Santé tropicale au Burkina Faso - Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Burkina Faso > Revue de presse

Revue de presse

Université de Ouagadougou : L'ABBEF forme le personnel de santé - 28/12/2007 - Le pays - Burkina FasoEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'Association burkinabè pour le bien-être familial (ABBEF) a formé du 17 au 21 décembre 2007 à son siège, des agents des services sanitaires du Centre national des oeuvres universitaires (CENOU) de l'université de Ouagadougou, sur le SIDA. Dans le cadre du projet intitulé "Appui à une intervention ciblée sur les étudiants de l'université de Ouagadougou en matière de lutte contre le VIH/SIDA en milieu estudiantin", l'Association burkinabè pour le bien-être familial (ABBEF) a organisé du 17 au 21 décembre 2007 à son siège (à Ouagadougou), une formation au profit d'agents des services sanitaires du Centre national des oeuvres universitaires (CENOU). La maîtrise des techniques de communication avec les étudiants, qui sont pour la plupart des jeunes, l'amélioration des relations entre les prestataires des services de santé de l'université de Ouagadougou et les bénéficiaires, ont constitué des axes essentiels des cinq journées d'échanges. Toute chose visant à satisfaire les requêtes/attentes des étudiants en matière de VIH/SIDA.

Le chef dudit projet, Adissa Konaté, par ailleurs responsable du Centre d'écoute jeunes de l'ABBEF à Ouagadougou, et ses collaborateurs ont passé en revue toutes approches devant prendre en compte les spécificités du milieu estudiantin. Dr Mireille Paré/Sanon, directrice de la mutuelle de santé des étudiants et responsable du projet SIDA de l'université de Ouagadougou, a indiqué que la formation a répondu aux attentes de tous. Selon elle, toutes les approches au plan psychologique concernant les jeunes en général, et les étudiants en particulier ont été abordées : "Une telle rencontre nous permet de mieux nous outiller afin de répondre aux nombreuses attentes de nos étudiants et éviter entre autres, les incompréhensions."

Elle a salué l'appui financier de la Coopération belge en vue d'une prise en charge des personnes infectées. Le taux de séroprévalence à l'université de Ouagadougou est estimé à 1,2%. Aussi, le geste de l'ABBEF doit permettre de renforcer la prise en charge des besoins du monde estudiantin à travers notamment, des prestations alliant disponibilité, accessibilité et surtout bonne compréhension de la part du corps médical. Des prestations sanitaires dont la qualité a connu une certaine amélioration depuis peu, grâce aux efforts multiples de la direction générale du Centre national des oeuvres universitaires. L'appui de l'ABBEF a été salué par tous les bénéficiaires de la formation. Tous ont relevé la maîtrise des thèmes abordés par leurs interlocuteurs/formateurs bien avertis des questions de communication avec les publics jeunes.

Par Philippe BAMA

Lire l'article original

Plus d'articles Burkinabè - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

Burkina FasoSanté tropicale au Burkina Faso
Le guide de la médecine et de la santé au Burkina Faso


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !