Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Résurgence de la méningite : Le cycle infernal se poursuit - 21/02/2007 - L'Observateur - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

C’est peu dire que d’affirmer que l’actualité nationale au plan sanitaire ces dernières semaines est peu reluisante. Si ce n’est pas le PNUD qui nous épingle parce que nous préférons nous soulager dans la nature plutôt que dans les latrines, ce qui nous plonge un peu plus davantage dans l’abîme du classement de l’indice du développement humain durable, c’est la méningite qui, hélas chaque année, fait son lot d’endeuillés.

Restons donc sur cette actualité brûlante pour constater que le seuil d’épidémie est atteint sinon dépassé depuis quelques jours. Selon l’agence Panapress, cela fait 6 semaines (soit 42 jours) que le mal sévit dans notre pays et on dénombre déjà plus de 200 morts officielles sur environ 2093 cas. Cela suppose que l’infection au méningocoque a entamé son processus de propagation juste après la bamboula des fêtes de fin d’année.

Les districts sanitaires de Ouargaye dans la région de l’Est, Banfora à l’Ouest et Batié dans le Sud-Ouest ont franchi le seuil épidémiologique pendant que Houndé, Dano, Sapouy, Nanoro et Titao ont sonné, depuis, l’alerte. Ce qui fait croire que le nombre de cas signalés çà et là est nettement supérieur à celui des années précédentes à la même période.

Mais pour le moment, on ne fait pas grand-bruit, car peut-être que « le seuil d’alarme gouvernemental » n’est pas atteint ; même si on se souvient que le conseil des ministres, en sa séance du 12 janvier 2007, avait « examiné et adopté un rapport relatif à un plan de préparation et de riposte à une éventuelle épidémie de méningite en 2007 au Burkina Faso ». Mais où en est-on avec ce plan dont le coût dépasse le milliard ? Sans doute qu’on attend encore de tendre la sébile auprès de nos généreux donateurs, alors que pendant ce temps, les morts s’amoncellent dans les morgues des milieux urbains et dans les villages.

Ce qui est frustrant dans toute cette danse macabre, c’est que depuis environ une décennie, l’épidémie de méningite est cyclique dans notre pays. Et nos spécialistes en santé publique ne l’ignorent aucunement. Dans ce cas, a-t-on besoin d’attendre de faire une macabre et funeste comptabilité avant de prendre les précautions idoines ?

Assurément non. Et si par malheur, un agent de santé d’un district s’hasardait à clamer haut et fort que l’épidémie est bel et bien présente, il courrait le risque de se voir vertement réprimandé si ce n’est une sévère sanction qu’il écope.
Qu’à cela ne tienne, le mal est là et ronge dangereusement nos compatriotes. Et c’est le moment plus que jamais d’attirer l’attention des populations sur ce fait. D’ici là, l’on verra circuler des doses du vaccin W135. Mais quand parviendront-elles dans les zones reculées où l’on n’est pas encore au courant de l’épidémie les gens mourant de ce mal à l’insu des officines sanitaires ? Cela nous fait même dire que le chiffre de 200 morts doit être multiplié par 2 sinon par 4 ou 5 pour avoir le nombre exact des victimes.

Et c’est parti pour « le show carnavalesque » des véhicules 4x4 sur fond de campagne politique. Certains profiteront de l’engouement des populations pour le vaccin pour tenter d’enrôler des électeurs en vue du scrutin législatif de mai 2007.
Espérons qu’en ce moment, l’infection n’aura pas fini de décimer la population. Mais tout compte fait, c’est le lieu de dire aux pauvres paysans de Batié ou d’ailleurs de se munir de toutes les précautions d’usage et de résister encore un peu en attendant que les flocons du vaccin w135 ne leur parviennent.

Vraiment, il y a lieu de pleurer car au Burkina, on ne semble guère retenir les leçons du passé. Sinon, comment comprendre que, depuis plus d’une dizaine d’années, une maladie cyclique continue d’endeuiller les populations dans l’indifférence générale ?
Et on se comporte d’année en année comme si on était surpris. C’est grave !

Kader Traoré

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !