Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Recrutement de technologistes biomédicaux : Un technicien de laboratoire s’inquiète - 19/10/2007 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un technicien d'Etat de laboratoire, Adama Kiemdé, interpelle le ministre de la Fonction publique sur le concours professionnel de recrutement de technologistes biomédicaux. Dans la lettre ci-dessous, il marque sa désapprobation par rapport audit concours et demande au ministre son annulation. Suite à votre communiqué 2007 87-163 FPRE/SG/DGFP/DR portant ouverture d'un concours professionnel de recrutement de vingt (20) élèves technologistes biomédicaux à la date du 29 juillet dans le centre unique de Ouagadougou, nous venons par la présente vous manifester notre profonde indignation et notre désapprobation totale.

En effet, le lundi 18 juin 2007 au soir, nous avons suivi l'affichage et lu avec intérêt le dit communiqué à la Direction des Ressources Humaines (DRH) du ministère de la Santé alors que la date de clôture est prévue pour le 22 juin. Ce communiqué loin de réjouir les techniciens d'Etat et supérieurs de laboratoire bloqués depuis près de vingt (20) ans dans leur corps, les a plongés dans un désarroi total. Vous vous demanderez certainement pourquoi cet effet contraire ? Monsieur le Ministre, depuis l'adoption des Statuts Particuliers des agents du Ministère de la Santé en 1993, le problème des techniciens d'Etat et supérieurs de laboratoire médical reste posé. Votre département a été interpellé plusieurs fois sur la question et nous avons été renvoyé à l'adoption des Textes d'Orientation des Emplois Spécifiques (TOES) du Ministère de la Santé pour sa résolution confère lettre n°2002 -00655/MS/CAB/SG/DRH du 28/05/2002.

D'ailleurs ce problème a même fait l'objet d'une question orale au Ministre de la Santé à l'Assemblé Nationale en date du 30 Mars 2007.
A la question de savoir "pourquoi ne pas organiser un test de reclassement pour les agents dont les emplois sont en voie d'extinction, plutôt que de leur exiger un concours professionnel pour accéder au nouvel emploi créé ?" ;

Le Ministre de la santé devant la représentation nationale a répondu en ces termes «les possibilités pour leur permettre d'accéder à la classification réelle du nouvel emploi sont examinées ; les tests ou examens professionnels de reclassements sont usités en général lorsque les compétences exigées pour le nouvel emploi ne sont pas trop éloignées de celle de l'ancien emploi et les acquis professionnels sont alors validés à travers cet examen».

Monsieur le Ministre, nous nous trouvons dans cette situation. Mieux les Techniciens d'Etat de Laboratoire classés en 1C (A3), 2C (B3) ont été tous formés avec le même programme à l'Ecole Nationale de Santé Publique (ENSP) et ont le même profil de compétence. Autrement dit ils sont tous titulaires du Diplôme d'Etat de Technicien de Laboratoire et ont les mêmes attributions.

Monsieur le Ministre, votre communiqué suscite en nous les interrogations suivantes :

  • Quel sort est réservé aux Techniciens d'Etat de Laboratoire et aux Techniciens Supérieurs de Laboratoire frappés par la limite d'âge ?
  • Un corps en voie d'extinction saurait-il faire l'objet d'ouverture de concours professionnel pour un reversement dans le nouvel emploi lorsque ces deux emplois ont les mêmes attributions ?
  • Dans quel délai l'ensemble des Techniciens d'Etat de Laboratoire et Techniciens Supérieurs de Laboratoire pourront-ils être reversés dans le corps des Technologistes Biomédicaux ?

Monsieur le Ministre, le problème des Techniciens d'Etat de Laboratoire et Techniciens Supérieurs de Laboratoire date et ne saurait être traité de la sorte. Des travailleurs qui ont servi ce pays pendant près de vingt (20) ans et se voient laissés pour compte.

Si notre pays a pu être choisi comme modèle pour l'expérimentation de ces si importants vaccins comme la méningite et le paludisme c'est grâce en partie au travail sérieux de ces Techniciens.

Monsieur le Ministre, l'heure n'est pas à la démobilisation de ces braves techniciens qui sont incontournables dans la gestion efficiente des problèmes de Santé Publique tels que le VIH/ SIDA, le Paludisme, la Tuberculose, etc.

Par conséquent, Monsieur le Ministre, nous demandons :

  • L'annulation pure et simple du dit concours qui est d'ailleurs même contraire aux articles 230 et suivants de la loi N° 013/98/ AN du 28 avril 1998 portant régime juridique applicable aux emplois et agents de la Fonction Publique maintenu par la loi N°019-2005 AN du 18 Mai 2005 récemment adopté.
  • Le reversement de Tous les techniciens d'Etat de Laboratoire et Techniciens Supérieurs de Laboratoire dans le nouvel emploi de Technologistes Biomédicaux et leur reclassement dans la catégorie correspondante et ce pour compter de la date de relèvement du niveau de recrutement au baccalauréat.
  • L'ouverture de concours professionnel pour l'accès à la formation des Biologistes Médicaux.

Dans l'espoir que notre cri de cœur sera entendu, Veuillez croire Monsieur le Ministre, en l'assurance de notre haute considération.

Adama KIEMDE
CCP Séguénega

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !