Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Nouvelle contraception, « Sayana Press » : le Burkina, premier pays a lancé la commande - 19/11/2013 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Sayana press est une nouvelle forme de contraception injectable à usage très facile, pouvant être administrée par des agents communautaires, voire les utilisatrices elles mêmes. Des communications sur ce produit semblable au depo provera ont été faites à Addis Abeba lors de la Conférence internationale sur la planification familiale du 12 au 15 novembre 2013.

Un cadeau de nouvel an pour les femmes voulant se mettre sous contraception et/ou celles voulant changer de méthode. Un nouveau contraceptif, Sayana press, sera introduite début 2014 au Burkina, premier pays à autoriser sa mise sur le marché et ayant passé la commande via l’UNFPA. En plus du Burkina, le Niger, le Sénégal et l’Ouganda vont aussi lancer le produit en 2014. Pour Siri Wood de Path, une ONG basée à Washington, dans les quatre pays, il s’agira d’une introduction-pilote pour trois ans à travers différentes stratégies adoptées par chaque pays. Les produits seront offerts gratuitement au pays par un groupe de donateur à savoir, la fondation Bill et Melinda Gates, Defi-Britannique et USAID. Le coût du produit après les trois ans n’est pas pour le moment fixé. L’innovation majeur de ce produit est surtout de pallier au fait qu’auparavant, il n’y avait pas de méthodes injectable au niveau communautaires. Avec Sayana presse les femmes pourraient avoir une contraception injectable à domicile. Au Burkina 24 districts dans trois regions sont retenus pour la phase pilote. Le produit sera disponible dans les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) et les agents itinérants de santé (AIS) seront habilités à l’administrer au niveau communautaire. Contrairement au depo provera qui est en intra musculaire Sayana presse s’administre en goute sous cutanée, dans la cuisse, le bras ou le ventre. « Nous espérons que Sayana press aura une valeur ajoutée et augmentera l’accès et l’utilisation de la contraception dans ces pays. Nous avons beaucoup d’espoir dans ce produit à cause de sa facilité d’utilisation. C’est l’innovation technologique en matière de contraception », a déclaré Mme Siri Wood.

Usage simple

Comme le depo provera, Sayana press empêche la grossesse pendant trois mois. C’est tout simplement une reformulation de Depo- Provera de Pfizer (acétate de médroxyprogestérone ) contraceptive avec le système d’injection Uniject, qui permet à la contraception pour être administré par une injection juste sous la peau . Le système d’injection Uniject est une petite bulle de plastique pré-remplie d’une dose unique et fixé à une aiguille courte. Il est facile à utiliser, et est donc particulièrement bien adapté aux travailleurs de santé communautaires. Au Sénégal, le produit sera administré par des matrones au niveau communautaire, selon les propos de Cathy Ndiaye chargé de coordonner le programme dans ce pays.
« Offrir aux femmes la possibilité de gérer leur propre contraceptive à long terme pourrait être un changement de jeu réel à la planification familiale. C’est l’objectif visé par ce produit » a indiqué Mme Siri wood. Aussi a-t-elle ajouté que pour le moment le fabriquant Pfizer n’a pas indiqué l’auto injection mais c’est une possibilité dans le long terme.

Les promoteurs ont indiqué qu’il y a eu des études d’acceptabilité et des résultats étaient très encourageants au Bangladesh. Plus de 90% des prestataires avaient la préférence pour Sayana press. Et les femmes ont perçu moins d’effets secondaires.

Boureima SANGA
De retour d’Addis Abeba/Ethiopie

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !