Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

VIème journée de l’incontinence urinaire : Plus de seize femmes seront soulagées - 14/03/2007 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Association franco-burkinabè d’urologie organise sa VIe session de chirurgie de l’incontinence urinaire chez la femme, du 10 au 17 mars 2007, à la clinique Saint Marc à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture de cette opération qui profitera à environ seize patientes, a eu lieu le 12 mars 2007. Un groupe de chirurgiens urologues et gynécologues burkinabè et français opèrent bénévolement du 10 au 17 mars 2007 des femmes souffrantes de fistule obstétricale vésico-vaginales (FVV).

Devenues un problème de santé publique, les fistules obstétricales sont des lésions anatomiques invalidantes caractérisées par une communication entre le vagin et la vessie ou le rectum. Pour les femmes atteintes, il en résulte une incontinence totale avec un écoulement permanent d’urines ou de matières fécales rendant toute vie personnelle et sociale extrêmement pénible.
Ce mal est dû à un accouchement survenu dans un contexte défavorable.

Selon les spécialistes, faute de personnel qualifié pour faciliter l’accouchement ou réaliser une césarienne, un enfant peut rester «bloqué» dans la cavité pelvienne au moment de l’accouchement. Le plus souvent, le bébé meurt et les dégâts anatomiques chez la jeune femme qui accouche entraînent une fistule obstétricale. Pour les statistiques, l’Organisation mondiale de la santé estime que 15% des femmes auraient besoin d’une prise en charge obstétricale d’urgence. «Au Burkina Faso, toutes les femmes n’ont pas accès à ces soins d’urgence et on estime le taux de mortalité maternelle au cours de l’accouchement à 484 décès pour 100 000 naissances vivantes. Dans ce contexte l’incidence des fistules obstétricales est forcément élevé», a regretté le président du comité d’organisation des VIes Journées de l’incontinence urinaire, Dr Goulé Tiéba.

Au total, seize (16) femmes, recrutées à travers tout le territoire par des associations communautaires, des ONG, etc. vont profiter de ces opérations chirurgicales. Gratuitement, ces patientes seront guéries de «l’écoulement permanent d’urines ou de matières fécales». Selon M. Tieba, l’hospitalisation d’une patiente de fistule obstétricale est de dix (10) jours minimum et l’opération coûte, en temps normal, trois cent (300) à quatre cent (400) mille F CFA.

Les objectifs de ces journées de chirurgie de l’incontinence urinaire sont entre autres, de sensibiliser le grand public sur le problème de santé publique que constituent les fistules obstétricales, de prendre en compte la détresse de ces jeunes femmes qui souffrent au quotidien d’infirmité qui font d’elles des exclues, de témoigner du grand intérêt pour le plan d’éradication des fistules obstétricales soutenu par l’UNFPA. La VIe Journée de l’incontinence urinaire est placée sous le parrainage de Mme Zampaligré, de la direction de la Santé et de la Famille. Son représentant, Dr Narcisse Naré, a félicité le partenariat entre l’équipe française et celle du Burkina qui a abouti aux opérations de fistules obstétricales. Par ailleurs, il a souhaité qu’au-delà de l’intervention chirurgicale, des mécanismes de suivi puissent être mis en place pour éviter des rechutes.

Boureima SANGA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !