Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Un CSPS pour les habitants du secteur n°23 de Ouagadougou - 20/11/2007 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Association Sagltaaba pour l’épanouissement de la femme et de la jeune fille (ASEFF) a procédé le 17 novembre 2007, à l’inauguration de son CSPS situé au secteur N°23 de Ouagadougou. Une infirmerie, une maternité et un dépôt pharmaceutique sont les services qui composent le Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) du secteur n°23 de Ouagadougou dans le quartier Bang-pooré. Le CSPS est l’œuvre de l’Association Sagltaaba pour l’épanouissement de la femme et de la jeune fille (ASEFF), qui veut appuyer le gouvernement dans sa politique sanitaire. L’inauguration du Centre de santé a eu lieu le 17 novembre 2007, sous le parrainage du Larlé Naaba Tigré. Comme pour dire que tout vient de Dieu, la cérémonie a débuté par une prière suivie d’une bénédiction par le prêtre de la paroisse de Tanghin.

Les représentants des sages et de la population ont manifesté leur joie et leur chance de posséder désormais un centre de santé proche d’eux. Ils ont affirmé faire leur, le joyau, en le fréquentant. Selon le secrétaire général de l’Association, Eugène Sawadogo parlant au nom de la présidente, la maternité est construite pour soulager la souffrance des femmes de Bang-pooré. En effet, l’idée de la création d’une association est née le jour où la présidente a surpris une femme en travail au bord d’un bas-fond ne pouvant joindre le CMA le plus proche. Avec donc l’aide d’autres femmes, elle a entrepris une sensibilisation en 2000 au profit des personnes démunies. Pour sa part, le parrain de la cérémonie, le Larlé Naaba Tigré s’est dit enchanté du choix de l’Association sur sa personne.

“Je serai votre intermédiaire partout où le besoin se fera sentir”, a-t-il dit aux membres de l’Association. Et comme gage de son engagement, le Larlé Naaba a offert mille carnets de santé aux premiers patients de la structure de santé et une tonne de vivres aux personnes vivant avec le VIH/Sida. Et pour permettre les évacuations, le parrain a promis une ambulance au CSPS pour le premier semestre de l’année 2008. Par ailleurs, le Larlé Naaba a invité les Burkinabè à suivre l’exemple de l’Association pour le bien-être de la population entière. La cérémonie a connu la remise de cadeaux à la première patiente du CSPS Ima Nabolé et du premier bébé de la maternité, Laetitia Kaboré qui a vu le jour le 15 octobre 2007.

Jonathan YAMEOGO (stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !