et n’ont plus la même capacité financière », a laissé entendre l’animateur de la conférence.

Des solutions proposées aux personnes âgées

Des solutions sont proposées aux personnes âgées pour la prise en charge globale des maladies cardiovasculaires. Il faut arrêter de fumer, accepter de perdre du poids (les personnes obèses), éviter de manger le mauvais cholestérol, en consommant de préférence l’huile d’olive, éviter les aliments trop salés, trop sucrés, trop gras. Faire des efforts physiques (marcher pour être en forme). Selon le Dr Georges Millogo, l’éducation thérapeutique recommande de traiter les maladies comme les hypertensions artérielles, les dyslipidémies, le diabète, les co-morbidités et d’être prudent avec la polymédication (la prise de plusieurs médicaments à la fois). Il a conclu en disant qu’il faut bien vieillir pour un mieux-être.
Quant au président de l’AAFNU-BF, Pierre Adama Traoré, il a relevé que cette conférence a été organisée en partenariat de l’OMS, avec réponse à une recommandation de la 42e session du conseil de la Fédération des associations des anciens fonctionnaires internationaux (FAAFI) qui s’est tenue à New York, du 8 au 11 juillet 2013. Ce conseil a exhorté ses associations membres à tout mettre en œuvre pour commémorer la journée internationale de la personne âgée. Pierre Adama Traoré a exhorté les participants de la conférence, à une bonne écoute pour tirer profit, afin de jouir d’une bonne vie de personne âgée. Il a aussi remercié les institutions des Nations unies, et les partenaires présents pour leurs aides.

Romuald Ouédraogo (Stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !