Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Service d'ophtalmologie de l'hôpital Yalgado : Trois nouveaux appareils pour mieux soigner - 17/12/2007 - Sidwaya - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pour rendre le service d'ophtalmologie plus opérationnel, les responsables du Centre hospitalier national Yalgado Ouédraogo, l'ont doté de trois appareils de dernière technologie : l'autokeratorefractomètre, le périmètre automatique et le rétinographe. Une visite guidée du service d'ophtalmologie de l'hôpital Yalgado organisée vendredi 14 décembre 2007 a permis aux journalistes de faire connaissance avec le nouvel équipement acquis au compte de ce service. Il s'agit essentiellement de trois appareils. La description et les fonctions de ceux-ci nous ont été faites par le docteur Nougounikoun Méda, agrégé en ophtalmologie et chef dudit service. Le premier appareil s'appelle autokeratorefractomètre. Il permet de mesurer et de donner la puissance des verres qui donnerait le maximum de vision à un malade. Le deuxième est appelé périmètre automatique.

Sa fonction est de relever et mesurer le champ visuel. Il sert également à détecter ou dépister des défauts de l'œil tel le glaucome et d'éviter ainsi une évolution vers la cécité. Le dernier appareil s'appelle rétinographe. Il est muni d'un système de camera qui permet de photographier l'œil de l'intérieur et de donner des informations sur la nature physique de la rétine. Grâce à un système informatique, le médecin peut procéder à une documentation des informations et faire des comparaisons dans un intervalle de temps donné. Le rétinographe permet également de faire une analyse fine des vaisseaux rétiniens et de détecter par là, certaines pathologies comme le diabète et de procéder à son traitement. L'acquisition de cet équipement a coûté la bagatelle de quatre vingt dix (90) millions de francs CFA. Selon le médecin-chef du service d'ophtalmologie, le docteur Nougounikoun Méda, cet équipement vient accroître la capacité d'intervention de son service. Il donne l'opportunité aux Burkinabè de pouvoir soigner leurs yeux à l'hôpital Yalgado et d'éviter les évacuations vers des cliniques ou vers l'extérieur.

Ismaël BICABA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !