Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Lutte contre la méningite au Burkina : Le Canada donne 94 millions de F CFA - 28/02/2007 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministère de la Santé a reçu du Canada, lundi 26 février 2007 à Ouagadougou, un don de 94 millions de F CFA destiné à la lutte contre l’épidémie de méningite. Le Burkina Faso a enregistré à la date du 18 février 2007, 2752 cas de méningite dont 258 décès. Dans le cadre de la lutte contre cette épidémie, le Canada a mis, lundi 26 février 2007 à la disposition de l’état burkinabè, 94 millions de F CFA. Ainsi, cette somme est une contribution au fonds de riposte pour contrer l’épidémie de la méningite.

Par ce soutien, le Canada participe à l’amélioration de l’état de santé des populations burkinabè. Ce, à travers le Projet d’appui à la surveillance épidémiologique intégrée (PASEI) créé par le Centre de coopération internationale en santé et développement (CCISD) dans six pays de l’Afrique de l’Ouest. Selon l’ambassadeur du Canada au Burkina, Louis Robert Daigle, la finalité du PASEI est de «contribuer à améliorer l’état de santé des populations en renforçant de façon durable et efficiente, les mécanismes de contrôle des endémo-épidémies en Afrique de l’Ouest et plus particulièrement, au Burkina Faso». Ce projet a permis la mise en place et l’équipement de 43 Centres d’information sanitaire et de surveillance épidémiologique (CISSE) à travers le pays. Des structures sanitaires ont également bénéficié de matériels informatiques et de logiciels, facilitant ainsi le traitement des données de la surveillance.

Pour le représentant du ministère de la Santé, Dr Théodore Kangoye, le PASEI a enregistré des acquis majeurs comme l’amélioration de la qualité des données de surveillance dans les zones d’intervention du projet, l’amélioration de la promptitude des données de surveillance, particulièrement celles des maladies à potentiel épidémique et la détection rapide des épidémies. Cela a permis d’améliorer la réactivité du système de santé en matière de contrôle des épidémies. Le représentant du ministre, Théodore Kangoye a salué la création d’un fonds de riposte pour le financement de la lutte contre les épidémies dans les pays bénéficiaires du PASEI.

En effet, de 2004 à 2006, le PASEI à travers le fonds de riposte a contribué à hauteur de plus de 100 millions de F CFA à la lutte contre les épidémies de méningite, de fièvre jaune, de choléra. M. Kangoye a rassuré les partenaires canadiens que les médicaments contre la méningite seront mis gratuitement à la disposition des malades.

Boureima SANGA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !