Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Santé maternelle et néonatale : l'école Sainte Edwige, un sanctuaire de formation de sages-femmes - 13/12/2007 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de la Santé, Alain Yoda, a inauguré le 10 décembre 2007, à Ouagadougou, l'école de formation de sages-femmes d'Etat Sainte Edwige. Première école privée du genre au Burkina, Sainte Edwige forme, outre des sages-femmes, des infirmiers (infirmières) brevetés, des accoucheuses auxiliaires, ainsi que des agents itinérants de santé. "Une femme doit rester en vie en donnant la vie", dixit Ramata Edwige Ilboudo, directrice-fondatrice de l'école privée de formation de sages-femmes d'Etat Sainte Edwige à Ouagadougou. Pourtant, au Burkina Faso, le taux de mortalité maternelle est de 484 décès pour 100 000 naissances vivantes. A cela, s'ajoute la souffrance de millions de femmes liée à des problèmes permanents de santé. En plus du fort taux de mortalité maternelle, le taux de mortalité néonatale est de 47,68 pour 1 000 naissances vivantes.

La situation de la santé de la mère et de l'enfant est très préoccupante dans notre pays. Malgré les multiples efforts de la part des autorités sanitaires, le nombre de sages-femmes, personnel qualifié par excellence pour la santé de la mère et de l'enfant, est en deçà des besoins au Burkina et des normes internationales. A ce propos, l'OMS préconise une sage-femme pour 5 000 habitants. Au Burkina, ce ratio est d'une sage-femme pour 29 500 habitants.

C'est pour juguler, un tant soit peu, le déficit en professionnels de l'accouchement, que l'école privée de formation de sages-femmes Sainte Edwige a vu le jour en 2005 à Ouagadougou. Son inauguration officielle a eu lieu le 10 décembre dernier, en présence du ministre d'Etat, ministre de la Santé, Alain Yoda, qui en est également le parrain. Première école privée du genre, l'école Sainte Edwige forme également des infirmiers brevetés, des accoucheuses auxiliaires et des agents itinérants de santé.

La directrice-fondatrice, elle-même sage-femme d'Etat de formation, explique que tout est parti d'une irritation face aux taux de mortalité maternelle au Burkina. "Consciente que la réduction de la mortalité maternelle et néonatale ne peut être une réalité sans ce personnel spécifique pour la mère et l'enfant, nous avons pensé apporter notre pierre à la formation de ce personnel par l'ouverture de cette école", dit-elle.

Ramata Edwige Ilboudo espère donc que son école "offrira au secteur public et privé des compétences à même de contribuer à assurer la prise en charge de la santé en général, et particulièrement celle du couple "mère-enfant", et permettra ainsi l'augmentation du taux de couverture obstétricale". Pour le ministère de la Santé, l'avènement de "Sainte Edwige" intervient comme une bouffée d'oxygène. Le ministre de la Santé n'a pas caché son "entière satisfaction" ; il a présenté ses félicitations à la promotrice.

Cette cérémonie d'inauguration a également connu la présence du conseiller technique du ministère des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique, Roger Tapsoba, représentant le ministre Joseph Paré. Selon lui, l'ouverture de l'école Sainte Edwige intervient dans un contexte de contraintes et de défis qui restent à relever dans tous les domaines de l'enseignement professionnel au Burkina. Cette école, de son avis, complète les initiatives du gouvernement en matière d'instruction et de formation professionnelle. La devise de l'école de formation de sages-femmes Sainte Edwige est "Conscience, compétence, succès".

Par Lassina Fabrice SANOU

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !