Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Maladie liées à la pauvreté : Trois jours pour faire le point de la recherche - 23/10/2007 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le 4ème forum annuel du Partenariat Europe-pays en voie de développement pour les essais cliniques (EDCTP) se tient du 22 au 24 octobre 2007 à Ouagadougou sous le thème "Tisser des liens pour une santé meilleure". La présentation de nouveaux succès cliniques et le partage d'expériences concernant les maladies liées à la pauvreté (Sida, paludisme et tuberculose) sont au centre de cette rencontre statutaire à laquelle prennent part environ 180 personnes.

Pour avoir été identifié comme pays s'étant illustré par son engagement dans le domaine de la recherche, le Burkina se voit honoré d'abriter le 4e forum annuel du Partenariat Europe-pays en voie de développement pour les essais cliniques (EDCTP, en anglais). A cette rencontre statutaire qui se trouve être le 2ème forum d'EDCTP - créé en 2002 - qui se tient en Afrique (le premier s'est tenu en Afrique du Sud en 2005), les chercheurs d'Europe et d'Afrique, des boursiers de ce partenariat, des représentants des bailleurs de fonds et des membres d'EDCTP réfléchissent sur le thème "Tisser des liens pour une santé meilleure".

Jusqu'au 24 octobre, ils vont partager leurs expériences, prendre connaissance des essais cliniques en cours sur les maladies liées à la pauvreté en Afrique (paludisme, Sida et tuberculose). Ils identifieront aussi les futures priorités, surtout en ce qui concerne la promotion de la constitution de réseaux Sud-Sud et Nord-Sud. Le 4e forum, qui a aussi un caractère scientifique, se penchera également sur les réseaux d'essais cliniques en Afrique, les défis du développement des capacités d'essais cliniques sur le continent noir sous l'angle des conditions réglementaires et éthiques et des réseaux et centres d'excellence.

C'est la ministre de l'Action sociale et de la Solidarité nationale, Pascaline Tamini, qui a donné le top de départ des travaux du forum en sa qualité d'intérimaire du ministre de la Santé, Alain Yoda. Elle a fait l'état des lieux de chacune des 3 maladies liées à la pauvreté, notamment au Burkina. Une maladie comme le paludisme, dira-t-elle, est le motif de consultation dans 48% des cas et d'hospitalisation pour 66% des admissions hospitalières au Burkina et est cause de décès d'environ 46% chez les enfants de moins de 5 ans. A l'échelle du continent, le paludisme fait perdre chaque année environ 12 milliards de dollars de Produit intérieur brut (PIB).

Concernant le VIH/Sida, la ministre de l'Action sociale et de la Solidarité nationale a relevé que l'engagement du gouvernement avait permis de faire passer le taux de séroprévalence dans la population générale de 7,2 à 1,7% entre 1997 et 2006. Néanmoins, la pandémie a déjà fauché 12 000 vies et rendu 120 000 enfants orphelins depuis son apparition au Burkina, dans les années 1980. La tuberculose, maladie en recul, a repris du poil de la bête à la faveur de la pandémie du Sida et constitue aujourd'hui, toujours selon Pascaline Tamini, la principale maladie opportuniste chez 15 à 52% des personnes vivant avec le VIH.

Au regard de ce tableau peu reluisant, la ministre de l'Action sociale et de la Solidarité nationale a fait savoir qu'il était plus qu'impérieux de trouver des moyens thérapeutiques curatifs (traitements) et préventifs accessibles aux populations pour, tout au moins, contrôler l'expansion des maladies liées à la pauvreté. Elle a donc salué la mission d'EDCTP qui est l'accélération de la mise au point de nouveaux vaccins et médicaments. De ce fait, la ministre a rendu un hommage particulier à la hiérarchie d'EDCTP. Il s'agit du professeur Charles Mgone, directeur exécutif, des docteurs Pascal Mocoumbi, haut représentant et Diana Dunstan, présidente de l'Assemblée générale d'EDCTP, qui prennent tous part au forum. En matière de soutien au Burkina, l'EDCTP octroie des subventions aux chercheurs seniors du Centre national de recherche et de formation sur le paludisme (CNRFP), coorganisateur du forum, et à ceux du Centre Muraz de Bobo.

Pour rappel, l'EDCTP est un partenariat conclu dans le domaine de la recherche biomédicale entre les institutions de recherche de 14 pays de l'Union européenne, la Suisse, la Norvège et 47 pays africains. Il a pour objectif la lutte contre la pauvreté par la stimulation de la recherche sur les médicaments et les vaccins contre le VIH/Sida, le paludisme et la tuberculose. Son siège est à La Haye, aux Pays-Bas.

Par Séni DABO

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !